Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Dessin de presse et réalité du métier

18 mai 2017 à 7 h 26

Il y aura bientôt plus de prix, d’associations, et de manifestations autour du dessin de presse que de dessinateurs exerçant ce métier.

Lu dans Ouest-France :

Kianoush Caen“Les Rencontres internationales du dessin de presse organisées par le Mémorial de Caen n’auront pas lieu en septembre 2017. L’an dernier, après l’attaque contre Charlie Hebdo, le Mémorial de Caen les avait maintenues. Mais depuis trois ans, le public était moins présent. Et le Mémorial a décidé de revoir la formule pour atteindre un plus large public. « Nous allons organiser un concours de dessin de presse international sur le thème des Droits de l’homme. Il débutera le 11 septembre 2017 et s’achèvera en janvier pour le Concours de plaidoirie à l’occasion duquel nous remettrons le prix au gagnant de ce concours », explique Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial. Le dessinateur de presse iranien, Kianoush Remezani, exilé en France depuis 2009, est chargé de mettre en place ce concours via l’association United Sketches for freedom qu’il a créé avec d’autres dessinateurs de presse et dont le siège est au Mémorial de Caen.”

Emmanuel Macron en caricature

17 mai 2017 à 15 h 48

Libération a interrogé plusieurs dessinateurs – Joann Sfar, Coco, Mathieu Sapin, Pétillon, Terreur Graphique, pour savoir comment ils caricaturent le nouveau président de la République Emmanuel Macron. Titre de l’article de Sabrina Champenois “Emmanuel Macron, obscur objet du dessin ?

Extraits :

15355740_886134258196037_2855857820399430695_nJoann Sfar : […] Moi, je ne suis pas dans la caricature politique, je fais du portrait de caractère, basé sur l’observation – d’un comportement, d’attitudes – et ce sont les accrocs, les faux pas qui m’intéressent, quand ils se prennent les pieds dans le tapis. Alors, peut-être que ça va venir, et ça va être intéressant de le regarder, des choses vont forcément émerger. […]

Coco : […] On peut dessiner tout le monde. Les moches et les autres. Le tout, c’est de bien interpréter, de trouver un point de vue. Quand on a trouvé le regard, on a fait 50% du dessin (C’est Cabu qui disait souvent ça, il avait raison). Et les aspérités, ça va venir. Par son couple, peut-être. Pas la différence d’âge, ça, je m’en fous, mais plutôt cette relation prof-élève que j’ai perçue dans le documentaire les Coulisses d’une victoire et qui m’a surprise. Macron, j’ai confiance, ce sera un bon client comme les autres, même si pas aussi physique qu’un Sarkozy. […]

Mathieu Sapin : […] Ce qui est certain, c’est que comme tous les beaux gosses, il pose problème, ceux qui ont des aspérités sont plus intéressants. Mais bon, il y a quelques éléments auxquels on peut s’accrocher : le front haut, la petite coupe de cheveux d’enfant sage, les pattes post-étudiant, un long nez, une forme de menton très anguleux alors que celui de Hollande par exemple, est beaucoup plus fuyant. Et puis il y a sa dentition : il n’a pas les dents en avant mais légèrement écartées et bien visibles alors que celles de Hollande, personne ne les voit ; en fait Macron a quelque chose de carnassier.” […]

Terreur Graphique : «Macron est super compliqué à dessiner, d’ailleurs je n’ai pas trouvé le truc, je ne le dessine jamais de la même façon. Même avec ses dents, petites et légèrement écartées, des dents d’enfant, il garde un côté Ken (de Barbie). Comme je ne fais pas les yeux mais plutôt les traits, son regard ou son nez ne m’aident pas. Je trouve que Mathieu Sapin et Pétillon s’en sortent bien, sinon je vois bien que mes collègues galèrent aussi. Mais bon, on a le temps pour le choper, cinq ans…”

En illustration, dessin de Man (Midi libre) et de Glez qui n’ont pas été interrogés par Libération. A noter que le dessin de Glez à été entrevu dans un reportage de Paris Match sur le QG de campagne du candidat d’En Marche ! Un présence à l’insu de son auteur.

Le_1_macron_poster_lrQG_macron_superMacron

Exposition Napo à Paris

9 mai 2017 à 18 h 59

A LA SUITE DE PROBLEMES DE LIEU, L’EXPOSITION S’EST TERMINEE LE 17 MAI.

L’association Les Humoristes présente l’exposition de dessins de Napo “Bon voyage et Les phobies”, Maison des associations, 4, rue Amélie, 75007 Paris. Du 12 au 19 mai 2017. Vernissage le 12 mai.

Voyage dans le fauteuil-A-Expo 7-

 

Medi Holtrop au Regard Moderne

9 mai 2017 à 8 h 42

Après l’exposition Willem, aujourd’hui Medi Holtrop, et bientôt Topor, la librairie Un Regard Moderne devient le rendez-vous mensuel incontournable de tous ceux qui aiment le dessin.

img028 img029

Exposition Cambon à Paris

8 mai 2017 à 9 h 25

Les Ateliers du Tayrac et Yves Frémion nous invitent au vernissage de l’exposition Cambon humoriste le mercredi 10 mai 2017,  66 rue Julien Lacroix Paris 75020 (18 h à 22 h).
Cet événement permettra également de découvrir son dernier livre “Le sport… ça fait mal !” publié par les éditions Iconovox (qui hébergent ce blog). Cambon est un dessinateur rare, à suivre, qui s’exprime avec autant de talent dans le dessin d’humour que dans le dessin sur l’actualité. Sa dernière exposition à Paris avait été présentée en 2012 à la Galerie An-Girard.

Le site officiel de Cambon.

Cambon

Sans titre-2

Reiser écologiste de la première heure.

3 mai 2017 à 15 h 10

Reiser a été un des premiers dessinateurs à être sensibilisé à l’écologie. On retrouve la plupart de ses dessins dans une nouvelle version de “Reiser l’écologie” réédité ce mois-ci par les éditions Glénat. La première version a été publiée en 2010 et reprenait des dessins de “Vive le soleil”, tome 9 de la série Les années Reiser (2001 – Albin Michel) présentée par Delfeil de Ton.

Un album réjouissant qui pourrait donner des idées à tous les candidats aux élections actuelles, et à venir, ayant semblent-il oublié d’inscrire ce thème dans leur programme électoral.

Fervent partisan de l’énergie solaire Reiser avait, dès 1979, installé des panneaux solaires dans sa maison près de Collioure comme en témoigne à l’époque ce reportage de TF1 :

ReiserReiser ecologie - Couv.