Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘La Poste’

Un Plantu pour 1 euro

mercredi 21 septembre 2016

Dessin de Plantu (Le Monde, L’Express) pour un timbre édité par La Poste à l’occasion des 150 ans de la Ligue de l’enseignement. Signalé par JMB, merci.

plantu-timbre

Un timbre pour Maximilien Vox

mercredi 22 octobre 2014

Max-Vox

Le 20 octobre 2014 La Poste met officiellement en circulation un timbre dédié à Maximilien Vox présenté ainsi sur le site des Rencontres Internationales de Lure :

« Né 16 décembre 1894 à Condé-sur-Noireau, Maximilien Vox (pseudonyme de Samuel William Théodore Monod) est l’un des fondateur des Rencontres de Lure (avec Jean Giono, Jean Garcia, Robert Ranc et Lucien Jacques) dont il fut le centre de gravité jusqu’à sa mort à Lurs en 1974. Il était graveur, dessinateur, illustrateur, publiciste, éditeur, journaliste, critique d’art, théoricien et historien de la typographie.

Cette année est celle des 120 ans de sa naissance. « Vox fut conduit à Lurs par Jean Giono. Frappé par la beauté exceptionnelle de ce site perché sur un éperon rocheux situé entre la Durance et la montagne de Lure et, malgré un village en état de délabrement fort avancé, Maximilien Vox eut alors l’idée d’y faire venir tous ses amis typographes, éditeurs, photographes, etc. pour réfléchir sur leurs professions loin des agitations de la capitale. Jean Giono lui assura alors : Vous allez réussir parce que vous parlerez métier ! Au départ simple réunion d’amis, les Rencontres s’enrichirent rapidement de participants étrangers et se constituèrent en association Loi 1901. […]

Le timbre a été créé et gravé par Louis Boursier d’après une photo de Jean Dieuzaide.

Un site consacré à Maximilien Vox (en travaux semble-t-il actuellement).

Sempé mis en pièces

jeudi 12 juin 2014

L’immense dessinateur Jean-Jacques Sempé a-t-il encore le contrôle de l’exploitation de son travail ? On peut légitimement se poser la question au vu des dernières productions qu’il nous propose : un album co-édité avec le journal L’Equipe et une série de pièces en argent éditées par la Monnaie de Paris et vendues à grand renfort de publicité par La Poste.
Lui qui a toujours veillé à la grande qualité de ses albums et à éviter (semble-t-il) tout mercantilisme autour de son œuvre, surprend par ses deux offres.

L’album « Le Petit Nicolas fait du sport » est paru à l’initiative d’Aymar du Châtenet, patron des éditions IMAV créées avec sa femme Anne Goscinny et qui depuis quelques années valorise sous toutes les formes le capital exceptionnel laissé par René Goscinny. Cette compilation a fait l’objet d’un lancement tonitruant dans le quotidien L’Equipe (avril 2014 – n°21 824) avec un 4 pages spécial (remarquablement mal imprimé) contenant une double page d’interview de Sempé. Le journal indiquait dans sa présentation que « Son trait est mondialement connu et reconnu. Sa passion dévorante passion pour le sport était quasiment secrète. » Celle de Goscinny pour ce type d’album restera elle aussi secrète puisqu’il est décédé en 1977.

A propos des pièces réalisées par la Monnaie de Paris, on peut toujours se féliciter qu’un tel organisme s’intéresse à nouveau au dessin, mais on peut aussi s’interroger sur les thèmes  illustrés « les valeurs de la République : Liberté, Egalité, Fraternité » déclinées au fil des quatre saisons par des dessins de Sempé… sur le vélo.
Jérôme Garcin qui publie dans le Nouvel Observateur un entretien avec l’auteur nous apprend que la série comporte « douze pièces de 10 euros en argent. A quoi s’ajoutent, sur le thème universel de la paix, deux pièces de 50 euros en argent. Et enfin, pour les plus fortunés, une pièce exceptionnelle de 500 euros en or pur à l’effigie de la République. Car le Sempé est une monnaie forte. »

Ceux qui aiment Sempé peuvent aussi investir dans ses nombreux albums parus ces dernières années aux éditions Denoël et Gallimard. De vraies valeurs sûres, pour certaines rééditées par Martine Gossieaux.

Les planches (de timbres) de Deauville

jeudi 27 mai 2010

Nicolas Vial, officiellement « peintre de la marine » (voir blog du 15.10.2008), a dessiné le timbre édité le 17 mai 2010 par La Poste, à l’occasion des 150 ans de la fondation de la ville de Deauville.

Imprimé en héliogravure, format 38 x 38 mm, feuille de 30 timbres. Également vendu sur Internet à La boutique web du timbre.

Merci à Jean-Marie Bertin.