Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Bernard Henri Levy’

Les hebdos satiriques se suivent

jeudi 1 avril 2010

Après la disparition de Siné Hebdo, fin avril, un autre hebdomadaire satirique va t’il voir le jour et prendre sa place ?

L’idée semble faire son chemin avec une énorme surprise, le retour de Philippe Val à la tête d’un titre de presse. En effet, empêtré dans sa position de directeur de France Inter, où il a été nommé pour dégager Stéphane Guillon et le remplacer par Gérald Dahan (un ami de Cabu), l’ancien complice de scène de Patrick Font, souhaiterait quitter son poste à la faveur des prochains congés d’été et avant la mise en place de la grille des programmes de rentrée.

D’après la rumeur (un voisin de table à la brasserie parisienne Lipp), il envisagerait de vendre ses actions de Charlie Hebdo (éditions Rotatives) et refonder un journal avec l’aide de Bernard-Henri Lévy et du Groupe Bolloré. Un hebdo satirique, mais haut de gamme, faisant appel à des intellectuels et des journalistes de renom.

Quid cependant des dessinateurs dans ce type de publication ? On voit mal les dessinateurs de Siné Hebdo rejoindre cet hebdomadaire, et du côté de Charlie Hebdo, il n’y a que Cabu et Wolinski, indéfectibles soutiens et amis de Val, qui seraient susceptibles de participer à cette nouvelle aventure éditoriale étonnante dévoilée en ce premier jour d’avril 2010.

Illustration : la Une du Canard enchaîné
qui a tout à craindre de la parution de ce nouvel hebdomadaire.

Quelques infos en vrac…

lundi 25 janvier 2010

simplicissimusEn complément de l’article sur la numérisation de la revue Le Rire (blog du 21.1.2010) le dessinateur Cambon nous signale la numérisation de la mythique revue Simplicissimus.

Cambon :

« Simplicissimus, est un journal dessiné allemand  ou les plus grands dessinateurs allemands et germanophones de la première moitié du 20° siècle ont publié (Kubin, Grosz, Karl Arnold, Olaf Gulbrasson, Trier, Pascin, Kley, T H Heine, Bruno Paul , Thöny, etc.). Plutôt de gauche et anarchistes à l’instar de l’Assiette au beurre, dans les années 30 ce canard satirique résistent aux idéaux nazis, jusqu’aux derniers numéros des années 40 plus clairement antisémites et propagandistes »

Le site est en allemand.

En illustration la première page du n°1 paru en avril 1896.

Le dessinateur Charb directeur de la publication du journal satirique Charlie Hebdo, est un des intervenants du 46ème congrès de la LICRA « Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme », qui organise le 26 janvier à New-York, et le 30 à Paris, deux conférences ayant pour thème  la liberté d’expression et plus précisément : « Liberté d’expression : la controverse ».

Les fatwas de charbÀ Paris, la « controverse » concernant la publication des caricatures de Mahomet sera certainement évoquée, mais peut-être aussi, la « controverse » Charlie Hebdo/ Siné, avec la présence de Patrick Gaubert un des intervenants et président de la LICRA dont l’antenne Lyonnaise a porté plainte contre Siné pour « incitation à la haine raciale », et Bernard-Henri Levy, philosophe, écrivain, qui participe au débat, fait « la synthèse des conférences », et qui était un des témoins à charge lors de ce procès. Le « modérateur » des débats sera Guillaume Durand, journaliste et animateur de l’émission « L’objet du scandale » sur France 2.

46ème Congrès national de la LICRA, à Paris, conférence le samedi 30 Janvier 2010 à la Maison du Barreau, 2, rue de Harlay 75001 Paris – 01.44.32.49.06,  de 14h15 à 17h.

En illustration le dernier livre de Charb paru aux éditions Les échappés/Charlie Hebdo.

Plantu - expoSous le titre « Pas facile d’être dessinateur de presse partout sur la terre » Le Monde (23.1.2010) publie un grand article à l’occasion de l’ouverture de l’exposition permanente « Tâches d’opinions » au Mémorial de Caen (blog du 14.1.2010).

Extrait de l’article signé Macha Séry :

« Concernant la censure, Plantu, dessinateur au Monde, aime raconter cette anecdote : « Qu’importe que, sur un bateau, il soit interdit de prononcer, selon la superstition, le mot « lapin ». Je me fiche de dire au capitaine le mot « lapin », du moment que je peux dénoncer les conditions d’exploitation de l’Indonésien qui est dans la soute. » Manière de dire que s’il faut dénoncer les interdits, plutôt que d’achopper dessus, le plus efficace est de les contourner. »

Cavanna rejoindrait Siné et Delfeil de Ton

mercredi 1 avril 2009

ATTENTION article périmé. Date limite de consommation : 1er avril.


Dessin de Rémi MalinGrëyCoup de théâtre dans le duel que se livrent les journaux satiriques Siné Hebdo et Charlie 2€ Hebdo. Selon nos informations une partie de l’équipe de Charlie, Cavanna, deux rédacteurs et six dessinateurs, rejoindraient la rédaction de Siné Hebdo. Si cette nouvelle se confirmait ce serait un nouveau coup dur pour Charlie qui connaît en ce moment – dit-on – des difficultés financières en raison de la baisse des ventes – actuellement à 38 000 ex.– mais surtout parce que Cavanna est le propriétaire du titre. Ce départ était redouté depuis quelques semaines par Philippe Val et Cabu, qui voyaient d’un assez mauvais œil les prises de positions publiques de Cavanna en faveur de Siné. À court terme ils risquent de devoir trouver un autre nom pour le journal. Pourquoi pas « Val Hebdo » comme l’avait suggéré Charb dans Marianne. Charlie devrait toutefois paraître la semaine prochaine avec de nouvelles signatures, on parle de Wozniak, Pancho, Pétillon et Catherine Beaunez pour les dessins, et de BHL, François Bégaudeau, Laurent Joffrin et Bertrand Delanoë (le maire de Paris) pour les textes. Siné, actuellement en cure, n’a, pour l’instant, fait aucune déclaration.

Décidément le licenciement de Siné au mois d’août 2008 n’en a pas fini de faire des vagues.

Une autre rumeur qui circule aussi, serait que Siné réintègrerait la rédaction de Charlie grâce à la médiation de Richard Malka, le redoutable avocat multicartes du journal et de Gérard Biard, son rédacteur en chef. Mais tout semble imaginable en ce premier jour d’avril.

Illustration : Cavanna, Choron et Delfeil de Ton,
vus par Rémi Malingrëy dans Siné Hebdo.

Siné procès Hebdo nº 5

mardi 24 février 2009

Une Siné hebdo n°25Siné n’est pas antisémite, pas grand monde en doutait à part Philippe Val, Bernard Henri Levy, Cabu, Wolinski, et la LICRA qui en prennent pour leur grade dans les 73 pages de l’attendu du jugement rendu aujourd’hui 24 février dans l’affaire qui opposait la LICRA au dessinateur Siné.

Siné est donc relaxé par la sixième chambre du tribunal correctionnel de Lyon des accusations d’antisémitisme et « incitation à la haine raciale » portées contre lui.

La rédaction de Siné Hebdo a prévu de fêter le jugement au cours d’un comité de rédaction exceptionnel. Question rigolote Siné sera-t-il réintégré à Charlie Hebdo ?

En illustration :
Couverture de Siné Hebdo n°25 à paraître demain
© Loup et Siné  

Siné viré de Charlie, suite des suites

jeudi 24 juillet 2008

Les annees charlieA ce jour (24.7.2008) quelques 1900 signatures de soutien à Siné viré de Charlie hebdo par Philippe Val sont venues se rajouter à la pétition initiale de 2000 signatures. Parmi les noms de la première liste on peut remarquer de nombreux confrères mais aussi Nicole Blondeaux, femme de Gébé, celle de Patrick Font ex-complice de scène de Val, et de Isabelle Soulié, ex-femme de Cabu.

La décision de licenciement ne fait d’ailleurs pas l’unanimité dans la rédaction de l’hebdomadaire puisqu’on retrouve dans la pétition les signatures de Willem et Tignous et que, d’après nos informations, les « historiques » du titre Cavanna, Wolinski, ainsi que certains dessinateurs, n’approuveraient pas tout à fait la décision de P. Val

Nul doute que le comité de rédaction du jeudi 24 juillet risque, pour une fois, d’être animé.

Delfeil de Ton, ancien de Charlie hebdo, le « vrai », prend lui aussi position dans un billet publié sur le site de l’Obs à propos de la mainmise de P. Val sur le journal (extrait) :

«Dans notre monde libéral, les idées finissent toujours par appartenir à ceux qui ne les trouvent pas.»

La sentence de M. Philippe Val, penseur contemporain, figurait donc en couverture du numéro 1 du nouveau «Charlie-Hebdo». En 2004, lorsque parut un livre, «Les Années Charlie, 1969-2004», qui prétendait retracer l’histoire du journal, cette couverture y fut republiée sur une pleine grande page mais la sentence n’y figurait plus. Le court texte, dans lequel elle se trouvait, avait été supprimé. C’est ainsi qu’on fait l’histoire, au nouveau «Charlie-Hebdo».

C’est pourtant la pensée la plus juste du penseur contemporain mais c’est aussi que le penseur, qui n’a pas trouvé cette idée qui s’appelle «Charlie-Hebdo», pas plus qu’il n’a trouvé cette idée d’appeler un journal «Charlie», cette idée lui appartient aujourd’hui grâce au monde libéral où il navigue avec une si remarquable aisance.

Ces choses, je n’avais jamais pris la peine de les dire. Je me soucie de ce Charlie-Ersatz comme d’une guigne, je ne le lis pas. DDT. »

Plantu - L'expressPlantu, lui, consacre sa page de L’express à l’affaire avec un dessin à la Siné où l’on voit un Philippe Val affublé d’un brassard qui botte le cul de Siné et surmonté de la légende « Charlie le journal où on peut tout se permettre même virer un dessinateur ». A voir en grand format sur le site de soutien.

A noter sur le même site la chronique hebdomadaire de siné qui n’a pas été publiée par Charlie mais que plusieurs sites Internet, dont le Nouvelobs.com, diffusent. Siné y expose sa version de l’affaire et parle notamment de Charb, rédacteur en chef adjoint de Charlie qu’il considérait jusqu’alors comme son « neveu » et qui a pris fait et cause pour P. Val.

Autre personnalité à avoir apporté son soutien à P. Val, Bernard Henri Levy, le philosophe, qui dans un grand article alambiqué publié dans Le Monde (23.7.2008) justifie l’antisémitisme supposé du texte de Siné.

A suivre.

le site de soutien à Siné