Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Centre international du dessin de presse’

St Just-le-Martel : 30ème édition

dimanche 2 octobre 2011

Le quotidien Le Populaire du Centre a consacré la Une de son édition de la Haute-Vienne (2.10.2011), au Salon international du dessin de presse d’humour et de la caricature de St Just-le-Martel en publiant un dessin inédit de Cabu.

En page 3, une pleine page est consacrée à un entretien avec le dessinateur Loup directeur artistique discret du salon et Gérard Vandenbroucke , qui depuis 30 ans préside à la destinée de la manifestation et désormais à celle du Centre international du dessin de presse inauguré le 30 septembre 2011.

Extraits. Loup  :
À propos de la caricature :

«  C’est la partie la plus évidente du dessin, pas la plus intéressante. Pour moi, la caricature pure est au dessin de presse ce que le calembour est à la littérature. Beaucoup de caricatures sont très ressemblantes, mais sont de très mauvais dessins et à l’inverse, les très bonnes caricatures ne sont pas forcé­ment très ressemblantes au sens strict, mais elles parlent. C’est un peu comme les imitateurs : ils sont de plus en plus mauvais parce que maintenant, souvent, ils imitent les autres imitateurs et ont des textes sans intérêt. Le talent, c’est des mecs comme Pétillon, Willem : ils tordent la personnalité de ceux qu’ils caricaturent de façon suffisante pour les amener dans leur monde. Ils en font leur “chose”.

À propos du dessin :

« Le dessin qui fait mal. C’est ça, le vrai dessin de presse. Je préfère toujours un dessin qui fait chier, qu’on n’ose pas montrer de peur de choquer, à un dessin qu’on affiche parce qu’on le trouve amusant. »

À propos des « jeunes dessineux » :

« Du côté des “jeunes”, c’est ­à­ dire en gros des moins de 60 ans, Loup a quelques favoris. Il place en première place “Mix et Remix”, un dessinateur suisse qu’il a fait travailler plusieurs fois pour les diverses publications auxquelles il collabore. « Il est assez proche de Grove, qui dessinait dans le Canard Enchaîné. Pour moi, c’est le plus drôle ». Loup cite également Jiho, « vulgaire, mais efficace » (un vrai compliment dans sa bouche), Lecroart (également dessinateur de BD) ou encore les dessinateurs de Charlie comme Charb, Luz et Riss « même si je trouve qu’ils ont tendance à dessiner un peu de la même façon ». Le principal défaut de beaucoup de jeunes dessinateurs (hors ceux qui sont cités bien sûr) ? « Ils ont tendance à se satisfaire de leur pre­mière idée ». Que faut­’-il faire pour les aider à progresser ? « Il faut leur botter le cul, Jiho par exemple, était moyen, je lui ai botté le cul, il est devenu excellent ».

Précision : l’entretien de Stéphane Marmain avec le dessinateur Loup paru dans Le Populaire du Centre sous le titre  » L’humour gentil n’existe pas ! », est également lisible sur le site de La Montagne

En illustration dessin  inédit de Loup pour les 30 ans du salon de St Just-le-Martel.