Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Galerie Glénat’

Des nouvelles de la solidarité autour de Jim Maëster

lundi 4 juillet 2016

10644422_658390944288982_7217161188413555413_nVictime d’un accident vasculaire cérébral en septembre 2015, le dessinateur Maëster a bénéficié d’un grand élan de solidarité de la part de ses collègues et lecteurs. Le blog BD Box de Francis Forget en retrace le déroulement et donne des nouvelles récentes de ce formidable créateur actuellement en rééducation.

Extrait :

” L’accident de Maëster a rapidement fait le tour de réseaux sociaux. Et une chaîne de solidarité s’est mise en place. Amis, auteurs et lecteurs ont fait passer le message. Comme Nicolas Mitric, le scénariste de Tessa, agent intergalactique qui témoigne sur sa page Facebook : « Jim n’est pas du genre à s’apitoyer et lutte au quotidien avec sa compagne pour retrouver un maximum de motricité, mais, voilà, ça coûte un bras ces traitements (je te dédie ce calembour Jim). Et puisque l’union fait aussi la farce, je vous invite si vous le voulez/pouvez à rejoindre le mouvement de solidarité… même pour 1€ symbolique parce-qu’au final ça en fera beaucoup».

Début juin, un appel aux dons baptisé Go Maëster a été lancé sur la plateforme de crowfunding gofundme.com. Plus de 40 000 euros ont déjà été collectés. Mais l’élan ne s’arrête pas là. Le site communautaire 2DGalleries a mis en place une vente de soutien. Plus d’une vingtaine d’œuvres originales a été proposée. L’intégralité du produit de la vente sera reversé à Go Maëster. Cette vente qui s’est terminée lundi sur 2DGalleries se poursuit sur la page Facebook de Maëster où des auteurs proposent maintenant spontanément leurs œuvres.”

Le blog de Maëster.

En illustration : dessin du carton d’invitation pour l’exposition à la Galerie Glénat, avril-mai 2015. © Maëster. En complément : un autoportrait, une photo avec Jean Mulatier, et un document qu’il n’aurait jamais du laisser traîner sur Facebook. Bon rétablissement Maëster !

430064_131511073643641_18356373_n10623715_773642096041032_918980520741531457_o11036346_645035228957887_203324295552379983_n

Maëster à la galerie Glénat

mardi 31 mars 2015

Maester

Du 8 avril au 5 mai 2015, exposition du dessinateur Maëster à la galerie Glénat, Carreau du Temple, 22, rue de Picardie 75003 Paris.

Le blog de Maëster où l’on apprend, entre autres joyeusetés, que le dessinateur publie le 18 mars, l’album ” Meurtres fatals”, aux éditions Glénat.

pub-mf-146

L’humour viticole de Frémion chez Glénat

vendredi 5 septembre 2014

Nectar-GlenatYves Frémion annonce sa « première expo chez Glénat » qui a pour titre « Le vin » et rassemble des dessins de Catherine Beaunez, Bernar, Blachon, Bosc, Bridenne, Cagnat, Cambon, Caza, Florence Cestac, Chalvin, Dubois, Gabs, Gus, Honoré, Killoffer, Lécroart, Maja, Micaël, Pétillon, Puig-Rosado, Rü, Sajtinac, Soulas, Trez, Vuillemin.
Dans le dessin qui figure sur le carton d’invitation (en illustration) Philippe Honoré cite l’illustrateur Dransy (Jules Isnard) dont il s’est inspiré créateur en 1922 du personnage de Nectar, livreur aux 32 bouteilles, qui deviendra la mascotte de la société Nicolas.
Dransy (1883-1945) dessina aussi pour d’autres marques comme Dubonnet, Lustucru, Air France, ou les cigarettes Gitanes, Naja, Anic, le saucisson Le Paris, etc.

A noter que les éditions Glénat ont édité en 2004 « Le vin », un recueil de dessins qui réunissait les deux albums collectifs publiés en 1990 et 1997 par les H.A. (Humoristes Associés).

Du 16 au 23 septembre 2014, à la Galerie Glénat, 22, rue de Picardie, 75003 Paris. Vernissage le 16 septembre à partir de 18h, et « où y aura à boire » précise Yves Frémion.

Pognon, crise, et bande dessinée

vendredi 2 mai 2014

Si le marché de ventes d’albums de bandes dessinées connaît un petit moment de flottement (« Les espoirs d’une reprise des ventes de BD semblent, pour le moment, s’envoler ! », BD Zoom), le marché de ventes d’originaux paraît lui en pleine expansion et le résultat de deux ventes récentes le confirme.

La première concerne celle des originaux de Joann Sfar organisée le 26 avril par le département Bande Dessinée d’Artcurial et qui a atteint un total de 571 960 euros avec 30 lots sur 31 qui ont trouvé preneur. Parmi eux le dessin original de la couverture du Chat du rabbin, qui a été adjugée à 53.100€.

A lire sur ce sujet l’article du Figaro.

La seconde est celle organisée le 27 avril par le site de vente aux enchères Banque dessinée (sic) et qui a rapporté près de 700 000 euros avec notamment un strip d’Hergé en noir & blanc adjugé à 60 000 euros et une planche originale de Gaston Lagaffe de Franquin vendue 44 000 euros (en illustration).

A lire sur ce sujet l’article d’Actualitté.

Enfin, s’il reste quelques euros au fond du compte en banque on peut aussi visiter, du 23 avril au 20 mai 2014 à la Galerie Glénat à Paris, l’exposition « Le monde de Sloane » où l’on peut acquérir des originaux mythiques de Philippe Druillet à des prix qui s’échelonnent de 4500 à 55 000 euros, avec une moyenne entre 18 et 20 000 euros (en illustration).

A voir aussi sur le site de la galerie.

Avoine expose ses dessins d’humour à Auxerre

mercredi 12 février 2014

Le dessinateur Avoine ( Le Monde, Paris Match, Siné mensuel), expose ses dessins d’humour à l’Espace Mouv’Art, 2, rue de l’Yonne à Auxerre du 7 au 23 février 2014, ouvert de 14h 30 à 18h 30 tous les jours.
Conférence-débat samedi 15 février à la maison de quartier des Piedalloues 1, Bd des Pyrénées à Auxerre dans le cadre de la 5ème édition du Festival Auxerre fait son Angoulême.
Biographie d’Avoine publiée par le site de la Galerie Glénat qui vend aussi ses dessins :

« Avoine est le nom de plume de Paul Audin, dessinateur et scénariste d’humour né à Nevers le 3 octobre 1939. Il découvre le dessin d’humour dans les Paris Match des années 1950. C’est le début de sa passion pour Mose, Bosc, Chaval et André François, et c’est en voulant trouver d’autres gags à partir de leurs thèmes qu’Avoine, autodidacte, se met à dessiner. Il collabore alors à Gault et Millau, Paris Match, Elle, Marie-Claire, Le Nouvel Observateur, L’Express, Le Figaro, Télérama, Lui, Libération… En 1979, il réalise les dessins du dictionnaire Larousse. Il illustre également les couvertures de plusieurs romans chez Folio : Le hussard bleu, Feu follet, Huis clos, Le roi se meurt, Un singe en hiver… Chez Casterman, il publie en 1988 Eclats de sourire. »

Création du Prix Papiers Nickelés

vendredi 17 janvier 2014

Le vibrionnant Yves Frémion (Fluide glacial, ex-Barricade) qui, se murmure-t-il, devrait être chargé de la programmation de l’espace humour de la Galerie Glénat à Paris, lira ses œuvres poétiques et humoristiques le mercredi 22 janvier 2014 à 21 h au bar-slam Culture Rapide, 103 rue Julien Lacroix 75020 Paris. Il crée par ailleurs le « Prix Papiers Nickelés », distinction qui porte le nom de la revue de l’image populaire qu’il anime, et dont le n°39 vient de paraître (couverture en illustration).

Le prix, dont le jury est composé de l’équipe des Papiers Nickelés, « récompensera chaque année le meilleur ouvrage (essai, biographie, mémoires, correspondance, étude, etc.) ou travail (revue, site…) sur le dessin imprimé sur papier : BD, dessin d’humour ou de presse, illustration, affiche, gravure, imagerie populaire ». Il sera décerné pour la première fois le mardi 21 janvier 2014 à la galerie Oblique, Village St Paul, 17, rue St Paul, 7504 Paris. A partir de 19h avec la proclamation à 20 h.

Titres qui figurent dans la pré-sélection :

Christophe Cassiau-Horie « Dictionnaire de la bande dessinée d’Afrique francophone » (Africultures),
François Cavanna et Virginie Vernay « La gloire de Hara-Kiri, 1960- 1985 » (Glénat),
Guillaume Doizy et Pierre Brouland « La Grande Guerre des cartes postales » (Hugo & Cie),
Nicolas Finet « Histoire du Transperceneige » ( Casterman),
Patrick Gaumer « Cauvin, la monographie » (Dupuis),
Thierry Groensteen « M.Töpffer invente la bande dessinée » (Impressions nouvelles),
Alain Lachartre « Réclames », grand favori, (Hoëbeke),
Frans Lambeau « Dictionnaire de la bande dessinée belge sous l’Occupation » (Versailles),
Régis Léger « Cuba Grafica, histoire de l’affiche cubaine » (L’Echappée),
Emmanuel Pollaud-Dulian pour « Gus Bofa, l’enchanteur désenchanté » (Cornélius), et pour « Le Salon de l’Araignée » (Michel Lagarde),
Gilles Ratier « J-M. Charlier vous raconte » (Castor Astral),
Gérard Thomassian « Encyclopédie des bandes dessinées de Lug 1950-54 » (Fantasmask).