Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Trez’

L’Atelier An-Girard ferme définitivement

lundi 30 mai 2016

Le mardi 31 mai 2016 à 18h 30 l’Atelier An-Girard, galerie créée par Danièle Delorme et animée par Marie-France Beaucourt, fermera définitivement ses portes. Les dessinateurs pour qui la galerie a longtemps été un des rares lieux parisiens où ils pouvaient se rencontrer lors des vernissages, sont invités à venir nombreux.

Photo (triste)  Atypical60

paris-atelier-andre-girard-closed

Texte de Janine Kotwica publié sur Facebook et sur son blog :

13305062_1240695025942576_3835121441495456439_o« L’Atelier An Girard, rue Campagne première, se trouve à deux pas du lieu où fut tournée la mythique scène finale d’À bout de souffle. Le lieu était convivial, exigeant dans ses choix, et privilégiait le dessin d’humour et l’illustration. Les vernissages y étaient animés, et tout ce qui compte dans le monde du graphisme envahissait alors gaiement les trottoirs, l’annexe d’en face et le bistrot d’à côté. Aidées efficacement par Marie-France Beaucourt, l’actrice Danièle Delorme et sa soeur Théote Grière s’étaient d’abord fixé comme objectif la valorisation de l’œuvre de leur père, le peintre, affichiste et dessinateur satiriste André Girard (1901-1968), puis elles ont jeté leur dévolu sur une joyeuse pléïade d’artistes, vivants ou décédés, éditant un catalogue pour chaque exposition. Se sont succédées, sur leurs cimaises, les œuvres de personnalités aussi différentes que Lionel Koechlin et Bosc, André François et Lécroart, Daniel Maja et Christophe Besse, Alexandre Trauner et Mose, Gus Bofa et Serge Hambourg, Karel et Cabu, Chaval et Trez, Blachon et Tetsu, et bien d’autres encore, sans oublier Avoine, ami de Guy Billout, qui l’avait introduit dans ce cénacle très masculin. Depuis, hélas! Danièle Delorme s’en est allée divertir les anges par delà les nuages, sous les applaudissements de ses collègues acteurs et les regrets du monde des arts graphiques.
La galerie, après une ultime exposition consacrée à André Girard, ferme ses portes. »

Illustration, peinture d’André Girard.

La vente « Les maîtres de l’humour » annulée

mardi 24 mai 2016

H0356-L93879952La vente aux enchères « Les maîtres de l’humour » qui devait se dérouler le 31 mai 2016 (voir blog du 3 mai 2016), organisée par Maître Cornette de Saint-Cyr, n’aura finalement pas lieu.

Nombre de dessinateurs ou leurs ayant-droits se sont étonnés de voir réapparaître à cette occasion des dessins qu’ils avaient confiés il y a plus de 20 ans à Daniel Delamare, ex-galeriste spécialisé dans la reproduction de faux tableaux de maîtres, et qui avait tenté ensuite se reconvertir dans le dessin d’humour.

Si la vente est annulée – suite à l’intervention des avocats – il reste à régler le problème de la restitution des originaux à leur propriétaire.

Le très beau catalogue édité à cette occasion est lui désormais collector. La totalité des dessins de la vente est encore visible sur le site Invaluable.

A suivre.

En illustration, le lot 149 : Siné d’après  Toulouse Lautrec – Le bordel. Estimé entre 30 000 et 50 000 euros.

Fermeture, hélas définitive, de la galerie An. Girard

lundi 23 mai 2016

gus-bofa-invitationbeuville_invit-250x359gourmelin_invit-250x357

 

Le 31 mai 2016 à 18h 30, on partagera le « dernier verre de l’amitié » à la galerie Atelier An. Girard, un des rares endroits à Paris où l’on a pu voir exposés, depuis 1999, les dessinateurs Gus Bofa, Chas Laborde, Chaval, Bosc, Mose, André François, Beuville, Gébé, Gourmelin, Barbe, Kerleroux, Pierre Fournier, Lécroart, Boll, Cambon, Christophe Besse, Antonelli, Vial, Mougey, Trez, Soulas, Blachon, Napo, Maja, Lionel Koechlin, Guy Billout, Hin, Samson, Avoine, Jy, et bien d’autres. Liste complète et dessins sur le site http://www.atelier.angirard.com/.

Cette galerie avait été voulue par Danièle Delorme pour rendre hommage à son père le dessinateur André Girard* et pour promouvoir le dessin d’humour, l’illustration, sans oublier la photo une fois par an. Après la disparition l’an passé de l’actrice et productrice, ses héritiers ont semble-t-il eu d’autres priorités et ont décidé de la fermer définitivement.

Nul doute que les dessinateurs et les amateurs éclairés seront nombreux le 31 mai au 6 rue Campagne-Première, ne serait-ce que pour remercier Marie-France Beaucourt qui fut pendant de longues années l’âme bienveillante et attentionnée de ce lieu.

*La galerie An. Girard, 7, rue Campagne Première, 75014, présente actuellement des peintures et dessins de André Girard (1901-1968).

En illustrations, l’affiche de l’exposition Gus Bofa, Beuville, Gourmelin, Fournier, Gébé, et Mose.

fournier_pierre_invit_mygebe_invitmose_invit

Une volée de dessins aux enchères

mardi 3 mai 2016

Le 30 mai 2016 à 19 heures aura lieu, sous le titre « Les maîtres de l’humour », une vente de dessins originaux de Cabu, Gébé, Siné, Faizant, Trez, Barbe, Hoviv, Loup, Gus, Tetsu, Pichon, Soulas, Morchoisne, Pétillon, Lefred-Thouron, Vuillemin, Tim, Tignous, Hugot, Veyron, Edika, Blachon, Dobritz, Wolinski.

Seul problème, ni les auteurs encore vivants de ces dessins, ni les ayant-droits n’ont semble-t-il été informés de cette vente. Pire, il semblerait même que ces lots de dessins soient ceux « disparus » après la faillite il y a quelques années de la galerie Daniel Delamare, dont on n’avait plus de nouvelles du propriétaire depuis.

H0356-L93879707A noter que cette mise aux enchères est organisée par Maître Cornette de Saint-Cyr qui, début mars, avait déjà orchestré la vente/braderie des deux inénarrables « experts » en dessins de presse, Michel Roudillon et Xavier Guénant.

Les 286 dessins sont visibles sur le site Invaluable et samedi 28 mai, dimanche 29 mai, et lundi 30 mai, de 11h à 18h, 6 avenue Hoche, 75008 Paris. Contact : info@cornette-saintcyr.com

En illustration : Un dessin de Gébé, estimé entre 3 000 et 5 000 euros représentant la salle de rédaction de Hara-Kiri, puis de Charlie Hebdo, rue des trois portes à Paris. Format : 32,4 x 50,1 cm.

Vente de dessins de Loup, Cabu, Bellus, Rousso, etc.

lundi 29 février 2016

Bellus St Cyr« Dessins de presse, XXème siècle », c’est le titre de la vente de dessins de Loup (13 dessins), Cabu (6 dessins), Chimulus, Wiaz, Vial, Lebon, Rousso (20 dessins), Dobritz, Morez, Trez, Barberousse, Bellus, Calvi (dessins signés Clivanel), Redon, Aramis, Dubouillon, Effel, Gus, Innocent, Kb2, Lap, Morchoisne, Napo, Pichon, Puig Rosado (18 dessins), Pinatel, Soupault, Siné (2 dessins), Tetsu (12 dessin), Vuillemin (5 dessins), le 5 mars 2016, à 14h 30, 6, avenue Hoche, 75008 Paris, organisée par Maître Cornette de Saint-Cyr.

La totalité des dessins est visible sur le site de l’étude :

http://www.cornettedesaintcyr.fr/html/index.jsp?id=26480&lng=fr&npp=10000

Comme d’habitude le « travail » des « experts » est toujours approximatif lorsqu’il s’agit de dessins de presse : les dessins de Kamb présentés comme étant ceux de Innocent, Faizant annoncé alors que ce sont des dessins de Michel Faizant / Chimulus, un dessin de Piem attribué à Pichon, sans oublier des dessins de Loup « réalisé sur le plateau de TF1, pour l’émission «Droit de réponse» de Michel Polac » alors qu’ils étaient dessinés chez lui pour être diffusés dans la séquence « Rebuts de presse » à laquelle participaient également Cabu et Siné.

Les « experts » ? On retrouve dans cette vente Michel Roudillon et Xavier Guénant « spécialiste du dessin de presse », qui officiaient déjà pour les ventes de l’étude Marie-Françoise Robert (aujourd’hui fermée),  avec la particularité pour Xavier Guénant de mettre en avant les dessinateurs d’extrême-droite.

En illustration la couverture du catalogue (signée Bellus) et un dessin de Vuillemin (lot n°323).

323

Les toiles de Trez

mardi 26 janvier 2016

Trez (Alain Tredez) a commencé sa carrière en dessinant pour les enfants, 14 albums publiés avec sa femme, puis a continué dans le dessin d’humour en collaborant notamment à Paris Match, Lui, Punch, Life. De 1973 à 2000, il a été le dessinateur très politique de France Soir. Depuis il se consacre à la peinture. Ses dernières toiles sont exposées à la galerie Lefor Openo, 27, rue Mazarine 75006 Paris, du 21 janvier au 3 mars 2016.

carton-expo-alain-trez