Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Faizant’

La vente “Les maîtres de l’humour” annulée

mardi 24 mai 2016

H0356-L93879952La vente aux enchères « Les maîtres de l’humour » qui devait se dérouler le 31 mai 2016 (voir blog du 3 mai 2016), organisée par Maître Cornette de Saint-Cyr, n’aura finalement pas lieu.

Nombre de dessinateurs ou leurs ayant-droits se sont étonnés de voir réapparaître à cette occasion des dessins qu’ils avaient confiés il y a plus de 20 ans à Daniel Delamare, ex-galeriste spécialisé dans la reproduction de faux tableaux de maîtres, et qui avait tenté ensuite se reconvertir dans le dessin d’humour.

Si la vente est annulée – suite à l’intervention des avocats – il reste à régler le problème de la restitution des originaux à leur propriétaire.

Le très beau catalogue édité à cette occasion est lui désormais collector. La totalité des dessins de la vente est encore visible sur le site Invaluable.

A suivre.

En illustration, le lot 149 : Siné d’après  Toulouse Lautrec – Le bordel. Estimé entre 30 000 et 50 000 euros.

Une volée de dessins aux enchères

mardi 3 mai 2016

Le 30 mai 2016 à 19 heures aura lieu, sous le titre « Les maîtres de l’humour », une vente de dessins originaux de Cabu, Gébé, Siné, Faizant, Trez, Barbe, Hoviv, Loup, Gus, Tetsu, Pichon, Soulas, Morchoisne, Pétillon, Lefred-Thouron, Vuillemin, Tim, Tignous, Hugot, Veyron, Edika, Blachon, Dobritz, Wolinski.

Seul problème, ni les auteurs encore vivants de ces dessins, ni les ayant-droits n’ont semble-t-il été informés de cette vente. Pire, il semblerait même que ces lots de dessins soient ceux « disparus » après la faillite il y a quelques années de la galerie Daniel Delamare, dont on n’avait plus de nouvelles du propriétaire depuis.

H0356-L93879707A noter que cette mise aux enchères est organisée par Maître Cornette de Saint-Cyr qui, début mars, avait déjà orchestré la vente/braderie des deux inénarrables « experts » en dessins de presse, Michel Roudillon et Xavier Guénant.

Les 286 dessins sont visibles sur le site Invaluable et samedi 28 mai, dimanche 29 mai, et lundi 30 mai, de 11h à 18h, 6 avenue Hoche, 75008 Paris. Contact : info@cornette-saintcyr.com

En illustration : Un dessin de Gébé, estimé entre 3 000 et 5 000 euros représentant la salle de rédaction de Hara-Kiri, puis de Charlie Hebdo, rue des trois portes à Paris. Format : 32,4 x 50,1 cm.

La mort de Jean Frapat créateur de Tac au Tac

samedi 11 octobre 2014

C’était une époque où la télévision avait du temps et en donnait aux dessinateurs. Le principe de l’émission « Tac au tac » inventée par Jean Frapat était simple « A partir du dessin imaginé par l’un d’eux, les dessinateurs improvisent à tour de rôle, en se rendant coup pour coup et trait pour trait ».
De 1969 à 1975, l’émission a vu participer Alessandrini, Barbe, Buzzelli, Crepax, Druillet, Forest, Fred, Ghertman, Gir, Gourmelin, Loup, Maroto, Mulatier, Philippe, Hugo Pratt, Ricord, Serre, Topor, Urs, Alexis, Claire Bretécher, Cardon, Desclozeaux, Faizant, Franquin, Gébé, Gigi, Gotlib, Laville, Mandryka, Morris, Peyo, Piem, Puig Rosado, Roba, Soulas Tim, Uderzo. En tout début de soirée à une heure de grande écoute, ces joutes graphiques fascinaient le grand public et lui faisaient découvrir l’art du dessin.

TacauTacUn seul livre a été tiré de cette expérience télévisuelle jamais hélas renouvelée, « Tac au tac » paru en 1973 aux éditions Balland.

On peut revoir nombre de « Tac au Tac » sur le site de l’INA.

Grand amateur de dessin Jean Frapat avait aussi produit et réalisé en 1990 la série « Graph » avec des films consacrés à Ralph Steadmann, Pignon-Ernest, Claude Weisbuch, Cardon, et Topor.

Illustration : capture d’écran de l’émission du 9 août 1975 avec Cardon, Gourmelin et Jean-Claude Forest. Cliquez sur l’image pour voir le film. La voix du commentateur est celle de Jean Frapat disparu le 8 octobre 2014 à 86 ans.

Huit dessinateurs de presse sortent de leur réserve

mardi 11 février 2014

Depuis la parution en 1981 du document « Le dessin sous presse » édité par le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, et qui proposait des conversations avec Plantu, Barbe, Tim, Cabu, kerleroux, Wiaz, Gourmelin, Puig-Rosado, Serre, Siné, Desclozeaux, Wolinski, Cardon, Avoine, Bretécher, Faizant, peu d’ouvrages étaient parus donnant la parole aux dessinateurs sur leur métier.
D’où l’intérêt (pour les quelques amateurs) du livre « Dessinateurs de presse » de Numa Sadoul “un passionné de bande dessinée, qui a déjà réalisé plusieurs ouvrages sur le sujet” que publient le 12 février les éditions Glénat.
Des entretiens débutés en 2006 (mais réactualisés en 2009 puisque les protagonistes y évoquent la fameuse affaire Siné-Val), que l’éditeur présente ainsi :

“Pour réaliser cet ouvrage consacré au dessin de presse, le journaliste Numa Sadoul a rencontré quelques-unes des plus célèbres figures du genre, de France et de Belgique, dont les illustrations féroces scrutent depuis des années les travers de notre société, formant souvent le curseur des limites de la liberté d’expression. Ainsi, retrouvez Cabu, Charb, Kroll, Luz, Pétillon, Siné, Willem (Grand Prix d’Angoulême 2013) et Wolinski dans des entretiens amicaux mais sans concession, au cours desquels les artistes reviennent sur leurs parcours, se dévoilent, et commentent eux-mêmes leurs œuvres.
Une véritable mine d’anecdotes et de perles d’humour composent ainsi cet ouvrage éclairant et passionnant, qui révèle un amusant paradoxe puisqu’il tend à montrer l’apport artistique, culturel et durable d’un phénomène qui, rebondissant sur l’actualité, est par définition éphémère !”

Note de lecture à venir.

Loup à Drouot en octobre

mercredi 18 septembre 2013

Vente exceptionnelle de 300 dessins originaux de Loup le 26 octobre 2013 à l’hôtel Drouot-Richelieu (Paris). Seront mis aux enchères, entre autres, des dessins de Droit de réponse, L’Evènement du Jeudi, Marianne. Une bonne occasion de redécouvrir le travail de ce dessinateur que l’on voit hélas trop peu dans la presse, et qui ces dernières années a été conseiller artistique de Siné Hebdo et du salon international de St Just-le-Martel où un espace d’exposition porte son nom.

La vente est assurée par Me Marie-Françoise Robert qui a déjà proposé des dessins de Tetsu, Faizant, Trez, Bellus, Calvi. La dernière vente consacrée à Puig Rosado au mois de mai 2013 a été un vrai succès.

La vente Loup se déroulera le samedi 26 octobre à 14h salle 12. Exposition des dessins le 25 octobre de 11h à 18h et le jour de la vente de 11h à 12h.

Le catalogue sera disponible prochainement au format PDF sur le site du commissaire-priseur.

En illustration, la couverture de la réédition de “L’Art comptant pour rien” dont la parution est annoncée pour la fin de l’année par le Cherche midi.

Puig Rosado se vend au plus offrant

mardi 30 avril 2013

Les salles de ventes sont encore un endroit où le dessin de presse, ou d’humour, s’expose et se vend. Ces événements sont aussi l’occasion de redécouvrir le travail d’un auteur au-delà des publications aux formats riquiquis, ou massacrés à la maquette.

Depuis quelques années, Marie-Françoise Robert, commissaire-priseur, s’est spécialisée dans ce domaine et après Tetsu, Trez, Calvi, Faizant, elle propose le 25 mai 2013 une vente consacrée au talentueux  Puig Rosado.

Seul regret, malgré les enchères les dessins sont souvent achetés moins cher que le tarif payé au dessinateur pour les publier. Pour Puig Rosado, ils sont estimés entre 50 et 400 euros. Une chance cependant pour les amateurs éclairés et collectionneurs.

La biographie « officielle » de l’auteur :

« Fernando Puig Rosado, né le 1er avril 1931 à Don Benito, en Espagne. Après des études de médecine dans son pays, il se tourne vers le dessin et une carrière d’illustrateur.

En 1960, il s’établit en France où il travaille dans la presse de jeunesse. (Astrapi, J’aime lire, Okapi, Phosphore, …) Il publie ses dessins en Suisse, en Angleterre et en Espagne (Época), travaille dans la publicité, l’édition scolaire, l’animation. Avec Desclozeaux et Bonnot, il fonde en 1967 à Avignon la Société Protectrice de l’Humour. Il reçoit le Grand Prix de l’Humour Noir Grandville en 1976 et le Grand prix de l’Humour Tendre au Salon international du dessin de presse et d’humour de Saint-Just-le-Martel en 2000.

Puig Rosado a dessiné ou dessine pour de nombreux journaux dont L’Expansion, le Nouvel Observateur, le Figaro littéraire, , Satirix, le Canard enchainé, Lui, Siné hebdo, Siné mensuel

Il a également  illustré de nombreux livres pour enfants dont ceux de Pierre Gripari (Les contes de la rue Broca), Evelyne Brisou-Pellen (Les Concombres du roi, 1988), et Sylvie Girardet (La Maison des cinq sens et une encyclopédie du monde animal).

Ses dessins linéaires au crayon, simples mais expressifs, sont colorés à l’aquarelle en couleurs pures diluées. Leur humour sympathique réside en grande part dans le sourire constant de ses personnages et l’aspect chaleureux de ses images.»

La vente organisée par Marie-Françoise Robert aura lieu le samedi 25 mai 2013, à Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris. Exposition le vendredi 24 mai 2013 de 11h à 18h et le jour de la vente de 11h à 12h.

Le catalogue est disponible au format PDF sur le site du commissaire priseur où l’on peut également passer des ordres d’achat.