Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Zineb El Rhazoui’

Anne Hommel patronne de Charlie Hebdo ?

jeudi 21 mai 2015

Coco-1191Interview de Riss, dessinateur et directeur de publication* dans Le Monde, communiqué à l’AFP, droit de réponse évasif d’Eric Portheault dans le Petit Journal (Canal+), habituellement cela s’appelle allumer des contrefeux.

Il faut dire que la direction de Charlie Hebdo doit répondre non seulement au manifeste du collectif de membres de la rédaction et des familles de victimes publié dans Le Monde, mais aussi à l’image fâcheuse qu’a donné le journal en envoyant une lettre de licenciement, vite rendue publique par l’intéressée Zineb El Rhazoui.

Rajoutez à cela l’annonce du départ en septembre de Luz pour des raisons très personnelles, mais que les médias avides de polémiques ont immédiatement amalgamé à la situation de l’hebdo satirique, et vous aurez une (petite) idée des problèmes internes au sein de l’équipe.

A écouter les réponses d’Eric Portheault sur Canal+, c’est évident que deux camps s’affrontent, ceux qui vont déposer « la semaine prochaine » sur un compte de la caisse des dépôts et consignation les dons reçus il y a plusieurs mois et qui s’interrogent sur la notion de « victimes » du 7 janvier (sic), et ceux qui souhaiteraient un peu plus de transparence sur cette « gestion » qui conditionne l’avenir du titre.

On peut enfin s’étonner de la surexposition des dirigeants de Charlie dans la presse, qui, si elle assure le chiffre d’affaire de la « Dircom* » (Libé) Anne Hommel, « spécialiste de la communication de crise », semble aussi se faire au détriment de leur sécurité. ff.

* Un directeur de la publication, un directeur financier, une directrice de la communication, une directrice des ressources humaines, il semblerait que le quota de directeurs soit atteint à Charlie Hebdo.

En illustration la Une du n°1191 de Charlie Hebdo, une première pour la dessinatrice Coco.

Riss fait le point sur Charlie Hebdo

lundi 18 mai 2015

Charlie 1189Beaucoup d’informations, à la source, dans l’article que Le Monde consacre à Riss, nouveau directeur de Charlie Hebdo. Celui-ci y évoque le cas Zineb El Rhazoui : « Elle n’assure pas les obligations de son contrat de travail de façon satisfaisante. Cela pose des problèmes concrets au fonctionnement de la rédaction. Des remarques lui ont été faites. J’en ai eu marre. J’ai demandé à notre avocat quoi faire. J’espère que le courrier envoyé remettra les choses sur les rails. »

A propos de Riss, le journaliste écrit « Réputé pour la rigidité de son caractère, plus intéressé par le contenu que par les débats juridiques ou économiques, Riss se dit ouvert au dialogue. Mais assume aussi ses choix. » Un dialogue qui devrait peut-être porter sur les revendications de l’équipe concernant l’ouverture du capital à tous les salariés. Une discussion qui pourrait avoir lieu en septembre après la mise en place de la nouvelle formule du journal.

Au passage on apprend aussi que l’hebdomadaire compte 270 000 abonnés et vise à terme une vente de 100 000 exemplaires. A noter que le projet de fondation pour le dessin de presse a été « mis en suspens », « la priorité, c’est le journal », explique Riss. Le Monde précise que l’avocat Richard Malka, qui s’y était impliqué, a désormais décidé de s’en tenir à un rôle de défense du titre dans les affaires de droit de la presse.

Riss parle également de l’avenir du journal dont il aimerait qu’il ait « une longueur d’avance sur les sujets et l’actualité », et dont l’urgence est de trouver une « nouvelle génération » de dessinateurs, « comme Cabu quand nous sommes entrés au journal, Charb, Luz et moi, en 1992 », et « de garder le « ton Charlie », « joyeux ». »

En illustration, une des dernières Unes signée Riss.

Des nouvelles de Charlie Hebdo

vendredi 15 mai 2015

Charlie n1190Un article du Monde sur Zineb El Rhazoui « scandalisée » de sa mise à pied à Charlie Hebdo.

Un tweet de la dessinatrice Coco sur l’état de santé de Simon Fieshi, community manager de Charlie Hebdo encore hospitalisé et dont « beaucoup, et des médecins urgentistes, disaient qu’il ne remarcherait pas. »

Un reportage de L’Autre JT sur le livre de Luz à paraître le 21 mai.

La dernière Une de Charlie Hebdo signée Luz à propos de laquelle Catherine Deneuve a déclaré : « Je ne l’ai pas vue. On ne peut pas demander à Charlie Hebdo de faire des photos réalistes non plus. Si c’est méchant, j’espère que c’est drôle. »

Charlie Hebdo va vivre

vendredi 9 janvier 2015

4552553_6_97a3_2015-01-09-80ea4ee-19205-16a2whe_27d1bdcc149eaf0e3a7cae88ec958d97Témoignage dans Le Monde d’une des journalistes de Charlie Hebdo, Zineb El Rhazoui.

Extraits :

[…]  » Pour m’embaucher, Luz a proposé de baisser son salaire, « pour que ça rentre dans le budget ». Depuis, Riss a pris coutume de me demander : « Qu’est-ce qui t’énerve le plus cette semaine ? », pour voir ce que j’ai à écrire. C’est ainsi Charlie, un journal énervé, mais qui ne se prend jamais au sérieux. Riss a survécu. Blessé, « il arrive à bouger les doigts », m’a confirmé un collègue. Il redessinera. Luz aussi est en vie, mais se sentait incapable de dessiner, jusqu’à ce qu’il nous envoie la « une » du prochain numéro, tragiquement drôle. C’est la première fois que Charlie a sa « Une » dès le jeudi soir. Charlie n’a jamais été un journal comme un autre, et ne le sera fatalement plus jamais. […]

[…]  » Charb, lui, avait fait de Charlie son sacerdoce et sa croix, il ne vivait que pour que vive le journal. Charb a désespérément tapé à toutes les portes, jusqu’à celle de François Hollande, pour attirer l’attention sur l’inexorable disparition de Charlie par asphyxie financière. « J’ai l’impression de faire le tapin », m’avait-il confié, il y a un mois, alors que nous déjeunions ensemble. Charb vivait dans l’angoisse de voir mourir le journal et se souciait peu de sa propre mort, lui qui était sous protection policière depuis 2012.

Si tu avais été là, mon Charb, si tu avais vu la place de la République, noire de monde, des gens en larmes qui portaient ton portrait, dans un silence monacal. Si seulement tu avais pu voir ça. Si seulement tu pouvais voir ce jour où les propositions d’aide affluent de toute part, pour que le journal vive, à tout prix. »

Mahomet le retour

mercredi 19 juin 2013

Le dessinateur Charb est-il en train de gagner sa place au paradis d’Allah ? Après avoir défrayé la chronique en consacrant plusieurs couvertures et suppléments iconoclastes de Charlie Hebdo à l’Islam et à ses intégristes religieux, il publie le 26 juin le deuxième tome de La vie de Mahomet, hors-série de l’hebdomadaire co-écrit avec la journaliste Zineb El Rhazoui.

Extrait d’un entretien accordé en février au site Caricatures & caricature.com :

Charlie Hebdo a publié début janvier un hors-série signé Charb et Zineb, intitulé « La Vie de Mahomet » : les ventes sont au rendez-vous ?
Je ne sais pas ce qu’on entend par « au rendez-vous ». On va probablement en avoir vendu un peu plus de 50 000. ça représente la deuxième meilleure vente de hors-série depuis le début de Charlie (les meilleures, c’était « les Mégret gèrent la ville » de Luz.).

Cette vie de Mahomet est bien plus sérieuse qu’on aurait pu s’y attendre, venant du directeur de Charlie Hebdo. Pourquoi cette retenue ?
On aurait pu faire une vie de Mahomet parodique, mais pour apprécier la parodie, il faut connaître un minimum la « réalité ». La Vie de Brian n’est drôle que parce que tout le monde voit le rapport avec la vie de Jésus. La vie de Mahomet, en France, pas grand monde la connaît.