Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Camille Scalabre’

Rita Marshall à l’école Estienne

lundi 7 novembre 2016

rita-marshall« Le travail de Rita Marshall pour la maison d’édition américaine Creative Editions (au sein de Creative Company installée à Mankato dans le Minnesota et dirigée par Tom Peterson) démontre, s’il en était besoin, que le livre et l’édition restent nécessaires et bien vivants. Plus encore, Creative Editions fait la preuve que les contenus pédagogiques ou littéraires ont gardé puissance et beauté dans l’objet livre.

Pour Creative Company, Rita Marshall a construit les formes graphiques et défini les choix visuels des livres de Creative Editions pour la partie littéraire et de Creative Education pour la partie pédagogique. Par la qualité de son design graphique et typographique, sa sensibilité pour tous les domaines de l’image, elle a mis en œuvre une direction artistique précise et sophistiquée. L’œuvre qu’elle a entreprise et renouvelée, d’année en année et de livre en livre, est toujours lisible, rigoureuse sans raideur car elle sait jouer sur toute la gamme des ressources visuelles de la photographie, de l’illustration, de la typographie et dompteuse-de-lionsde la mise en page. Ce magnifique travail la met au premier rang de ce qui se produit de mieux dans le domaine. », ces lignes, signées Camille Scalabre, sont extraites de la présentation de l’exposition « Rita Marshall – Dompteuse de lions » organisée par L’école Estienne des Arts et industries graphiques, 18, bd Auguste-Blanqui 75013 Paris.

Un texte d’Etienne Delessert accompagne le très beau catalogue, abondamment illustré, édité par l’école.

A voir sur Facebook les photos de Janine Kotwica prises lors de l’inauguration le 3 novembre, en présence de Rita Marshall, Etienne Delessert, Massin, Jean Claverie, Georges Lemoine, entre autres.

Jusqu’au 2 décembre 2016. Du lundi au vendredi, de 14h à 19h.

Exposition Guy Billout à Estienne

vendredi 20 mai 2016

Exposition « Images EXTRA ordinaires » de Guy Billout à l’école Estienne à Paris, du 12 mai au 2 juillet 2016. Commissaire de l’exposition Camille Scalabre avec la collaboration de Luce Mondor.

Un livre catalogue a été édité à cette occasion par l’école Estienne. Préface de Janine Kotwica.

L’article consacré à Guy Billout sur ce blog.

Guy Billout visuel pixélisé

 

Brito et quelques autres artistes font le mur

mardi 28 octobre 2014

L’École d’arts graphiques Estienne, le CIDAL (Centre d’information sur l’Allemagne), et la mairie du 13ème arrondissement de Paris, célèbrent le 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin :

Mur-Brito Du 3 au 14 novembre :
Exposition « Ma tête contre les murs », onze œuvres grand format et inédites du dessinateur de presse Brito. Hall d’entrée de la Mairie du 13ème arrondissement, 1, place d’Italie, Paris. Entrée libre du lundi au samedi de 9h à 17h et jusqu’à 19h30 le jeudi. Vernissage le lundi 3 novembre à 18h 30.

Du 12 au 21 novembre :
Exposition « Mur(s) », des projets d’identité graphique réalisés par la classe de TS2DGi. Hall de l’École Estienne 18, bd Auguste-Blanqui – Paris 13ème. Entrée libre de 9h à 19h

Du 12 au 23 novembre
Exposition « Faire tomber les murs » avec des travaux graphiques réalisés par les étudiants de Jean-Pol Rouard à l’ERG de Bruxelles, de Bernd Mölck-Tassel à la HAW de Hambourg, et de Sarah Fouquet à l’ésam de Caen / Cherbourg. Maison Heinrich Heine Fondation de l’Allemagne – 27C, bd Jourdan – Paris 14ème. Cité internationale universitaire.

Du 12 au 28 novembre :
Exposition « MURmurs de Berlin… et d’ailleurs », dessins de la presse francophone, de 1961 à nos jours. Commissaires d’exposition : Walther Fekl & Camille Scalabre. Pelouse de l’école Estienne 18, bd Auguste-Blanqui – Paris 13ème.

Berlin chuteLe 14 novembre à 18h30 :
« Tous au pied du Mur ! », célébration du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin. Exposition de dessins de la presse francophone. Performance de street art franco-allemande avec les artistes Nilko, Dater & Kasper. École Estienne 18, bd Auguste-Blanqui – Paris 13ème.

Du 24 novembre au 4 décembre :
Exposition « Les murs ont des nuages » organisée dans le cadre des Estiennales. École Estienne 18, bd Auguste-Blanqui – Paris 13ème. Entrée libre de 9h à 19h.

Coordination des évènements : Luce Mondor et Walther Fekl.

Etienne Delessert à Estienne

mardi 18 décembre 2012

Extrait de la biographie d’Etienne Delessert publiée sur le site Ricochet-jeunes.org. :

 […] « Etienne Delessert a certainement été l’un des illustrateurs qui a le plus profondément renouvelé l’esthétique graphique de l’édition pour enfants. D’abord dans la presse, en France, vers 1970, avec le journal « Record », trop beau pour durer longtemps, mais qui a transformé le regard des concepteurs et des conseillers artistiques. La palette si personnelle d’Etienne Delessert et ses inventions d’un symbolisme jubilatoire, que ce soit dans Sans fin la fête ou dans les Contes de Ionesco, sont constamment un point de référence dans l’histoire contemporaine de l’illustration mondiale. »

Etienne Delessert est né le 4 janvier 1941 à Lausanne et il vit désormais aux Etats-Unis, dans le Connecticut. Si ces dernières années on a pu voir ses dessins – entre autres – dans Le New-York Times, en France c’est dans Siné Hebdo puis dans Siné Mensuel, qu’ils ont été publiés. C’est aussi à travers des expositions comme celle que lui a consacré en 2010 le Musée de l’illustration jeunesse à Moulins que l’on découvre ou redécouvre son œuvre de graphiste.

En 2013, c’est l’Ecole Estienne à Paris qui présentera du 10 janvier au 15 février une grande rétrospective de son travail qui sera accompagnée d’un livre de 100 pages (Gallimard-Giboulées), écrit et mis en page par les étudiants sous la houlette du commissaire de l’exposition Camille Scalabre.

Depuis 2011 une nouvelle génération d’enfant a aussi accès aux aventures de son personnage Yok Yok créé en 1976 pour la télévision suisse et dont Gallimard Jeunesse-Giboulées réédite les albums, 9 à ce jour le dixième est annoncé.

Un portrait du dessinateur « L’homme champignon » en 2011 dans Libération.

Le site Internet d’Etienne Delessert en anglais.