Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Europe 1’

Cabu et le foot

jeudi 16 juin 2016

rien-a-foot_reference« Rien à foot », un livre toujours d’actualité avec des dessins de Cabu, et un hommage que lui a rendu sur Europe 1 son co-auteur et éditeur Jean-Loup Chiflet (mai 2016).

Extraits :

«  »Il me disait ‘j’aime tout le monde, il n’y a qu’une chose que je n’aime pas, c’est la connerie’ ». Jean-Loup Chiflet était un ami proche de Cabu, et les deux hommes avait trouvé dans le football un sujet idéal pour inspirer le dessinateur, disparu dans les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015. Ils avaient publié à l’occasion de la Coupe du monde de 1998 un livre Rien à foot, réédité à l’occasion de l’Euro 2016, avec de nombreux inédits. « Il y a à peu près 80% de dessins qui n’étaient pas dans le premier » » […]

«  »Ce n’est pas un livre contre le foot. C’est d’abord un hommage à Cabu, qui était un garçon formidable, tout le monde le sait », a précisé Jean-Loup Chiflet. « On est tellement habitués à Cabu, on est tellement habitués à ses dessins, on ne fait plus attention à la qualité de son trait. Il était magique. » […]

«  »Il aimait quand même le foot », a-t-il assuré. « Mais il avait envie de dénoncer tout ce qui était autour, et en particulier l’argent du foot, quelque chose d’extrêmement choquant. «  »

« Peindre en jaune, c’est comme si je tartinais du miel »

mercredi 29 octobre 2014

Chat-RATP20 minutes écrit « M. Chat retombera-t-il sur ses pattes ? Le street-artist, connu pour peindre de gros chats jaunes et souriants, doit comparaître ce mercredi matin devant la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris. De son vrai nom Thoma Vuille, l’artiste franco-suisse est poursuivi à la suite d’une plainte de la RATP, déposée pour une dizaine de dessins réalisés en mai sur les murs en travaux de la station du métro Châtelet, à Paris. Une «procédure systématique», a expliqué la RATP à 20 Minutes. «Chaque signalement est obligatoirement transmis à cellule TAG-Police et suivi d’une plainte contre X pour dégradation, sans appréciation de la qualité artistique des actes concernés», a détaillé la régie de transports. » (Illustration capture d’écran du quotidien 20 minutes.

A lire aussi l’article que lui consacre Europe 1  « Qui est M. Chat, le street artist qui irrite la RATP ? » (d’où est tiré le titre de cet article).

Compte-rendu : la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris a annulé le 29 octobre 2014  l’ensemble des poursuites et débouté la RATP pour vice de forme. Selon Libération qui annonce la bonne nouvelle « M. Chat espère désormais « sensibiliser la RATP pour qu’elle réfléchisse sur la cause du street-art. De façon à ce que les couloirs du métro deviennent un lieu de vie, y créer de la culture » »

Plantu contre la CGT / Charb contre Plantu

vendredi 4 octobre 2013

La polémique sur le dessin de Plantu assimilant la CGT à des intégristes religieux prend de l’ampleur. Sur Europe 1, le vendredi 4 octobre Plantu a déclaré  « Le boulot du dessinateur est de faire parler ! Il n’y a rien de pire qu’un dessin qui ne fait réagir ! J’ai été gâté à ce niveau-là ! On se rend bien compte que je défendais les gens qui veulent travailler le dimanche et ils ont bien le droit, sinon les hôtesses de l’air ou les ouvreuses de théâtre peuvent rester à la maison… », et  « Le fait de voir toute la polémique autour… C’est une autre fatwa ! C’est la fatwa de la CGT ! Il faut savoir que tous les dessinateurs de presse depuis 1945 n’ont jamais le droit de critiquer le syndicat du Livre-CGT. Les dessinateurs danois n’ont pas le droit de dessiner Mahomet, les dessinateurs français n’ont pas le droit de critiquer la CGT ! »

De son côté, le dessinateur Charb a publié dans L’Humanité (illustration ci-contre – cliquez sur le dessin pour agrandir) un dessin où l’on voit Plantu affublé d’un uniforme brûler le code du travail.

Sur cette « affaire » à lire et à voir également « Plantu meilleur ennemi de la gauche ? » sur le site Agoravox.tv

A suivre (sûrement)…

(Merci à Cambon et à ses lectures).

Angoulême 2013 pour les « Nuls » en BD

mercredi 30 janvier 2013

Pour résumer la 40ème édition du festival international de la BD d’Angoulême qui se déroulera du 31 janvier au 3 février, on dira que la chaîne de magasins Cultura remplace la FNAC qui avait succédé à Leclerc, que Europe 1 est un des nouveaux partenaires et que la radio consacre plusieurs de ses émissions à l’évènement qui perd par ailleurs son directeur artistique Benoît Mouchart qui rejoint les éditions Casterman, que le festival célèbre à travers ses expositions son président Jean-Claude Denis, Mickey & Donald (dont Glénat est devenu l’éditeur en France), Jano, Comès, et Pénélope Bagieu, mais aussi Albert Uderzo à qui la ville aurait bien voulu donner le nom à son École Européenne Supérieure de l’Image (ÉESI) mais les élèves ont refusé prétextant qu’on n’y enseignait pas que de la bande dessinée.

On peut rajouter que cette année on va y parler de la bande dessinée algérienne, que 32 albums sont en compétition pour les 4 prix attribués par un Grand jury dont on a viré tous les anciens lauréats qui en faisaient partie.

On notera aussi qu’il y a toujours des tiraillements entre la société privée 9ème Art+ qui organise cette manifestation et son commanditaire l’Association du Festival international de la Bande Dessinée, et que Bertrand Morisset lui-même organisateur de divers salons est toujours en embuscade.

Enfin, il semblerait que le journaliste Didier Pasamonik un des plus fins connaisseurs actuels du monde de la BD soit cette année interdit de festival pour avoir publié sur le site ActuaBD.com des informations qui ont déplu aux organisateurs.

Donc rien de nouveau dans le domaine de la BD, ah, si, on apprend – entre autre – dans le très intéressant et détaillé bilan publié par l’ACBD, que 5665 livres, de, ou portant sur la BD, ont été publiés en 2012, et que « on peut estimer que 1 510 auteurs réussissent encore à vivre, souvent difficilement, de la création de bande dessinée (sur le territoire francophone européen).»

On se consolera de cet état des choses en constatant que la radio France info – évincée d’Angoulême – et son spécialiste Jean-Christophe Ogier continuent à décerner un Prix de la Bande dessinée d’actualité et de reportage et que celui-ci a été attribué à « La voiture d’Intisar » de Pedro Riera et Nacho Casanova, paru aux éditions Delcourt.

En marge du festival, le site Actualitté.com nous apprend la nomination du dessinateur Yan Lindingre au poste de rédacteur-en-chef du mensuel Fluide Glacial. Vincent Solé, qui était entré à Fluide en 1995 pour s’occuper du site Internet devient lui responsable éditorial des albums.

A noter aussi que Louis Delas (directeur général) qui avait quitté Casterman, appartenant à Flammarion, après son rachat par Gallimard pour rejoindre L’école des loisirs, la maison d’édition fondée par son arrière grand-père , annonce le lancement d’une collection de bandes dessinées.

En illustration, l’affiche de 2013 dessinée par Jean-Claude Denis.

Le FN n’aime pas ses dessins

mercredi 1 février 2012

Stéphane Poncet militant du Front National a déclenché la polémique en publiant sur son blog des dessins qui ont été jugés « ignobles » par la direction de son propre parti.

Le Progrès. fr qui relate l’affaire  précise :

« Ces caricatures sont « ignobles » : c’est le mot employé hier soir par Louis Aliot, directeur de campagne, porte-parole et compagnon de Marine Le Pen que nous avons pu joindre dans la soirée. Lors d’une émission sur Europe 1 hier soir, Louis Aliot a pris connaissance d’une série de caricatures réalisées et publiées sur son blog par Stéphane Poncet, candidat du FN dans la 6 e circonscription du Rhône qui correspond à la commune de Villeurbanne.

Plusieurs de ces caricatures stigmatisent certaines communautés religieuses ou ethniques, ce qui fait dire à Louis Aliot : « Je découvre à peine. Nous allons enquêter. Il est anormal que ces dessins aient échappé à la sagacité du responsable des sites internet et que ce site soit devenu incontrôlable». Sanctions ? « Etudions le dossier et l’intéressé », répond prudent Louis Aliot. »

L’émission d’Europe 1 qui a attiré l’attention sur ces dessins est
« Des clics et des claques » de Laurent Guimier.

Quelques dessins de Stéphane Poncet sur le blog du FN de Villeurbanne (en illustration).

Cabu sur les ondes

vendredi 1 avril 2011

Le dessinateur Cabu rejoindrait son ami Philippe Val sur France Inter pour animer une émission satirique le samedi. Il serait entouré de deux humoristes (on parle de Patrick Font dont il a illustré le dernier livre) et d’un journaliste. D’autres dessinateurs ont déjà exercé  leur talent à la radio.

C’est le cas de Plantu, Deligne, Aurel, ou Chaunu, qui racontent leurs dessins sur France Info, ou de Gébé, Gotlib, et Fred qui, il y a quelques années, ont animé avec René Goscinny « Le feu de camp du dimanche matin » sur Europe 1. L’émission était sous-titrée « Nous on fait de la radio parce que ça nous repose les yeux ».

Cette prestation radiophonique sera sans doute promue par Véronique Brachet la nouvelle directrice des relations presse de Radio France nommée par Jean-Luc Hees le 4 octobre 2010 et qui n’est autre à la ville que… Mme Cabu. Le contrat de Cabu serait signé le 1er avril.

À noter que Cabu publie également  « Johnny c’est la France » aux éditions Charlie HebdoLes Échappés,  début avril 2011