Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘le Parisien’

Le droit à la caricature au Blanc-Mesnil

mercredi 16 septembre 2015

Dans un article paru en juillet dans Le Parisien on apprenait ceci :

Fait Remedium« Depuis un an, plus de 150 comic strips (BD de 3 ou 4 vignettes disposées en bande horizontale) de Titi Gnangnan ont été publiés sur un site et relayés avec gourmandise sur les réseaux sociaux (448 fans sur Facebook) par le camp des opposants à Thierry Meignen. Il faut dire que ces dessins, œuvre du caricaturiste Remedium, n’épargnent pas l’élu, dépeint comme colérique, extrémiste et croqué avec une coupe de cheveux exagérément gonflée. Les saynètes font allusion à des événements locaux comme l’annulation du concert de Grand Corps Malade ou la création de la police municipale. Mais pour Thierry Meignen, la plaisanterie a assez duré. « La caricature ne peut pas être la forme déguisée de l’insulte et de la diffamation », a lancé le maire ce jeudi soir, lors du conseil municipal. La majorité municipale a voté l’attribution de la « protection fonctionnelle » au maire, qui autorise le financement par la commune de l’ensemble des frais de justice, dans la limite de 10 000 €. » […]

La suite, toujours dans Le Parisien :

« C’est un nouvel épisode dans la série de bandes dessinées « Titi Gnangnan », dont son auteur se serait bien passé. Christophe Tardieux, alias Remedium, publie depuis plus d’un an sur Internet des dessins satiriques mettant en scène un personnage fictif dans lequel on reconnaît le maire (LR) du Blanc-Mesnil, Thierry Meignen. Ce dernier, qui se réservait déjà le droit de porter plainte pour diffamation et insulte, vient d’écrire à Christophe Tardieux pour lui signifier qu’il devait quitter son logement de la ville. « Je dois quitter les lieux avant le 31 octobre avec ma compagne qui doit accoucher début octobre », explique Christophe Tardieux. S’il reconnaît que la ville est en droit de lui demander de libérer son logement (il s’agit d’une convention d’occupation renouvelable chaque année), il ne peut s’empêcher de faire le lien avec l’affaire des caricatures. « C’est un non-renouvellement abusif, estime l’auteur de BD, enseignant à mi-temps dans une école de la ville. […] »

titi gnangnan strip blanc mesnil

Le site de The Titi Gnangnan Daily strip.

Le chagrin médiatisé de Jeannette Bougrab

vendredi 15 mai 2015

Le massacre de Charlie Hebdo, le 7 janvier a suscité, le jour même, l’apparition d’une foule d’« amis » des victimes se bousculant à l’antenne pour faire étalage de leur chagrin. Ce fut le cas de Jeannette Bougrab qui profita de l’occasion pour dévoiler une liaison avec Charb, dessinateur et directeur de Charlie Hebdo. Une révélation opportuniste, indécente, vite recadrée dans un communiqué par la famille de Charb.

Aujourd’hui, on peut lire dans Le Parisien (15.5.2015) :

« Dans son livre, elle explique que c’est son ami Richard Malka, avocat de « Charlie Hebdo », qui, fou de chagrin et épuisé de courir les plateaux, lui avait demandé d’aller à BFM. Cela vaudra à l’intéressée une mise au ban par la famille de Charb et un déferlement de haine sur les réseaux sociaux. « Une lapidation par voie de presse », écrit-elle, dénonçant « un entourage possessif, exclusif, intolérant, un clan d’aboyeurs ». »

Jeannette Bougrab qui depuis distille dans la presse (et à la télé américaine) des preuves de leur intimité (sur les conseils de Richard Malka ?), se dit prête à aller en justice pour qu’on reconnaisse sa relation avec Charb. Un objectif étonnant dont on a du mal à cerner la finalité (un certificat ?), en dehors de servir la promotion de son dernier livre « Maudites » (Albin Michel).

En illustration : Luz à l’enterrement de Charb évoquant lui aussi sa relation avec son ami : « Charb, je peux l’avouer enfin, je sais que tu ne m’en voudras pas de le révéler à ta famille, tes amis, tes camarades, tes lecteurs et lectrices… Charb, mon amant », « Ah, qu’est-ce qu’on s’est enculé toutes ces années ! Depuis que tu m’as fait découvrir les Dead Kennedys en 1991″. Certains l’ont cru…

LuzCharb

Le bêtisier JeSuisCharlie – 4

jeudi 22 janvier 2015

Concours CharlieLa récupération des morts de Charlie Hebdo n’a plus de limites. Lu dans Le Parisien : « Le ministère de la Jeunesse veut lancer un concours de caricatures ».

Extrait de l’article : « Une initiative citoyenne « pour faire prendre conscience à la jeunesse que la liberté d’expression est sacrée et qu’elle peut s’exprimer par des caricatures ». Mais aussi « pour faire émerger une nouvelle génération de caricaturistes » après les assassinats commis dans la rédaction de « Charlie Hebdo ». Le ministère, sous l’impulsion du ministre Patrick Kanner, planche sur les contours de ce concours. Selon nos informations, le thème retenu devrait être… « la liberté d’expression ». La remise des prix pourrait avoir lieu le 3 mai, lors de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Hasard du calendrier, elle tombe en 2015 au même moment que la Journée mondiale du rire. « 

Une émouvante initiative des pouvoirs publics qui ne savent peut être pas que nombre de dessinateurs qui exercent ce métier aujourd’hui ont de moins en moins de travail à cause de la frilosité des rédactions, et que avant que la planète ne rende un hommage quasi unanime aux dessinateurs de Charlie, de nombreuses procédures de licenciements étaient en cours dans la presse française, car les dessins coûtent trop cher…

Rappelez-moi le nom de ce ministre qui veut faire parler de lui ?

 

Caricatures Charlie Hebdo (petite) revue de presse

vendredi 21 septembre 2012

Les médias français continuent à s’enflammer sur le sujet des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo et en font des tonnes, en attendant un autre sujet bien croustillant qui leur permettra de s’autoalimenter. C’est émouvant la défense de la liberté d’expression.

Un retirage de 70 000 exemplaires (pas plus, car il n’y a pas de stock de papier disponible, selon Le Monde) de l’hebdo satirique est dans les kiosques ce matin.

L’Express.fr publie un diaporama de quelques Unes de Charlie Hebdo qui ont créé le scandale depuis 20 ans.

Qui « jette de l’huile sur le feu » ? Le Parisien.fr publie une photo (ci-dessous) pour illustrer la journée du vendredi 21 septembre… qui n’a pas encore commencé. La photo date de la veille et concerne les manifestations contre le film anti-islamique américain.

Le Parisien toujours, publie cette information : « En solidarité avec Charlie Hebdo, le mensuel satirique allemand «Titanic» illustre la une de son édition d’octobre d’un photo-montage montrant Bettina Wulff, l’épouse de l’ex-président allemand enlacée par un combattant musulman coiffé d’un turban et brandissant un poignard. Le titre parodique de la Une annonce : «l’Occident se soulève: Bettina Wulff tourne un film sur Mahomet».

Bettina Wulff, qui prend visiblement plaisir à être dans les médias, a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours, en raison de la publication de son livre autobiograhique à la mi-septembre où elle démentait une rumeur tenace l’accusant d´avoir été une call-girl. «Titanic» a apporté son soutien à «Charlie Hebdo» mais a décidé de ne pas publier lui-même les caricatures de Mahomet de l’hebdomadaire satirique français. »

Le Monde.fr publie sous le titre « Caricatures : Un phénomène émotionnel qui s’auto-alimente » un entretien avec Christian Delporte, historien des médias. Conclusion de l’article : « Le « buzz » est démesuré parce que nous sommes dans un moment d’extrême sensibilité par rapport à cette question religieuse. Les réseaux sociaux et les médias ont gonflé cette affaire. Les médias participent à un phénomène émotionnel qui s’auto-alimente. La preuve, vous m’interrogez. »

Où Philippe Val directeur de France Inter choisit mal ses humoristes…

dimanche 31 octobre 2010

Une chose semble sûre, Philippe Val directeur de France Inter aura peut-être quelques difficultés à remonter un jour sur les planches pour exercer son ancien métier.

Désormais juge et partie, cet ancien comique pamphlétaire vient de signer avec Gérald Dahan son quatrième licenciement d’humoriste (après Stéphane Guillon, Didier Porte, Raphaël Mezrahi), depuis qu’il a pris la direction de cette radio en 2009.

Son adjointe Laurence Bloch estime dans Le Parisien que, après avoir beaucoup discuté avec Gérald Dahan, « on a conclu que ce qu’il faisait était très mauvais ».

Exit donc celui dont Cabu a illustré récemment le DVD de son dernier spectacle (en illustration).

Au Nord, il y a des dessins…

jeudi 23 septembre 2010

À Berck :

Les très intéressants sites « Caricatures & et caricature » et « l’EIRIS » annoncent concomitamment, le « 5ème Week-end du dessin de presse et de la caricature » qui se déroulera les 6 et 7 novembre 2010 à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais).

L’invité d’honneur sera le dessinateur de presse Trez (Berckois d’origine), dont on a pu voir les dessins dans Ici Paris, France-Dimanche, Paris-Match, Life, Play-Boy, France Soir, et qui se consacre désormais à la peinture. Deux expositions lui seront consacrées ; une présentant ses toiles à la médiathèque, et une autre réunissant ses dessins de presse à l’hôtel de ville.

À noter que le samedi 6 novembre à 21h00, le cinéma le Familia, organise une soirée-débat autour du film « Mourir ? Plutôt crever !» sur la vie du dessinateur Siné, en présence de Stéphane Mercurio, réalisatrice du film.
 Dessinateurs présents durant le week-end : Decressac, Goubelle, Coco, qui signe l’affiche en illustration, Chimulus, Soulcié, Alex, Gab, Échevin,  Delucq, Djony, Julien Viot, Nalair.

À Tourcoing :

La  9ème édition du « Festival  du dessin de Presse et d’Humour et de la Caricature » se déroulera les 19, 20 et 21 novembre 2010 à l’Hospice d’Havré , rue de Tournai à Tourcoing, 59200. L’affiche (en illustration) est signée par Haddad.

Parmi les dessinateurs européens annoncés par les organisateurs on peut citer : Lutz Backes (Allemagne), Serdu et Norbert Van Yperzeele (Belgique), Enrique Perez (Espagne), Agim Sulaj (Italie), Antonio Perez (Portugal), Andy Davey (Royaume Uni).

Le vendredi 19 novembre dans l’après-midi, conférence sur le thème « le rôle social du dessin de presse » menée par Jean-Michel Delambre, dessinateur-journaliste au Canard Enchaîné depuis vingt ans, mais aussi collaborateur à Marianne, Aujourd’hui – le Parisien, Psikopat, le journal de la Corse.

Un concours de dessins « Crayon en Nord » est organisé à l’occasion de cette manifestation. Il est doté de trois prix (600, 400, 200 euros). Les dessins doivent être envoyés avant le 15 octobre 2010. 

Règlement sur ce site et renseignements à :
Association 49 + la BD Francophone, Francine Coppens,  91 rue d’Austerlitz 59200 Tourcoing.
e-mail – Tél : 03 20 03 91 12.