LICRA | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘LICRA’

L’humour et la Licra

jeudi 8 octobre 2015

Le thème de la 5ème Université de la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) qui se déroulera au Havre du 9 au 11 octobre 2015, sera « Faites l’humour pas la haine ». Les dessinateurs Jul, Ranson, Dilem, interviendront pendant ces journées. A noter le débat du samedi 10, « L’humour au  péril  de  sa  vie ? », avec la participation de Christophe Alévêque, Ranson, Richard Malka, Pierre Bénichou, Régis Debray (sous réserve).

Ranson LicraLe 1er octobre sur le site de RTL on pouvait lire ceci à propos de cette manifestation :

« C’est sans doute un peu par peur d’associations antiracistes que les humoristes s’autocensurent aujourd’hui. La Licra, une association d’avocats, a longtemps été prompte a attaquer les humoristes. Ce que regrette Alain Jakubovicz. Le patron de l’association regrette, par exemple, d’avoir attaqué Philippe Bouvard pour une blague au début des années 2000.
Persuadé que la Licra, avec d’autres, ont contribué à brimer les humoristes, Alain Jakubovicz va faire la semaine prochaine son mea culpa. “Il y a un certain nombre de procès que nous avons faits et que je ne referais pas, pour des mauvaises blagues qui ont été faites, dont on pouvait penser qu’elles étaient racistes, antisémites. Un humoriste n’a pas sa place devant un tribunal”, explique-t-il. Il lance cet appel aux humoristes : “Lâchez-vous ! N’ayez pas peur de heurter !” Maître Alain Jakubovicz promet désormais d’être plus sélectif dans le choix des personnes que son association traînera au tribunal. “Il faut se baser sur les intentions qui animent celui qui parle”, dit-il. Neuf mois après Charlie Hebdo, la Licra est persuadée qu’il est devenu urgent de desserrer l’étau sur ceux qui prennent le risque de chercher à nous faire rire. »

Pour mémoire, c’est la Licra et Alain Jakubovicz (qui était alors son avocat), qui ont accompagné l’affaire « Val-Siné » en attaquant Siné pour antisémitisme alors qu’il n’avait fait que citer un texte de Patrick Gaubert… de la Licra, publié dans Libération. Une accusation qui a entraîné son départ de Charlie Hebdo et la création de Siné Hebdo. Si les tribunaux ont donné tort par trois fois à la Licra, cet épisode a non seulement affaibli Charlie Hebdo, mais a aussi créé une fracture entre les dessinateurs de chaque rédaction, une fracture que même le 7 janvier 2015 ne semble pas avoir réussi à refermer.

En illustration l’affiche de la manifestation illustrée par un dessin de Ranson.

Siné mensuel passera l’hiver

mardi 26 novembre 2013

L’équipe de Siné mensuel chante, sans doute parce que son avenir est assuré pour encore quelques mois après le bon résultat de l’appel aux dons lancé en octobre. Dans sa mini-zone Siné écrit « Bravo à tous et merci du fond du cœur ! Même fauchés, vous vous êtes défoncés pour nous sauver la mise ! Vous n’avez pas hésité à cracher au bassinet ! Déjà 41000 euros environ ! De quoi durer jusqu’à l’été et couvrir les futures élections-pièges-à-cons. »

Une vidéo avec les dessinateurs Siné, Carali, Berth, Faujour, Jiho, illustrée de dessins de Berth, Lasserpe, Jiho, Mix & Remix, Willis from Tunis, Carali, accompagnait l’appel.

A propos de la chanson précitée, Siné explique « Heureusement, au journal, on ne perd pas le moral, surtout depuis qu’on est un peu renfloué ! Hier soir, presque tous réunis, on a enregistré une chanson anti-FN, écrite par notre ami Étienne Liebig et qui sera bientôt en ligne. La chorale était dirigée de main de maître par un fan de Siné Mensuel, Sanseverino. Les 48 bouteilles de beaujolais nouveau, offertes par Marie Lapierre, ont été séchées dans la plus grande allégresse surtout en sachant qu’il était officiellement interdit d’y goûter avant le surlendemain. »

La video est désormais en ligne et on peut y voir, entre autres, les dessinateurs Mric, Berth, Carali, Flavien, et Desclozeaux.

Autre raison de se réjouir pour le journal, la LICRA a renoncé à poursuivre Siné, après trois procès perdus contre lui, une décision commentée par Delfeil de Ton dans le Nouvel Obs. Cet abandon des poursuites pour « antisémitisme »  devrait conclure, cinq ans après, « l’affaire Siné-Val » déclenchée en 2008 après le licenciement du dessinateur par Philippe Val, alors directeur de Charlie Hebdo, soutenu par presque toute la rédaction.

La Licra s’acharne contre Siné

vendredi 13 avril 2012

Décidément « l’affaire Siné » n’en finit pas et l’obstination d’Alain Jakubowicz, avocat et président actuel de la Licra (Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme) contre Siné commence à devenir étrange. Alors que la justice, pour la troisième fois, vient de reconnaître ces jours-ci que le dessinateur n’était pas coupable d’incitation à la haine raciale, Alain Jakubowicz et la Licra se pourvoient à nouveau en cassation.

Siné mensuel n°8Delfeil de Ton dans sa chronique « Les lundis de Delfeil de Ton », publiée sur le site du Nouvel Obs, refait l’historique de cette plainte contre l’ex-collaborateur de Charlie Hebdo et aujourd’hui patron de Siné mensuel, et s’étonne lui aussi de ces poursuites entêtées.

Mais le plus savoureux dans l’histoire, c’est que tout est parti d’une information publiée dans Libération du 23 juin 2008 et que Siné avait commenté dans son style. Celle-ci indiquait que « le fils de Nicolas Sarkozy, Jean », venait « de se fiancer avec une juive, héritière des fondateurs de Darty, et envisagerait de se convertir au judaïsme pour l’épouser ». Le commentaire était de Patrick Gaubert, alors président, de la… LICRA.

Le texte initial de Siné qui a déclenché toute l’affaire :

« Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le parquet (encore lui !) a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! »

En illustration la couverture du n°8 de Siné mensuel actuellement dans les kiosques.

Siné n’a jamais été antisémite

mercredi 25 février 2009

Sine hebdo - mal élevé

L’ambiance du prochain comité de rédaction de Charlie 2€ Hebdo risque d’être pesante après la relaxe du dessinateur Siné prononcée le 24 février par le Tribunal de grande instance de Lyon qui le disculpe de l’accusation de soupçon d’antisémitisme soufflée par Claude Askolovitch, portée par Philippe Val, et relayée devant les tribunaux par la LICRA*.

Philippe Val avait ainsi justifié le licenciement de Siné du journal dont il est le directeur et le propriétaire avec Cabu. Un licenciement, qui se révèle aujourd’hui sans motif réel et sérieux, et qui avait jeté le trouble au sein de la rédaction, divisée sur cette décision, mais aussi au sein des lecteurs.

Bilan de l’affaire, Charlie 2€ Hebdo a perdu plusieurs milliers de lecteurs, Siné a créé avec succès un journal concurrent, Cavanna soutient publiquement Siné, et, dernier rebondissement, deux collaborateurs de Charlie, pour l’instant, viennent de rejoindre  la rédaction de Siné HebdoSiné et ses avocats s’interrogeraient actuellement sur les suites à donner à cette relaxe.

* Siné était«  Prévenu de provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique  » pour des extraits de ses chroniques concernant la tenue vestimentaire d’intégristes musulmans et les conditions du mariage de Jean Sarkozy.

Extrait du témoignage de Guy Bedos en faveur de Siné lors du procès  :

«  Il faut savoir lire, écouter les humoristes. Siné est un humoriste ! L’humour est une langue étrangère et parfois il faut des sous-titres. Siné est un provocateur, un malade de la provocation.
Je suis étonné, ayant lu les phrases incriminées. Ce sont les phrases d’un athée, je ne savais pas que c’était un délit, Siné s’amuse, il ne les attaque pas sérieusement. Il interprète un personnage. J’ai l’impression qu’on pourchasse l’antisémitisme comme le faisait Mac Carthy avec les pseudo communistes.

Cela devient fou, cela banalise l’antisémitisme. Qu’on cherche les vrais, qu’on arrête les procès d’intention. Je n’ai vu qu’une certaine forme d’athéisme superficiel dans ses propos. Siné, c’est tout sauf un raciste.  »

Siné procès Hebdo nº 5

mardi 24 février 2009

Une Siné hebdo n°25Siné n’est pas antisémite, pas grand monde en doutait à part Philippe Val, Bernard Henri Levy, Cabu, Wolinski, et la LICRA qui en prennent pour leur grade dans les 73 pages de l’attendu du jugement rendu aujourd’hui 24 février dans l’affaire qui opposait la LICRA au dessinateur Siné.

Siné est donc relaxé par la sixième chambre du tribunal correctionnel de Lyon des accusations d’antisémitisme et « incitation à la haine raciale » portées contre lui.

La rédaction de Siné Hebdo a prévu de fêter le jugement au cours d’un comité de rédaction exceptionnel. Question rigolote Siné sera-t-il réintégré à Charlie Hebdo ?

En illustration :
Couverture de Siné Hebdo n°25 à paraître demain
© Loup et Siné