Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Vera Makina’

Le Canard enchaîné va former ses dessinateurs

lundi 1 avril 2019

Avec les disparitions des dessinateurs Cabu et Pétillon, l’hebdomadaire satirique a perdu ses dernières années deux de ses plus grands pourvoyeurs de dessins. Or depuis le journal a du mal à recruter de nouvelles signatures. Si Lefred-Thouron, Mougey, Wozniak, Escaro, forment le dernier carré d’anciens, le Canard continue à faire appel aux vétérans Delambre, Potus, Kerleroux, Pancho, ou même Kiro, dont certains sont en principe à la retraite. La présence des nouveaux est quelquefois aléatoire, Aranega, Aurel, Bouzard, depuis peu, Dutreix, et Urbs, Sans oublier les deux dessinatrices, Adelinaa et Vera Makina qui elle illustre régulièrement la chronique Plouf ! de Jean-luc Porquet.

Cette multiplicité de signatures dénote les difficultés à constituer une équipe régulière. On voit bien que la rédaction tâtonne encore avec l’arrivée récente et inopinée de Chappatte,.

D’où l’idée de la création d’un atelier formation au sein du journal où les dessinateurs (y compris de jeunes débutants) pourraient échanger avec les rédacteurs des idées, ces derniers pouvant également orienter le style graphique pour obtenir le résultat souhaité, ce qui, il faut le dire, est déjà parfois le cas. Ainsi Lindingre a du abandonner ses nez de personnages en forme de groin qui faisaient l’originalité de ses caricatures, mais il n’est pas le seul a avoir bénéficié de conseils avisés de la rédaction.

Les surtitres, autre tradition de l’hebdomadaire feraient aussi l’objet d’un travail en commun. Il faut aussi savoir qu’au Canard ce sont les rédacteurs qui sélectionnent les dessins à paraître. Situé au dernier étage du journal cet atelier de formation rentrerait en activité au tout début avril 2019.

Dessin de Pétillon et inédit de Cardon en retrait du Canard depuis quelques années.

Dessiner pour Le Canard enchaîné

mardi 20 février 2018

Les dernières signatures de dessinateurs apparues récemment dans Le Canard enchaîné sont celles de Romain Dutreix, Urbs, et Adelinaa. L’hebdomadaire satirique continue à chercher de nouveaux talents pour compenser la disparition dans ses pages des dessins de Cabu, Pétillon, Cardon.

Mais pour illustrer l’hebdomadaire il reste encore les « anciens » Escaro, Kerleroux, Wozniak, Delambre, Potus, Mougey, Kiro, Pancho, et Lefred-Thouron. Ces dernières années ils ont été rejoints par Diego Aranega, Bouzard, Aurel, Vera Makina, mais aussi Lindingre, Lara, Lefèvre, Large, Soulcié, dont les parutions sont cependant plus aléatoires.

En dehors de la cooptation et du parrainage, Kerleroux pour Cabu, Cabu pour Mougey, Pétillon pour Bouzard (en 2012 ce dernier avait intitulé le blog qu’il partageait avec James Ottoprod « On veux travailler pour le Canard »), Wozniak pour Adelinaa, il n’est pas évident de rejoindre la confrérie des dessinateurs du Canard. D’autant que les critères de sélection des dessins par la rédaction sont pour beaucoup d’auteurs très mystérieux. Reste l’obstination des dessinateurs qui chaque lundi et mardi matin, jours de bouclage du journal, envoient des dessins dans l’espoir qu’ils seront publiés. Quelques-uns ont cette chance.

A noter que Le vénérable journal, 100 ans en 2016, a également un site Internet. Cependant on n’y trouve que la Une de l’hebdomadaire, des informations sur Les Dossiers du Canard, l’autre publication des éditions Maréchal-Le Canard enchaîné, et les conditions d’abonnement.

Illustration : Romain Dutreix par ailleurs dessinateur à Fluide glacial et auteur avec Toma Bletner de « Revue de presse – Petite histoire des journaux satiriques et non-conformistes » (Fluide glacial).