Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Charlie enchaîné’

Ça tire sur la presse

mercredi 20 novembre 2013

« Toute l’équipe de Charlie Hebdo apporte évidemment son soutien aux salariés de Libération et à la victime de l’agression armée. L’annonce de cet attentat nous a particulièrement bouleversés. Nous n’oublions pas que, lorsqu’il y a deux ans, nos locaux ont été ravagés par un incendie criminel, c’est l’équipe de Libération qui nous a accueillis durant deux mois. Nous savons ce que représente de travailler sous protection policière, puisque c’est la situation grotesque que nous vivons depuis deux ans », a déclaré dans un courriel Charb, directeur de publication. »

Source Charlie enchaîné et L’Express

A noter aussi que Charb consacre cette semaine un article à l’amalgame fait par Minute et la satire, après sa Une raciste contre Christiane Taubira. Extrait  » En comparant Christiane Taubira à un singe, le journal d’extrême droite Minute n’a fait que de la satire. Comme Charlie Hebdo… Le fait que la direction de Minute cherche à se planquer derrière Charlie Hebdo pour lancer ses cris de haine, c’est énervant. Que l’UMP les relaie c’est triste. Mais que les propos de Minute soient repris par une partie de la presse sans qu’ils soient au moins commentés, sinon battus en brèche, c’est insupportable. »

Des idées et de la satire dans les kiosques

mardi 3 janvier 2012

Arrivée dans les kiosques en ce début d’année 2012 des mensuels Siné mensuel et Barricade.

Le n° 5 de Siné mensuel semble durcir le ton à quelques mois de l’élection présidentielle et continue à proposer des dessins de Siné, Jiho, Mix & Remix, Carali, Berth, Chimulus, Lasserpe, Aranega, etc. A lire également les mini-zones hebdomadaires de Siné sur le site du journal.

Le n°3 de Barricade publie de nombreux textes et des dessins de Boll, Rousso, Brito, Delvallé, Catherine Beaunez, Kamagurka, Bauer, Besse, Lasserpe, Lécroart, Red, Sergio, Trax, Caza. Un article est consacré au dessinateur Albert Robida et un autre à Eric Drooker qui signe le dessin de couverture.

Grâce au compte Twitter du site Charlie enchaînée qui relaie l’information publiée par 01.net , on en sait un peu plus sur les dégâts occasionnés par l’incendie criminel dans les locaux de Charlie Hebdo au mois de novembre 2011.

A noter également que selon L’Express, l’album « Charlie Hebdo. Les 1000 Unes 1992-2010 » (Les Echappés), se plaçait fin décembre, avec 22 000 ex. vendus, à la 12ème place de son palmarès des meilleures ventes, et « Hara Kiri. Jusqu’à l’os, 1960-1985 » (Hoëbeke) présenté par François Cavanna, à la 16ème place avec 15 000 exemplaires écoulés avant Noël.

Charb est partout

lundi 21 mars 2011

Enième épisode des pérégrinations de Charb le directeur de Charlie Hebdo 3 (voir blog du 2.2.2011) dont le site Charlie enchaîné nous apprend qu’il était à Toulouse le 13 mars 2011 pour animer un atelier de production et une conférence sur le dessin de presse. À cette occasion il a donné un entretien à La Dépêche du midi.

Extrait :

[…] En tant que caricaturiste vous vous revendiquez défenseur de la liberté d’expression. Comment ressentez-vous cette liberté aujourd’hui ?
Aujourd’hui on entend beaucoup dire qu’on a moins de liberté qu’avant, qu’à l’époque de Coluche par exemple. C’est faux. Dans les années 1970, on ne pouvait vraiment rien dire sur l’armée. Sous Pompidou, Cabu a été condamné pour ses Aventures de Madame Pompidou. Aujourd’hui on a aucun mal à écrire sur Carla Bruni et on peut critiquer l’armée même si ça reste délicat. Ceux qui disent qu’on ne peut plus s’exprimer comme avant sont les homophobes et les racistes, bien embêtés depuis la loi Gayssot.

Le dessin offre-t-il plus de liberté que le texte ?
Non. Il permet un autre mode d’expression, plus immédiat, mais pas plus libre. On dit qu’il vaut mieux un bon dessin, qu’un mauvais discours. Moi je dis qu’il vaut mieux un bon discours qu’un mauvais dessin. » […]

À propos de ce dernier paragraphe, je vais me permettre une sorte de droit de réponse ayant créé avec Bertrand Daullé, et longtemps animé une association (qui existe toujours) intitulée « Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours ». Depuis 1986, celle-ci a beaucoup œuvré pour la reconnaissance du métier de dessinateur de presse (hélas beaucoup reste à faire).

L’avantage du dessin (lorsqu’il est bon) sur le texte, c’est qu’il est immédiat et lisible par tous. L’inconvénient d’un discours (même bon) c’est qu’il permet d’enfumer aisément le lecteur ou l’auditeur – il suffit pour ça de relire les éditos de Philippe Val dans Charlie Hebdo ou les péroraisons de Nicolas Sarkozy (voir Le Petit journal de Yan Barthès sur Canal+). Je reconnais, en face, c’est pas mieux.

Les discours peuvent dire tout et leur contraire selon ceux qui maîtrisent l’art de l’écriture ou de la parole. Un bon dessin doit en principe être simple et pertinent pour être efficace et atteindre son but. Il se lit en quelques secondes et transmet son « message » instantanément à l’inverse du discours toujours trop long.

Voir des dessinateurs défendre la primauté du texte sur le dessin (c’est aussi le cas de Cabu) m’interroge toujours sur le peu de cas qu’ils font de leur métier, déjà assez peu considéré par ailleurs.

Bref, vive le dessin ! (ça c’est une belle conclusion pour un long discours). ff

En illustration la dernière Une de Charlie Hebdo et une video de Télé Toulouse.

Où l’on parle de Lefred Thouron

jeudi 24 février 2011

Le site Charlieenchainé.free.fr signale un portrait du dessinateur Lefred Thouron (Le Canard enchaîné, L’Équipe magazine, Fluide glacial, La Décroissance), signé du journaliste Pierre Taribo et paru dans La Semaine.fr.

Extrait :

« Les débuts ne sont pas faciles. Après quatre ans aux Beaux-Arts, il arrive sur le marché du travail où il reçoit quelques méchants coups à l’amour propre. « On me disait c’est bien mais on n’est pas intéressé. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons, on m’a refusé partout. J’avais gardé Hara-Kiri pour la fin. Je débarque. Il y avait le professeur Choron avec la redingote et le fume-cigarette. J’étais terrorisé. Il m’a dit ça m’intéresse. »

Toujours sur le site Charlieenchainé.free.fr un commentaire sur un l’article de Claude Soula « Charlie Hebdo déclare la guerre à Inter et à Val » publié sur le NouvelObs.com.

Cabu se paie la tête de Marine Le Pen

mercredi 26 janvier 2011

L’apparition d’une nouvelle tête dans le milieu politique est toujours un exercice délicat pour les caricaturistes. En France, le premier qui s’y colle est en général Cabu et la légende dit que nombre de ses confrères s’inspirent alors de son travail.

Dans le cas qui nous occupe, Marine Le Pen, sa caricature est parue en Une de Charlie hebdo dès son élection à la présidence du Front National où elle succède à son père. Sous le titre « La nouvelle Marine Le Pen de Cabu » le site Charlie enchainé publie un article sur la façon dont le dessinateur du Canard enchaîné et de Charlie a abordé le problème.

Charlie enchainé cite aussi à ce sujet deux vidéos, une réalisée au cours de l’émission de France Inter « Souriez vous êtes informés » (5.1.2011- 44 mn) et où Cabu parle de sa caricature de Marine Le Pen, l’autre qui raconte les coulisses de la réalisation du n°970, montre Cabu préparant le dessin qui va finalement être publié en Une (en illustration).



Souriez vous êtes informés Cabu


Bouclage de Charlie Hebdo – 19janv 2011

Du nouveau (ou presque) au Canard

mercredi 30 juin 2010

Deux dessins de Philippe Mougey dans le n°4679 du Canard enchaîné (page 3 et 8 ) paru le 30 juin 2010.

Depuis l’arrivée de Pétillon et de Lefred Thouron le siècle dernier (en 1994), aucune nouvelle signature de dessinateur n’avait fait son apparition dans l’hebdomadaire (en dehors d’un passage éclair de Martin Veyron en 2007, que nous signalé le site Charlie enchaîné.free.fr).

Plus d’infos sur Philippe Mougey, né en 1969 à Montbéliard (Doubs), sur son site.

On y voit ses « bas-reliefs » sur les politiques, avec lesquels il s’est fait connaître (voir illustration), ses sculptures (à partir de personnages de Cabu), et on y apprend qu’il a dessiné pour Charlie Hebdo de 2001 à 2003 et en 2008.