Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Véronique Brocard’

Les Guignols de de l’info menacés

jeudi 2 juillet 2015

Dernière minute dans L’Obs :

« Lors du comité d’entreprise qui s’est tenu ce vendredi matin 3 juillet au siège de Vivendi, Vincent Bolloré a calmé les syndicats. Plusieurs informations concordantes indiquaient que le président du conseil de surveillance de Vivendi avait « Les Guignols » en ligne de mire. Il avait même été très clair sur le sujet auprès des dirigeants de Canal+: il voulait s’en débarrasser purement et simplement. Mais, face aux syndicalistes, prêts à en découdre sur le sujet des Guignols, il l’a joué conciliant, en convenant que le programme constituait un actif indissociable de la chaîne. »

Après ceux qui ont voulu faire taire Charlie Hebdo, ceux qui s’attaquent aux Guignols de l’info

Les Guignols de l’info est une émission satirique quotidienne diffusée depuis 1988 sur Canal+. Un de leurs créateurs, Bruno Gaccio, a lancé sur Twitter l’hashtag #TouchePasAuxGuignols

A lire sur L’Obs un article de Véronique Groussard :

Guignols 2015

Démenti dans Le Monde :  »

« C’est grotesque et ridicule. Nicolas Sarkozy n’est jamais intervenu de quelque manière que ce soit dans ce dossier. Dire qu’il serait favorable à la fin des Guignols ne repose sur rien. Au contraire, il a toujours défendu le droit à la caricature », poursuit l’entourage de M. Sarkozy, en rappelant qu’il avait dit « préférer l’excès de caricature à l’absence de caricature » en 2007.

Dessinateur quel métier ?

vendredi 15 mai 2015

Mric-SM42-Societe-coulDécidément vivre de son métier de dessinateur n’est pas toujours évident, d’autant plus que les conditions de travail et de rémunération continuent à se dégrader. Nouvel exemple avec cet appel lancé par la mairie de Clamart pour la réalisation de la prochaine affiche de son 4ème festival de Jazz. Les affiches des précédentes éditions avaient été confiées à François Avril et à Loustal (le maire a changé depuis).

Si les organisateurs proposent bien une rétribution de 1500 euros à celui, ou celle, dont le dessin sera choisi, ce sont les conditions du concours qui posent problème, en effet : « la Ville de Clamart invite les professionnels de l’image et les amateurs créatifs à concevoir le visuel du prochain festival. »

Les « amateurs créatifs » sont-ils eux aussi sollicités pour les autres appels d’offres de la ville de Clamart, transports, fournitures, chantiers, etc. ?

En illustration, le dessin de Mric qui accompagne l’article « Graphistes, travaillez pour la gloire ! » publié dans le numéro de  Siné mensuel actuellement en vente. Le texte de Véronique Brocard dénonce la pratique des « concours » et relaie l’action de l’Alliance française des designers.

Merci à T. A.