Antonelli | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Antonelli’

Fermeture, hélas définitive, de la galerie An. Girard

lundi 23 mai 2016

gus-bofa-invitationbeuville_invit-250x359gourmelin_invit-250x357

 

Le 31 mai 2016 à 18h 30, on partagera le “dernier verre de l’amitié” à la galerie Atelier An. Girard, un des rares endroits à Paris où l’on a pu voir exposés, depuis 1999, les dessinateurs Gus Bofa, Chas Laborde, Chaval, Bosc, Mose, André François, Beuville, Gébé, Gourmelin, Barbe, Kerleroux, Pierre Fournier, Lécroart, Boll, Cambon, Christophe Besse, Antonelli, Vial, Mougey, Trez, Soulas, Blachon, Napo, Maja, Lionel Koechlin, Guy Billout, Hin, Samson, Avoine, Jy, et bien d’autres. Liste complète et dessins sur le site http://www.atelier.angirard.com/.

Cette galerie avait été voulue par Danièle Delorme pour rendre hommage à son père le dessinateur André Girard* et pour promouvoir le dessin d’humour, l’illustration, sans oublier la photo une fois par an. Après la disparition l’an passé de l’actrice et productrice, ses héritiers ont semble-t-il eu d’autres priorités et ont décidé de la fermer définitivement.

Nul doute que les dessinateurs et les amateurs éclairés seront nombreux le 31 mai au 6 rue Campagne-Première, ne serait-ce que pour remercier Marie-France Beaucourt qui fut pendant de longues années l’âme bienveillante et attentionnée de ce lieu.

*La galerie An. Girard, 7, rue Campagne Première, 75014, présente actuellement des peintures et dessins de André Girard (1901-1968).

En illustrations, l’affiche de l’exposition Gus Bofa, Beuville, Gourmelin, Fournier, Gébé, et Mose.

fournier_pierre_invit_mygebe_invitmose_invit

Disparition de Danièle Delorme

lundi 19 octobre 2015

vitrine_photo_an-girardDécès de Danièle Delorme, actrice, productrice de cinéma, épouse du réalisateur Yves Robert, à l’âge de 89 ans. Si ce blog en parle c’est qu’elle était aussi la fondatrice de l’Atelier-An. Girard, une galerie spécialisée dans le dessin d’humour et l’illustration ouverte en hommage à son père le dessinateur André Girard (1901-1968).

D-Delorme-5Avec la complicité de Marie-France Beaucourt, elle avait présenté dans ces lieux les dessins de Beuville, André François, Gus Bofa, Mose, Pierre Fournier, André Girard, Alexandre Trauner, Mougey, Sliva, Cabu, Jy, Gébé, Bosc, Gourmelin, Vial, Chaval, Lionel Koechlin, Maja, Trez, Antonelli, Kerleroux, Blachon, Avoine, Barbe, Cambon, Napo, Tetsu, Chas Laborde, Soulas, Guy Billout, Lécroart, Samson, Hin, Simon, Christophe Besse, Boll.

Par la qualité de sa programmation la galerie est un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de dessin et d’humour et il faut espérer qu’il en sera encore ainsi longtemps.

Atelier An. Girard, 7, rue Campagne Première – 75014 Paris – e-mail : atelier@angirard.com

Le site de l’Atelier An. Girard.

En illustration, la couverture de “Demain, tout commence”, ses mémoires publiées en 2008 (Robert Laffont).

L’Echo des caricatures

samedi 18 avril 2015

L’Echo des Savanes n°332, consacre un dossier au dessin de pCCKwyYmXIAACi3S.jpg_largeresse avec pour titre « Peut-on encore tout caricaturer ? »

En conclusion de son texte de présentation Claude Maggiori écrit : « Depuis les attentats à Charlie Hebdo, leur façon de travailler a-t-elle changé ? Sont-ils plus prudents ? Qui a peur ? Qui veut « contextualiser » ? Ou trouver un autre ton, un autre style ? Moins provocateur ? Les réponses sont multiples, passionnantes. Tous sont hantés par cette question de la liberté de dessiner en liberté. Mais quelque chose a changé. Il est loin le temps de l’insouciance.»

Jiho, Chauzy, Maëster, Decressac, Lasserpe, Antonelli, Dilem, Aurel, Nicolas Vial, Gros, Riss, Babouse, Selçuk Demirel, Rémi Malingrëy, Hayao Miyazaki, s’expriment sur leur métier après le massacre du 7 janvier à Charlie Hebdo. Chaque texte est illustré d’un dessin. A noter la réponse la Babouse-Plantu-Geluckplus laconique, celle de Willem, qui répond « Je ne change rien. Je continue comme avant. Sinon on devient malade dans sa tête. »

Ces contributions sont complétées par 8 pages sur l’histoire de la caricature signées par le spécialiste pointilleux de la spécialité, Guillaume Doizy.

Le magazine publie également deux dessins de Coco. Le dessin de couverture est signé Decressac.

En illustration le dessin de Babouse.

Ni dieu, ni maître

mercredi 10 novembre 2010

« Depuis l’affaire dite des « caricatures de Mahomet », un certain nombre d’allumés de la foi, qu’elle soit musulmane, catholique, juive ou autre, fait des pieds et des mains pour restreindre le champ de la liberté de ne pas croire en leurs croyances. Et surtout de le proclamer à haute voix et en public. Ces tentatives de déni flagrant de la liberté d’expression cherchent à faire table rase de cette belle conquête qui s’appelle laïcité et qui, en France comme dans d’autres pays, consista à séparer l’Église et l’État pour le plus grand bien de la liberté de penser tout seul dans sa tête à soi. »

Ces quelques lignes signées Antonio, Brito et Jean-Michel Renault, sont extraites du texte de présentation du livre collectif « Non de dieux ! », sous titré « La religion nuit gravement à la santé mentale des peuples ». Celui-ci rassemble sur 128 pages, plus de 300 dessins « blasphématoires » de 72 dessinateurs de presse du monde entier (éditions Pat à Pan).

La liste des dessinateurs :
Antonelli (France), Antonio (Portugal), Ares (Cuba), Aroeira (Brésil), Bado (Canada), Ballouhey (France), Batti (France), Bauer (France), Bernie (France), Boligan (Mexique), Brito (France), Burkh (Allemagne), Cambon (France), Carbajo (Espagne), Cardon (France), Caro (Suisse), Catherine Beaunez (France), Cau Gomez (Brésil), Caza (France), Cid (Portugal), Cinta Bolio (Mexique), Coureuil (France), Christ (Argentine), Dalcio (Brésil), Delambre (France), Dieu (France), Dubouillon (France), Endyk (Pays-Bas), Faujour (France), Fidel Castor (France), G. Gepp (Autriche), Gab (France), Ghertman (France), Gonçalves (Portugal), Goubelle (France), Honoré (France), Hours (France), Ippolitti (Argentine), Jiho (France), Kap (Espagne), Kerleroux (France), Kiro (France), Lasserpe (France), Loredano (Brésil), Manuel (Argentine), Maria Centeno (Venezuela), Marlène Pohle (Allemagne), Mutio (France), Nalair (France), Napo (France), Nardi (Italie), Omar (Pérou), Phil (France), Pichon (France), Pinter (France), Puis Rosado (Espagne), R.Ehrt (Allemagne), Ramirez (France), Renault (France), Riber (Suède), Santiago (Brsil), Simanca (Cuba), Solé (France), Tomaschoft (Tchéquie), Topan (Roumanie), Tunin (Russie), Veesse (France), Willem (France).

Remerciements à J-M Bertin.

Illustrations : la couverture de l’album paru aux éditions Pat à Pan
et un dessin de Brito tiré de l’ouvrage.