20 minutes | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘20 minutes’

On dessinait déjà il y a 36 000 ans

vendredi 3 avril 2015

Chauvet-20mnUneChauvet20mnLe quotidien 20 minutes a proposé à ses lecteurs de choisir entre un dessin rupestre, une photo, ou un dessin de Jul, pour illustrer sa Une consacrée à la grotte Chauvet.

C’est finalement le dessin d’un illustre inconnu, mais talentueux, qui a été choisi pour présenter le site La 21ème minute dédié au lancement de La caverne du Pont-d’Arc, restitution à l’identique de la grotte Chauvet découverte en 1994.

Chauvet1994

Nouvelles des blessés à Charlie Hebdo

vendredi 9 janvier 2015

Lu dans 20 minutesB60k2PxCMAAsRrl.jpg_large :

11h07. La vie des quatre blessés graves de Charlie Hebdo n’est plus en danger. «Les quatre blessés sont encore en situation d’urgence, mais leur vie n’est plus en danger», affirme Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, devant une centaine de préfets réunis place Beauvau. Les sept autres blessés, plus légèrement atteints, sont sortis de l’hôpital, a précisé le ministre.

Photo : trouvée sur Twitter.

“Peindre en jaune, c’est comme si je tartinais du miel”

mercredi 29 octobre 2014

Chat-RATP20 minutes écrit “M. Chat retombera-t-il sur ses pattes ? Le street-artist, connu pour peindre de gros chats jaunes et souriants, doit comparaître ce mercredi matin devant la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris. De son vrai nom Thoma Vuille, l’artiste franco-suisse est poursuivi à la suite d’une plainte de la RATP, déposée pour une dizaine de dessins réalisés en mai sur les murs en travaux de la station du métro Châtelet, à Paris. Une «procédure systématique», a expliqué la RATP à 20 Minutes. «Chaque signalement est obligatoirement transmis à cellule TAG-Police et suivi d’une plainte contre X pour dégradation, sans appréciation de la qualité artistique des actes concernés», a détaillé la régie de transports.” (Illustration capture d’écran du quotidien 20 minutes.

A lire aussi l’article que lui consacre Europe 1  “Qui est M. Chat, le street artist qui irrite la RATP ?” (d’où est tiré le titre de cet article).

Compte-rendu : la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris a annulé le 29 octobre 2014  l’ensemble des poursuites et débouté la RATP pour vice de forme. Selon Libération qui annonce la bonne nouvelle “M. Chat espère désormais « sensibiliser la RATP pour qu’elle réfléchisse sur la cause du street-art. De façon à ce que les couloirs du métro deviennent un lieu de vie, y créer de la culture »”

Un film d’animation engagé

vendredi 10 octobre 2014

Grand prix du Festival d’animation d’Annecy 2014, le film Le garçon et le monde (O Menino e o Mundo ) premier long-métrage du Brésilien Alê Abreu, est dans les salles de cinéma depuis le 8 octobre. Il est distribué par Les Films du préau.

20 minutes cite le réalisateur : « Je me suis mis à la place de mon héros. Cela m’a donné une grande liberté pour mêler différents styles de dessins et de textures. On ne perçoit pas toutes les expériences de la même façon», «Je trouvais intéressant de jouer sur le contraste entre la simplicité du trait pour les personnages et des décors complexes ou oniriques». Le quotidien rajoute : « Qu’on ne s’y trompe pas, Le garçon et le monde n’a rien de naïf. Alê Abreu dénonce l’industrialisation sauvage d’un pays au capitalisme dévorant. »

Bande annonce à voir sur Youtube.

monde_1

Le dessinateur des cavernes

mercredi 3 septembre 2014

Le quotidien 20 minutes annonce que « L’homme de Néandertal aussi était un artiste » après la découverte à Gibraltar de gravures géométriques dans une grotte habitée par des Néandertaliens il y a 39.000 ans.
Extrait de l’article :

« C’est le premier exemple d’un art des cavernes, d’une représentation abstraite faite par les Néandertaliens et gravée profondément dans la roche dans une partie de la grotte qu’ils habitaient », explique à l’AFP Francesco D’Errico, directeur de recherche au Centre National français de la recherche scientifique (CNRS), principal co-auteur de cette recherche.
« On savait que les Néandertaliens utilisaient des pigments, on a aussi trouvé des objets avec des gravures ou des encoches en série parfois même avec des décorations qui semblent assez abstraites, mais on n’avait jamais découvert des preuves qu’ils marquaient les parois des grottes avec des outils », poursuit-il.
140901_mw4a1_gravure-neandertal-gibraltar_sn635L’analyse de cette dernière gravure, reproduite par ordinateur en trois dimensions à partir de photos, a permis de comprendre les étapes de sa réalisation et aussi de bien voir qu’elle n’a pas résulté de phénomènes naturels ou d’activités utilitaires comme le fait de découper de la viande ou des peaux, précise aussi l’anthropologue.
Selon ces chercheurs, ces sillons ont résulté de passages répétés d’une pointe d’outil très dure notamment en silex. L’examen microscopique de la gravure suggère qu’elle a été exécutée avec une maîtrise requérant de 188 à 317 passages de la pointe à graver au total.

En illustration le “dessin” publié par Ici Radio Canada.

Quand les éditions Bayard pilonnent un livre

mardi 29 avril 2014

Ce sont 8 000 exemplaires du livre “Caricaturistes : Fantassins de la démocratie ” (voir blog du 22.4.2014) que les éditions Bayard vont mettre au pilon à la dernière minute.

La raison : un dessin de Plantu (illustration) perdu dans une page consacrée à “Jean-Paul et Benoît”, et qui avait échappé semble-t-il aux responsables de cette maison très catholique. Bayard, après avoir proposé au dessinateur de le retirer – ce qu’il a refusé (le livre a pour thème la liberté d’expression…) – a décidé de détruire tout le tirage de ce titre qui devait être en librairie le 5 mai (seuls 50 exemplaires ont été envoyés à des journalistes en service de presse).

“Caricaturistes : Fantassins de la démocratie ” devait accompagner la projection du film au titre éponyme lors du prochain festival de Cannes et sa sortie dans les salles de cinéma le  28 mai.  Il sera finalement publié avec 3 semaines de retard – et dans une version non censurée – aux éditions Actes Sud.

Jointe par 20 minutes, la direction de Bayard précise :  «être dans une logique d’apaisement. Le livre est parti un peu vite en service de presse. Nous soutenons bien sûr le combat des caricaturistes mais ce dessin nous a semblé particulièrement insultant, choquant, déplacé. Surtout que justement Benoit XVI a fait beaucoup sur le sujet de la pédophilie dans l’église. Il ne s’agit donc pas pour nous d’éluder la question mais par respect pour la personne caricaturée et les gens qui nous font confiance et savent que Bayard n’est pas tout à fait un éditeur de presse et de livres comme les autres, nous avons refusé de diffuser cet ouvrage».

L’information a été dévoilée au cours de la conférence de presse organisée le 29 avril par Plantu et Radu Mihaileanu, le producteur du long métrage, dans les salons de la mairie de Paris pour annoncer la parution du livre et la projection en plein-air du film le 23 mai, place de la République à Paris.

A noter que ce même dessin est déjà paru dans Le Monde et dans Le Monde magazine en 2010, et a fait en 2011 l’objet d’une plainte portée par l’Alliance générale contre le racisme et le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif) pour “provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée”.

Le procès qui devait se tenir en septembre 2013 a été reporté au 1er juillet 2014.