Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Dilem’

L’humour et la Licra

jeudi 8 octobre 2015

Le thème de la 5ème Université de la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) qui se déroulera au Havre du 9 au 11 octobre 2015, sera « Faites l’humour pas la haine ». Les dessinateurs Jul, Ranson, Dilem, interviendront pendant ces journées. A noter le débat du samedi 10, « L’humour au  péril  de  sa  vie ? », avec la participation de Christophe Alévêque, Ranson, Richard Malka, Pierre Bénichou, Régis Debray (sous réserve).

Ranson LicraLe 1er octobre sur le site de RTL on pouvait lire ceci à propos de cette manifestation :

« C’est sans doute un peu par peur d’associations antiracistes que les humoristes s’autocensurent aujourd’hui. La Licra, une association d’avocats, a longtemps été prompte a attaquer les humoristes. Ce que regrette Alain Jakubovicz. Le patron de l’association regrette, par exemple, d’avoir attaqué Philippe Bouvard pour une blague au début des années 2000.
Persuadé que la Licra, avec d’autres, ont contribué à brimer les humoristes, Alain Jakubovicz va faire la semaine prochaine son mea culpa. « Il y a un certain nombre de procès que nous avons faits et que je ne referais pas, pour des mauvaises blagues qui ont été faites, dont on pouvait penser qu’elles étaient racistes, antisémites. Un humoriste n’a pas sa place devant un tribunal », explique-t-il. Il lance cet appel aux humoristes : « Lâchez-vous ! N’ayez pas peur de heurter ! » Maître Alain Jakubovicz promet désormais d’être plus sélectif dans le choix des personnes que son association traînera au tribunal. « Il faut se baser sur les intentions qui animent celui qui parle », dit-il. Neuf mois après Charlie Hebdo, la Licra est persuadée qu’il est devenu urgent de desserrer l’étau sur ceux qui prennent le risque de chercher à nous faire rire. »

Pour mémoire, c’est la Licra et Alain Jakubovicz (qui était alors son avocat), qui ont accompagné l’affaire « Val-Siné » en attaquant Siné pour antisémitisme alors qu’il n’avait fait que citer un texte de Patrick Gaubert… de la Licra, publié dans Libération. Une accusation qui a entraîné son départ de Charlie Hebdo et la création de Siné Hebdo. Si les tribunaux ont donné tort par trois fois à la Licra, cet épisode a non seulement affaibli Charlie Hebdo, mais a aussi créé une fracture entre les dessinateurs de chaque rédaction, une fracture que même le 7 janvier 2015 ne semble pas avoir réussi à refermer.

En illustration l’affiche de la manifestation illustrée par un dessin de Ranson.

L’Echo des caricatures

samedi 18 avril 2015

L’Echo des Savanes n°332, consacre un dossier au dessin de pCCKwyYmXIAACi3S.jpg_largeresse avec pour titre « Peut-on encore tout caricaturer ? »

En conclusion de son texte de présentation Claude Maggiori écrit : « Depuis les attentats à Charlie Hebdo, leur façon de travailler a-t-elle changé ? Sont-ils plus prudents ? Qui a peur ? Qui veut « contextualiser » ? Ou trouver un autre ton, un autre style ? Moins provocateur ? Les réponses sont multiples, passionnantes. Tous sont hantés par cette question de la liberté de dessiner en liberté. Mais quelque chose a changé. Il est loin le temps de l’insouciance.»

Jiho, Chauzy, Maëster, Decressac, Lasserpe, Antonelli, Dilem, Aurel, Nicolas Vial, Gros, Riss, Babouse, Selçuk Demirel, Rémi Malingrëy, Hayao Miyazaki, s’expriment sur leur métier après le massacre du 7 janvier à Charlie Hebdo. Chaque texte est illustré d’un dessin. A noter la réponse la Babouse-Plantu-Geluckplus laconique, celle de Willem, qui répond « Je ne change rien. Je continue comme avant. Sinon on devient malade dans sa tête. »

Ces contributions sont complétées par 8 pages sur l’histoire de la caricature signées par le spécialiste pointilleux de la spécialité, Guillaume Doizy.

Le magazine publie également deux dessins de Coco. Le dessin de couverture est signé Decressac.

En illustration le dessin de Babouse.

Charlie Hebdo c’est reparti !

lundi 23 février 2015

La Une du prochain Charlie Hebdo  (n°1179) tiré à 2 500 000 exemplaires (qui se rajoutent aux 220 000 abonnés) et avec deux « nouveaux » dessinateurs, Pétillon (du Canard enchaîné) et Dilem (source Libération).

718368-charlie

Riss parle dans Les Inrocks

mercredi 11 février 2015

Inrocks-CharlieL’hebdomadaire Les Inrockuptibles publie un grand dossier intitulé « Un mois après qui est encore Charlie ? » La couverture est signé Dilem, dessinateur algérien menacé de mort dans son pays.

Riss successeur de Charb à la tête de Charlie a accordé un long entretien au journal. A la question de savoir s’il y aura de nouvelles caricatures, il répond :

[…] « On n’est pas des bêtes de foire, on n’est pas là pour faire le numéro que les gens attendent. Quand on fait ces caricatures, on revendique le droit à pouvoir le faire pour tous. Or personne ne fait usage de ce droit à part nous ! Parfois, on se demande pourquoi on s’emmerde à le faire si on est les seuls. Résultat : les attaques sont toujours concentrées sur nous, parce que personne d’autre n’en fait usage. Aujourd’hui beaucoup se revendiquent de Charlie, mais peu osent. A quoi bon se battre pour ce droit quand personne ne profite de cette liberté ? C’est bizarre. Un jour, on ne dessinera plus de caricatures dans Charlie parce que personne ne se sera battu, personne n’aura fait usage de ses droits. C’est une liberté qui deviendra caduque. Dans les journaux américains ils n’osent même pas publier ce qu’on a fait. […]

Des dessinateurs contre la guerre

vendredi 3 octobre 2014

Cartooning for Peace et le Forum des Images à Paris ont déployé les grands moyens pour l’exposition de 100 dessins « Quelle connerie la guerre ! » présentée depuis le 1er octobre et jusqu’au 31octobre, dans la Cour carrée du Forum des Halles (voir photos en illustration).

Dessins de Jiho, Plantu, Loup, Camille Besse, Louison, Ballouhey, Mix & Remix, Louison, Semih Poroy, Emad Hajjaj, Hassan, Boligan, Vadot, Ares, Kroll, Chappatte, Kichka, Bado, Glez, Dilem, Willis from Tunis, Lefred Thouron, Willem, etc. A noter que Plantu, Camille Besse, Louison, Tignous, et Rayma seront en « live » le vendredi 3 octobre de 17h à 19h.

Guerre-1

Guerre-2

Guerre-3

Une élection algérienne caricaturale

vendredi 4 avril 2014

Les journalistes français ayant des difficultés à obtenir des visas pour suivre l’élection présidentielle en Algérie, l’excellent Petit Journal de Yann Barthès sur Canal + a décidé de faire appel à des correspondants sur place et de diffuser chaque jour un dessin de caricaturiste algérien.

Dans l’émission du 3 avril 2014 c’est celui de Vitamine (Le Soir d’Algérie) qui a été montré à l’écran.

D’autres dessins de Vitamine, mais également de Dilem (TV5), Hic (El Watan), Lounis (L’Expression), Belkacem, Jony-Mar (La voix de l’Oranie), Ghir Hak (Les Débats), Islem (Le Temps d’Algérie), Hawari (La Tribune des Lecteurs) sur le site Gagdz.com

Gagdz à suivre aussi sur Facebook.