Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Tomi Ungerer’

L’exposition Tomi Ungerer vue par Arte

jeudi 1 décembre 2016

Reportage du journal d’Arte sur l’exposition Tomi Ungerer présentée actuellement à Strasbourg (cliquez sur l’image).

tungerer

Tomi Ungerer encore et pour toujours

jeudi 27 octobre 2016

ungerer-85Ce sera certainement l’événement graphique de cette fin d’année 2016 : l’hommage consacré à Tomi Ungerer à l’occasion de son 85ème anniversaire, par le musée (Centre international de l’Illustration) qui porte son nom à Strasbourg, et le livre catalogue qui paraît simultanément aux éditions Les Arènes.

affiche-40x60-tu85ans-ok-bd-copieL’exposition « Tomi Ungerer forever » ( du 19 novembre 2016 au 19 mars 2017), sera composée des dessins de 85 illustrateurs qui célèbrent le maître et son œuvre, et de nombreux originaux de celui-ci. L’affiche (en illustration) est signée Joost Swarte.

L’album qui rassemble les dessins de l’exposition sera présenté le mercredi 9 novembre à 18 H 30 dans la galerie de l’Ecole de Condé 7-9 rue de Condé 75015 Paris, partenaire de cette célébration.

Commissaires de l’exposition : Thérèse Willer et François Vié.

Dessinateurs participants et thèmes abordés :

« Un portrait de Tomi Ungerer » : Franziska Becker, Jeanne Puchol, Christian Antonelli, R. O. Blechman, Charles Berberian, Serge Bloch, Rémi Courgeon, Paul Davis, Claude Delafosse, Daniel Depoutot, André François, Yannick Lefrançois, Rémi Malingrey, Mordillo, Phil, Plonk et Replonk, Puig Rosado, Maurice Sendak, Jean Solé, Klaus Staeck, Martin Veyron, R. E. Waydelich, Robert Weaver.

« Le livre pour enfants » : Beatrice Alemagna, Claire Bouilhac, Dorothée de Monfreid, Debecker, Gaëtan Doremus, F’Murrr, Jochen Gerner, Emmanuel Guibert, Antoine Guillopé, Christian Heinrich, Bruno Heitz, Icinori, Jul, Margerin, Hyman Miles, Jeff Pourquié, Jean Remlinger, Rochette, Solotareff, Stéphane Trapier, Christian Voltz.

« L’art de l’affiche » : Joëlle Jolivet, Catherine Meurisse, Catel Muller, Anne Wilsdorf, Jean-Claude Denis, Henri Galeron, Rudi Hurzlmeier, Alan Mets, Pascal Poirot.

« Le dessin satirique, de société et politique » : Marion Fayolle, Gabriella Giandelli, Achdé, Avoine, Billout, Cagnat, Michel Cambon, Guillaume Chauchat, Marino Degano, Etienne Delessert, Philippe Dupuy, Ever Meulen, Geluck, Peter Knapp, Julien Kuntz, Pascal Lemaître, Mattoti, René Noël, Plantu, Sajtinac, Joost Swarte, Voutch, Willem.

tungerer« Le dessin d’observation » : Aline Zalko, Jacques de Loustal, Fabio Sironi.

« Le dessin érotique » : Florence Cestac, Thomas Baas, Bachelet, Baudoin, Antoine Bernhart, Quentin Blake, Max Cabanes, Cornuel, David B, Fellner, Jean Claverie, Frank Hoppmann, Peter Gaymann, Martin Jarrie, Juillard, Kichka, Jakob Kirchmayr, François Olislaeger, Oiry, Pascal Rabaté, Rochette.

En illustration la couverture de l’album signée Rémi Courgeon.

A noter également la parution de « Pensées secrètes » (Les Cahiers dessinés) publié en France en 1964 sous le titre « Les carnets secrets » (Denoël), et aux Etats-Unis (« The underground sketchbook ») en 1964 (Bodley Head) et 1973 (Dover), et pour les enfants Le jeu des trois brigands (L’Ecole des loisirs).

Merci à M. C.

Les chats de Hin en balade

lundi 16 mai 2016

On connaissait les chats de l’imagerie d’Epinal, de Dubout, de Ronald Searle, de Tomi Ungerer, de Siné, celui de Geluck, ceux de B.Kliban, de Nadia Khiari, (entre autres), il faudra désormais rajouter à la liste ceux de Jean Hin, publiés en 1987 sous le titre de « ti mimite » et réédités dans une nouvelle édition intitulée « La balade du chat heureux » au Cherche midi.

13178787_10209460186446619_3772398892923512137_n

Les 50 ans de l’éditeur L’école des loisirs

mardi 27 octobre 2015

Tomi Ungerer, Quentin Blake, Grégoire Solotareff, Nadja, Claude Ponti, André François, mais aussi Pef, Serge Bloch, Muzo, ou Soledad Bravi, tous, et des centaine d’autres, sont des auteurs, des  dessinateurs de L’école des loisirs, une maison d’édition pour la jeunesse qui fête avec éclat ses 50 ans.

Jusqu’au 7 février 2016, exposition « Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’Ecole des loisirs », musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli, 75001, Paris. Du mardi au dimanche 11h-18 h, le  jeudi 21 heures, tarif d’entrée : 6,50 – 9 €.

Les photos du vernissage sur Facebook, une video à voir sur Youtube sur l’installation de l’exposition, et le livre On ne s’en fait pas à Paris ! de Boris Moissard, illustré par Philippe Dumas qui raconte l’histoire de cet éditeur.

5165361_1

André Bouchard auteur pour (grands) enfants

jeudi 18 juin 2015

9791023504897Bouchard, André, si quelques lecteurs avertis ont pu découvrir ses dessins d’humour dans Le Point ces dernières années, ce sont surtout les amateurs de livres pour enfants qui peuvent apprécier tout le talent de cet ancien publicitaire à raconter des histoires.

Un de ses premiers livres « Quand papa était petit, y’avait des dinosaures ?», était déjà prometteur, mais ceux qui ont suivi « Beurk ! », « Les lions ne mangent pas de croquettes », « Avant y’avait pas 9782021076905école », « Y’a un louuuuhouu ! » ont confirmé qu’il se place désormais au niveau d’auteurs réputés dans le domaine comme Maurice Sendak, Etienne Delessert, Tomi Ungerer, Claude Ponti, Alain Le Saux, ou Gilles Bachelet.

Son dernier album paru est « Ernest, maître du monde ». Il faut préciser que les histoires et les grands dessins d’André Bouchard sont remarquablement bien servis par le Seuil Jeunesse qui lui édite depuis toujours de très beaux albums.

Une interview d’André Bouchard à lire sur le site BSC news (2012).

Le dessin se fait des films

jeudi 26 mars 2015

carton-cahierBAf-1En complément de l’exposition organisée par les Cahiers dessinés à la Halle St Pierre à Paris, la Maison des Cultures du Monde présente les 28 et 29 mars 2015, une série de films à base de dessins ou sur des dessinateurs. Parmi eux, le mythique “Les oiseaux sont des cons” de Chaval, mais aussi  “La planète sauvage” de René Laloux et Roland Topor, 1973, “L’An 01” de Jacques Doillon”, Gébé, Alain Resnais et Jean Rouch, 1973.

Les documentaires sur les dessinateurs sont aussi à l’honneur avec “La Ligne de Steinberg” de Thierry Fontaine et Daniela Roman, 2008, “Tomi Ungerer, l’esprit frappeur“, de Brad Bernstein, 2012, “Mourir ? Plutôt crever !” sur Siné, de Stéphane Mercurio, 2009, “Sempé, rêver pour dessiner” de Françoise Gallo, 2003, “Voix au chapitre – spécial Chaval “, 1976, et “Colère froide de Bernhard Willem Holtrop“, de Cinta Forger et Walther Grotenhuis, 2007, Pays-Bas, ou “L’œil de Willem” de Pierre-André Sauvageot, 2006,

Programme détaillé et horaires sur le site de la Maison des Cultures du Monde.

Dessin de l’affiche en illustration : Frédéric Pajak.