Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘DBD’

Une exposition Willem ET Vuillemin

vendredi 17 juin 2016

13411960_1080287108730753_3506019413730373333_oLe 25 juin sera inaugurée à La Louvière en Belgique une exposition Willem – Vuillemin. Même si on peut regretter cette nouvelle mode qui consiste à regrouper des dessinateurs qui mériteraient une exposition individuelle, il faut saluer l’événement (un peu moins l’affiche fourre-tout).

En complément de cette exposition proposée par le Musée Ianchelevici jusqu’au 4 septembre 2016, les amateurs de dessins pourront également visiter une exposition de dessins sur le thème « Le sport dans tous ses états », assister à une rencontre avec Nicolas Vadot qui évoquera le dessin de presse aujourd’hui, participer à un débat avec l’équipe du journal satirique El Batia moûrt soû, et visionner le film de 46 minutes réalisé par ACTV dans lequel Philippe Decressac s’entretient avec Willem (Libération, Charlie Hebdo, Siné mensuel) et Vuillemin (Charlie Hebdo, L’Echo des savanes, dBD).

A noter que les maîtres d’œuvre de cette exposition sont le dessinateur Philippe Decressac (Zélium, L’Echo des savanes), et Guillaume Doizy, l’historien bien connu de la caricature et du dessin de presse qui signe la préface du catalogue et présente son exposition « Le dessin de presse face à la censure ».

Musée Ianchelevici, place Communale 21, 7100 La Louvière, Belgique

Petite précision apportée par P. Decressac via Facebook : « Pour info, puisqu’il m’est permis de préciser deux ou trois couilles de mouche, l’idée finale d’exposer ensemble vient d’eux ! Et perso, je trouve particulièrement excitant cette « confrontation »… Quant à l’affiche, le côté foutraque est également une décision collective. Aucun des deux ne voulant un visuel avec deux dessins (un de chaque dessinateur) ni un seul qui « lèserait » le second, on a opté pour un beau bordel fait de détails de leurs travaux… »

Perso, je maintiens ce que j’ai écrit même si moi aussi je trouve excitante cette « confrontation » de deux de nos plus talentueux dessinateurs actuels. ff

Deuxième précision de Guillaume Doizy, reçue par mail : « Je me permets de rajouter que Philippe Decressac est le seul commissaire de l’exposition. On m’a juste demandé d’écrire des textes. Tout le mérite lui revient, ainsi bien sûr qu’aux deux dessinateurs. Le principe du dialogue entre ces deux géants si différents est je crois bien plus riche que deux expos en solo. Il y aurait eu par ailleurs peu de chance pour qu’un musée de La Louvière programme coup sur coup deux expos de dessin de presse. Pour le public belge, il y a là une très belle occasion de croiser ces DEUX dessinateurs, ce qui n’aurait pas été possible autrement.

Qui est qui, et qui fait quoi, dans le programme officiel :

Willem Vuillemin Louviere 2016

Cartes d’été : Vuillemin expose à Paris

mercredi 26 août 2015

Ce sera un des événements de la rentrée, le dessinateur Vuillemin (L’Echo des savanes, dBD, Libération, Charlie Hebdo) expose du 18 septembre au 17 octobre 2015 à la Galerie Huberty & Breine, 91, rue St Honoré, 75001 Paris. Vernissage de l’exposition « C’est pas de la merde ! », le  17 septembre à partir de 18h 30.

Vuillemin

Cet été suivez aussi Fait d’Images sur FaceBook.

La débandade dessinée

lundi 23 novembre 2009

A quelques semaines du prochain festival de la BD d’Angoulême, l’excellent site ActuaBD.com soulève le problème de la rémunération des auteurs par les éditeurs. Une face moins glorieuse d’une désormais industrie qui représente  près de 10% du chiffre d’affaires de l’édition, mais qui d’année en d’année réduit de plus en plus les émoluments versés aux dessinateurs et scénaristes.

Il est aussi « amusant » de voir que cette polémique de la juste rétribution du travail est lancée dans le magazine DBD  par Henri Filippini « éditeur historique » chez Glénat, Glénat un éditeur qui vient d’investir à l’occasion de la célébration de ses 40 ans ses bénéfices dans un luxueux siège social à Grenoble et qui – dit-on – « délocaliserait » la réalisation des planches de certaines séries. Rien n’est simple.

Festival d'Angoulême 2010

Autre polémique au sujet du festival d’Angoulême 2010, les bisbilles entre la mairie et les organisateurs sur le financement de l’organisation de la manifestation. Si pour la prochaine édition (37ème) un accord semble être trouvé entre les deux parties,  dans Charlie Hebdo (n°909 – 18.11. 2009) le dessinateur Philippe Druillet s’en prend lui vivement à la municipalité :

« Cette ville, qui représente le neuvième art, passe son temps à insulter la bande dessinée. Chaque année, il y a un scandale. Aujourd’hui, c’est le maire, Philippe Lavaud, qui fait chier. Un maire socialo, ce qui me fout encore plus les boules. J’ai l’impression qu’il a oublié le message de Jack Lang, qui s’était battu pour le Festival d’Angoulême pendant des années. »,

et à la Cité internationale de l’Image :

« …une espèce de musée où se planquent une bande de zozos qui roupillent, car je me demande vraiment ce que font leur 67 salariés tout au long de l’année !  »

Un nouveau pavé dans la mare d’un festival devenu au fil des années une grande foire commerciale, très, très éloignée des principes de sa création.

Le prochain festival sera présidé par le dessinateur Blutch.