Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Les Croquignous’

Multiplication des hommages aux dessinateurs de Charlie Hebdo

vendredi 9 janvier 2015

TignousCastelnaudary

Les Croquignous organisateurs du Festival du dessin de presse et de la caricature de Castelnaudary, ont décidé de rendre un hommage à leurs amis dessinateurs lâchement assassinés et en particulier à Tignous.
Ils vont organiser une exposition de ses derniers dessins, des hommages rendus par les dessinateurs qui sont déjà venus à Castelnaudary, et des photos des festivals auquel il a participé. Le titre de cette exposition sera : Merci Tignous ! Nous sommes Charlie.
Cela se passera samedi 10 et dimanche 11 janvier de 10h à 12h et de 15h à 18h et lundi 12 de 10h à12h à la galerie Paul Sibra.
L’hommage avec la municipalité de Castelnaudary sera rendu le samedi 10 janvier à 11h.

St Just-le-Martel

Le message « Un hommage aux dessinateurs samedi 10 janvier à 11h à l’espace Loup à St Just le Martel » accompagne les photos anonymes de Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, Honoré, et le logo « Nous sommes Charlie », sur le site Internet du Festival International de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour.

Dans 20 minutes :

Strasbourg

« Le Musée Tomi Ungerer va rendre hommage pendant une semaine aux illustrateurs et aux victimes disparus dans l’attentat contre Charlie Hebdo, du 10 au 18 janvier. Des dessins originaux de Cabu, Tignous, Charb et Wolinski vont être présentés au public ainsi que des numéros historiques de Hara-Kiri et Charlie Hebdo et des documents audiovisuels.
L’accès au musée sera gratuit le samedi 10 et le dimanche 11 janvier «pour permettre au plus grand nombre de s’associer à l’hommage rendu par la Ville», indique un communiqué des musées de la ville de Strasbourg. »

648x415_fauve-angouleme-deuilAngoulême

« La bande dessinée est en deuil alors même qu’elle s’apprêtait à «être en fête» à l’occasion du prochain festival d’Angoulême (du 29 janvier au 1er février), les dessinateurs de presse œuvrant souvent également dans le 9e art. Georges Wolinski, une des victimes de Charlie Hebdo, avait d’ailleurs reçu le Grand Prix du festival en 2005.
Dès jeudi, l’organisation du festival a réagi et témoigné de son émotion, de sa solidarité et de son engagement dans un communiqué de presse s’achevant par un émouvant : «Le dessin est éternel, et les dessinateurs disparus de Charlie Hebdo le seront toujours dans nos cœurs».
Le FIBD (Festival International de la Bande Dessinée) ouvrait alors une page Facebook sur laquelle il invitait les dessinateurs du monde entier à rendre hommage à leurs collègues disparus.Ce vendredi soir, plus de 400 dessins ont été recueillis.