Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Mohicans’

Satire Hebdo, Hara Kiri, les faux semblants

jeudi 14 janvier 2016

L9886Pour faire un journal satirique, ou quelque chose qui y ressemble, c’est assez facile. On réunit quelques textes, une poignée de dessinateurs, on réalise une maquette, on l’imprime et on le diffuse avec la complicité de distributeurs pas très regardants.

Ce fut le cas en janvier 2015 après l’attentat contre Charlie Hebdo, avec des journaux vendus en kiosques qui reprenaient sans aucun scrupule des dessins de Tignous ou d’anciennes interviews de Charb ou de Wolinski.

C’est encore le cas aujourd’hui avec Satire Hebdo publication épisodique qui n’a d’hebdo que le titre, et depuis peu Hara Kiri (titre appartenant à Cavanna – cf. Mohicans de Denis Robert), tout deux ayant le même éditeur. Sans véritable rédaction, sans ligne éditoriale, ces titres surfent sur l’intérêt actuel pour Charlie Hebdo et le dessin de presse

Qui sont les éditeurs ?

En cherchant un peu, on trouve imprimé le nom des responsables et notamment celui de Catherine Gaigher, présidente de l’entreprise Oulala créée en 2015, mais également mandataire de 6 autres sociétés People Medias, Gossip People, Oops. A noter que c’est elle aussi qui a déposé en 2009 le titre L’Evènement du Jeudi à l’INPI.

Satire HebdoElle est très, très proche de Frédéric Truskolaski, avec qui elle a dirigé plusieurs magazines, et dont on retrouve le nom dans un article de Rue 89/L’Obs en 2013. Extrait : « C’est ainsi que, tous les mois, des dizaines de milliers de chalandes se font avoir dans les grandes largeurs. Car Frédéric Truskolaski n’est pas avare en papier glacé. Depuis 2009, il a fondé cinq Sarl spécialisées dans la vente de magazines : People Story, Miss, Lolie, 20 Ans et Medias People. Un fastidieux exercice de recensement permet d’estimer que ces sociétés abritent plus d’une trentaine de publications (certaines ont déjà disparu des kiosques), pour des tirages allant de 60 000 à 100 000 exemplaires. »

Le même a lancé le magazine féminin Bridget, « concurrent » de Causette, dont le créateur et directeur Grégory Lassus-Debat explique à Rue 89/L’Obs en 2013 qu’il s’agit d’un plagiat flagrant de son magazine : «  La maquette et la direction artistique ont été repompées à 100%. Et Bridget a le même positionnement éditorial, le même format, le même prix (4,90 €). Même le papier est proche du nôtre, si ce n’est identique. Certaines rubriques ont été clonées, seul le nom étant changé : “ On nous prend pour des quiches ” devient ainsi “ Au secours ”. ».

Dernier point, l’agence Iconovox.com, spécialisée dans le dessin de presse, qui héberge en toute indépendance ce blog, a été contacté pour participer aux deux premiers numéros de Satire Hebdo. Les dessins publiés ont été payés, mais depuis, Satire Hebdo et aujourd’hui Hara Kiri semblent faire appel aux dessinateurs qui les sollicitent.

Les dessinateurs de Satire Hebdo, Sondron et Glon, ont décliné l’invitation à participer au “nouveau” titre  Hara Kiri.

Merci à A. C. pour les liens et infos.