Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Tribunal de Paris’

Sacrée poupée

jeudi 30 octobre 2008

tete-de-noeud-presidentUne poupée vaudou à l’effigie dessinée de Nicolas Sarkozy, président de la République française, vendue en librairie dans un coffret, a déclenché les foudres judiciaires du locataire de l’Élysée. Les magistrats du Tribunal de Paris l’ont débouté en déclarant : « la diffusion de la poupée litigieuse ne caractérise pas une atteinte fautive à son droit à l’image ».

D’après Le Monde (30.10.08) qui relate l’affaire « Les juges estiment au contraire « que la caricature et la satire, même délibérément provocante ou grossière, participent de la liberté d’expression et de communication des pensées et des opinions ».

Si, selon eux, « le droit à l’humour connaît des limites », ces dernières n’ont pas été dépassées par les éditions K & B, auteurs de l’ouvrage Nicolas Sarkozy, le manuel vaudou, vendu avec la poupée. Les juges considèrent qu’ils n’ont pas « à apprécier le bon ou le mauvais goût du concept proposé ». « Il s’agit d’une œuvre de l’esprit, composé de deux supports indissociables », qui visent « à brocarder des idées et prises de position politiques, comme des propos et comportements publics, en guise de protestation ludique et d’exutoire humoristique », soulignent-ils dans leurs attendus. »

Plus jamais ça - Une Charlie Hebdo par GébéÀ noter que Ségolène Royal, qui elle aussi a eu droit à sa poupée, a déclaré à propos du jugement (après avoir été tentée de porter plainte) : « C’est la protection d’une liberté de caricaturer les puissants de ce monde ».

Toujours selon Le Monde, l’avocat du président aurait prononcé cette phrase : « Le droit à l’humour existe en matière de diffamation, mais pas en matière de droit à l’image ». Une affirmation péremptoire que tous les caricaturistes vont sans doute devoir méditer avant de s’exprimer. L’avocat de Nicolas Sarkozy a fait appel.

Illustrations : couvertures du Charlie Hebdo (1974) dessinées par Gébé
et représentant Georges Pompidou et Valéry Giscard d’Estaing,
tous deux présidents de la République. 

(D’autres couvertures de L’hebdo Hara-Kiri, Charlie Hebdo
et du mensuel Hara-Kiri, sur ce site Un vrai régal.)