Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Le sans-culotte 85’

Satiratroyes, festival de la satire

mercredi 7 octobre 2015

Sous le parrainage du dessinateur Large, créateur de Satiradax et de l’association Satir Ailleurs, le festival  Satiratroyes se déroulera du 8 au 10 octobre 2015, à L’Arrivage, 6, rue Larivey à Troyes.

Extrait du programme :

12072785_1491511964508731_7257871650105627716_nExposition de plus de 300 œuvres de 23 dessinateurs de presse et caricaturistes 15 dessinateurs de presse et de 8 caricaturistes à l’Arrivage:
Antoine HLT, Carali, Caritte, Decressac, Deloire, Dieu, Duck, Eno, Flavien, Gab, Galuska, Gibo, Giemsi, Grillot, Lardon, Large, Moyne, P. Françoise, Pierick, Puiss, Sergio, Sondron, Spone.

Une grande table de presse pour présenter 17 journaux satiriques :
AAARG !, CQFD, Fakir, Foutou’Art, La Brique, La Lettre à Lulu, Le Bateau Ivre, Le Nouveau Jour J, Le Poiscaille, Le Postillon, Le Psikopat, Le Ravi, Le Sans-Culotte 85, Même pas peur, Vigousse, Zarma, Zelium.

Animations par la réalisation de dessins :
– par les dessinateurs de presse au sein de l’Arrivage les après-midi et les soirées,
– par les caricaturistes à l’Arrivage les après-midis et dans des bars et restaurants partenaires en soirée.

A noter l’incontournable conférence de Guillaume Doizy « spécialiste de l’histoire de la caricature et du dessin de presse satirique français » le samedi 10 à 19h.

 En illustration, l’affiche signée Large.

Nom de nom

lundi 20 septembre 2010

Contrairement à ce qui a été écrit sur ce blog, un des dessinateurs de La Mèche ne s’appelle pas Sakuch mais Sakoch. Ce qui est sûr en revanche c’est que ce jeune dessinateur n’hésite pas à reprendre un graphisme très proche de celui de Reiser pour entamer une carrière de dessinateur de presse.

Dans le passé on a connu en France des imitations de Cabu, Ralph Steadman, Lefred Thouron, Deligne, et en Allemagne, des contrefaçons de Reiser, déjà, et de Bretécher, mais à chaque fois cela à plus nuit à la «carrière » de l’imitateur qu’à celle de l’imité. Mais ce qui semble le plus grave c’est que les journaux et éditeurs encouragent ce pillage en publiant ce type d’emprunts.

Dans ce métier, se créer un style, trouver un trait, est souvent un travail de longue haleine, et l’obtention de la reconnaissance du public et des professionnels est l’aboutissement de longues années de recherches et de travail. Se démarquer des autres est signe d’originalité, en général c’est ce qu’on demande aux auteurs.

Sakoch dessine chaque samedi pour Ouest France, et pour le magazine vendéen  Le sans-culotte 85. Il devrait publier en octobre un recueil de 200 dessins « cyniquo-humoristiques » qu’il annonce « censuré » dans un entretien téléphonique accordé au site « Vimeo » . Dans cet entretien également publié dans le n°38 du Sans-Culotte 85, il parle de son futur  album (Gestes éditions), de ses diverses collaborations et de son admiration pour Hara-Kiri. Ce qui n’excuse rien.
En illustration, dessin publié dans le n°2 de La Mèche.