Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Danzinger’

Les caricaturistes, ces héros ! (à Cannes)

mardi 22 avril 2014

Douze dessinateurs du monde entier (et de l’association de Cartooning for Peace ) sont les héros du film « Caricaturistes : Fantassins de la démocratie » réalisé par Stéphanie Valloatto, co-écrit et produit par Radu Mihaileanu, projeté dans le cadre  de la Sélection Officielle Hors Compétition du 67 ème Festival de Cannes. Le film sera également dans les salles de cinéma dès le 28 mai.

Extrait du communiqué de presse :

« En suivant ces caricaturistes de tous horizons, le film nous plonge de manière drôle, touchante et sans concessions dans le combat de ces artistes du quotidien.
12 fous formidables, drôles et tragiques, des quatre coins du monde, des caricaturistes, défendent la démocratie en s’amusant, avec, comme seule arme, un crayon, au risque de leur vie. »

Avec : Plantu (France), Boligan (Mexique), Willis from Tunis (Tunisie), Zlatkovsky (Russie), Danziger (Etats-Unis), Glez (Burkina Faso), Pisan (Chine), Slim (Algérie), Zohoré (Côte d’Ivoire), Rayma (Venezuela), Kichka (Israël) et Boukhari (Palestine).

En 2013, l’association Cartooning for Peace était déjà présente dans le cadre du 66ème festival de Cannes  avec une vente aux enchères « Plantu & friends – Les dessins de la liberté » organisée pour financer ses nombreuses activités. L’évènement en video.

Le 5 mai 2014, paraîtra le livre « Caricaturistes – Fantassins de la démocratie » aux éditions Bayard. Couverture et préface de Plantu, texte  d’introduction de Radu Mihaileanu. 300 dessins, 416 pages, 22,90 euros.

L’ouvrage est ainsi présenté par l’éditeur :

 » Radu Mihaileanu et Plantu ont rencontré les douze plus grands caricaturistes contemporains, dans leurs pays respectifs. Devant ce qu’ils considèrent comme les prémices d’une démocratie qui s’abîme, où la haine et la peur de l’autre gagnent en puissance, ils veulent réhabiliter des valeurs de tolérance et de générosité. Ils montrent comment ces simples dessinateurs, avec leur impertinence, leur courage (certains risquent la mort) et leur humour, font trembler les puissants et sont en cela des héros des temps modernes. »