Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘El Pais’

Mohamed VI n’aime pas sa caricature

samedi 18 février 2012

Le roi du Maroc Mohamed VI représenté en forme de serrure, cette caricature dessinée par Damien Glez (en illustration), a été reprise par un jeune Marocain de 18 ans, Walid Bahomane, sur sa page Facebook. Résultat, il a été arrêté le 24 janvier puis jugé et condamné à un an de prison et à 10.000 dirhams d’amende (environ 1.000 euros), pour « atteinte aux valeurs sacrées du Maroc ». Mais l’affaire ne s’arrête pas là puisque ce dessin a également été publiée par le quotidien espagnol El Pais, ce qui a provoqué son interdiction au Maroc. Selon un haut responsable du ministère de la communication « La décision d’interdiction a été prise en application de l’article 29 du code de la presse contre toute atteinte à la personne du roi », et il a rajouté « Dans cette caricature, y a une volonté délibérée de défigurer l’image pour porter atteinte à la personne du roi ».

Sur le site Internet SlateAfrique, Damien Glez écrit une longue lettre au roi du Maroc pour prendre la défense de Walid Bahomane. Extrait :

[…] « Votre Majesté, c’est à l’occasion du dixième anniversaire de votre règne que notre misérable plume dessinait votre majestueuse silhouette en forme de trou de serrure, pour illustrer un article qui traitait de politique sécuritaire dans le quotidien français Le Monde. C’est cette serrure qui, via le réseau social Facebook, semble avoir attiré les foudres des forces de l’ordre du Royaume chérifien sur Walid Bahomane, 18 ans, arrêté dans le centre de détention pour mineurs de Salé, après comparution au tribunal de Rabat. Répondre à une serrure par une incarcération, voilà, Majesté, une drôle de maladresse. Drôlerie pour drôlerie, il n’est pas trop tard pour la faire passer pour un trait d’humour… Votre Majesté, le début de votre règne avait suscité l’enthousiasme des observateurs, avisés ou non. La société civile, et tout particulièrement le monde des journalistes, a pourtant pris une douche froide lorsqu’en 2009, le caricaturiste marocain Khalid Gueddar a été condamné à trois ans de prison avec sursis et 270.000 euros d’amende pour avoir représenté, dans le quotidien Akhbar al Youm, votre cousin, le prince Moulay Ismaïl. Le «cartoonist», aujourd’hui, est libre de ses mouvements. Mais sa condamnation reste un sujet de déception dans ces murmures que votre régime considère sans doute comme insidieux; une cicatrice dans l’image de modernité que tentent de diffuser Casablanca ou Rabat; un écho iconoclaste de l’affaire des caricatures de Mahomet. De Mahomet à Mohammed. » […]

L’affaire vue sur Youtube.