Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Mon quotidien’

Berth dessinateur de presse

jeudi 16 avril 2015

BerthFCPELa revue des parents, magazine de la FCPE, consacre la rubrique métier de son numéro d’avril (n°399) à celui de dessinateur de presse « un métier qui participe de l’activité démocratique ». Louison n’étant sans doute pas disponible, c’est Berth (Siné mensuel, Zélium, Spirou, et Mon Quotidien qui est cité en exemple.

Le journal explique que « Outre d’évidentes compétences en dessin, le métier requiert de savoir jongler avec les codes, d’avoir de l’esprit, un minimum de culture politiques et une grande réactivité. Et surtout un esprit de synthèse à toute épreuve pour combiner plusieurs idées en un seul dessin. »

En conclusion l’article rappelle que selon l’Observatoire des métiers de la presse, 107 dessinateurs étaient titulaires d’une carte de presse en 2000, en 2013, ils n’étaient plus que 77. Et encore moins depuis le 7 janvier 2015.

A lire aussi un article sur Berth dans Le Progrès: “Car Berth, c’est pas Plantu. Ses références, ce sont Reiser, Willem, Lefred-Thouron, Vuillemin…”

Berth, Prix Charlie Schlingo 2015

samedi 31 janvier 2015

Berth_CaSentMauvais_Livre_FermeLe Prix Charlie Schlingo 2015 a été décerné à Berth, dessinateur, entre autres, à Siné mensuel, Urtikan.net, et Zélium.

Les livres de Berth : “ça sent mauvais” (Zélium), “Les expulsables” (Hoëbeke), “C’est facile de se moquer” (Le chien rouge), “Flic-Flop” (Wygo), “La vie de la rédaction” (Mon Quotidien).

Le prix Schlingo est attribué depuis 2009 dans le cadre du  festival international de la bande dessinée d’Angoulême en marge du palmarès officiel. Il a été créé à l’initiative de Florence Cestac et Yves Poinot et récompense un album et/ou un auteur ayant une communauté d’esprit avec l’œuvre de Charlie Schlingo. Le prix est doté d’un diplôme dessiné par Florence Cestac et 2 caisses de Saint-Émilion, produite par Château Barrail des Graves  (Source Wikipedia).

Charlie Schlingo (1955-2005), de son vrai nom Jean-Charles Ninduab était dessinateur et scénariste de bande dessinée. Avec le Professeur Choron il a créé le magazine pour enfants Grodada. Une impasse portant le nom de Charlie Schlingo a été inaugurée à Angoulême en 2014. Sa vie a été racontée en 2009 par Florence Cestac et Jean Teulé dans l’album “Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps” (Dargaud).

Berth-Hollande

Illustrations : le dernier livre paru de Berth publié par Zélium et une photo avec son nouveau copain François, croisé lors de sa récente visite au journal Mon quotidien où Berth a succédé à Charb (capture écran du Petit Journal).

BONUS

Extrait de l’entretien avec Berth publié sur le site de Zélium :

Zélium : Pourquoi ça te gonfle qu’on te demande toujours si on peut rire de tout ? Berth : Parce que ça fait 20 ans qu’on nous bassine avec cette question, parce qu’y répondre devient une perte de temps durant laquelle il faut se justifier, expliquer, rabâcher les mêmes arguments, etc., alors qu’il est quand même plus agréable de mettre ce temps au profit de la déconne. Il faut se faire une raison, le monde est divisé, comme dans la vieille BD de Pif Gadget, entre les Tristus et les Rigolus ; que les Tristus continuent à se poser cette question et laissons les Rigolus s’amuser…

 

L’humour de Berth

lundi 30 août 2010

Plus que quelques jours pour trouver en librairie l’album « Les expulsables » de Berth à paraître le 16 septembre aux éditions Hoëbeke. Ce livre réunit la plupart des strips parus dans Siné Hebdo et de très nombreux inédits. Préface de Siné.

Berth dessine, entre autres, pour Mon Quotidien, CQFD, Spirou, et sans doute très bientôt pour La Mèche.

Le blog de Berth « C’est facile de se moquer ».

Intégrisme et humour

mercredi 14 avril 2010

Cela s’envenime entre le dessinateur Berth et le site Riposte-catholique.fr (voir blog du 13.4.2010). Il faut dire que le dessinateur a commenté l’affaire sur son blog en écrivant : « Ce genre de publicité me fait autant plaisir que quand monsieur le curé me mit son zizi dans les fesses à l’époque » et en déplorant qu’il y ait « des coups de bate de base ball dans la gueule qui se perdent… », ce qui a eu le don d’énerver encore plus le site chrétien.

Le site continue à réclamer le départ du dessinateur de Mon quotidien, et se lance dans l’amalgame : « nous pensons qu’un dessinateur  anticatholique ou antisémite n’a rien à faire dans la rédaction d’un journal pour enfants, même s’il ne formule ses opinions agressives et extrémistes que de façon voilée. »

« Antisémite » l’accusation à la mode depuis quelques mois contre les dessinateurs est lancée même si Berth n’a publié aucun dessin allant dans ce sens.

À suivre.

Illustrations :
dessins de Berth publié sur son blog.

Berth pas très catholique

mardi 13 avril 2010

Le site « Riposte-catholique.fr » pourrait se demander, entre autre, s’il est normal que des hommes d’églises soient pédophiles pratiquants, mais il préfère s’interroger sur le fait que le dessinateur Berth collabore à Mon quotidien.

Sous le titre « Est-il normal que « Mon Quotidien » emploie un dessinateur anticlérical et d’extrême-gauche ? », le site de « réinformation » dénonce violemment le dessinateur et son blog personnel, et prend prétexte d’un dessin anodin (voir illustration, cliquez dessus pour l’agrandir) pour publier une lettre de dénonciation à envoyer à la rédaction de Mon quotidien.

À noter que Berth qui collabore depuis des années à ce journal destiné aux 10-14 ans, après avoir pris la succession de Charb, a toujours veillé à respecter dans son expression ce lectorat.

Il n’en reste pas moins qu’après les attaques contre les humoristes à la radio et à la télé, l’usage de l’humour dans les médias est de plus en plus surveillé.