Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Médias’

Konk a-t-il jamais existé ?

mercredi 23 mars 2011

Le n°28 de la revue Médias publie un entretien mené par Emmanuelle Duverger et Robert Ménard avec le dessinateur Konk (Laurent Fabre). Celui qui est présenté comme une « star du dessin de presse dans les années 1970 » et qui se qualifie lui-même « d’antitout » ne renie rien de ses convictions révisionnistes au point que les 6 pages qui lui sont consacrées sont accompagnées d’un « Avertissement » des interviewers.

Étonnant parcours que celui de Konk qui fût de 1969 à 1982 dessinateur du quotidien Le Monde (avec Plantu et Chenez), collabora au Matin de Paris, à L’Événement du Jeudi, à La Grosse Bertha, et enfin au Figaro, avant de rejoindre la presse militante d’extrême droite. Il faut dire qu’en reprenant les thèses de Robert Faurisson qui contestait la réalité des chambres à gaz pendant la deuxième guerre mondiale, il s’est mis à dos le milieu des médias et nombre de ses admirateurs, et ce n’est pas le mea-culpa publié dans Le Nouvel Observateur en 1990 qui a inversé la tendance. « Ostracisé » selon Médias, il n’a alors trouvé son salut professionnel que dans la seule presse qui acceptait ses dessins et ses idées, Minute, Valeurs actuelles, National Hebdo, entre autres.

Ce qui va suivre va peut-être choquer certains lecteurs, mais il faut reconnaître que Konk, malgré son engagement au service d’une presse militante nationaliste et de ses combats douteux, n’a rien perdu de son talent de dessinateur. Il aura été en fin de carrière un bon caricaturiste de droite. Konk qui a pris sa retraite ne dessine plus.

Depuis 2001, un site Internet est dédié à ses dessins et depuis 2009 il publie des textes sur « Konktextes’s Blog ».

Illustration, dessin de Konk publié dans Médias n°28.

Paroles imagées

mercredi 24 mars 2010

Le dessinateur Siné a accordé un très long entretien à la revue Médias (n°24 – printemps 2010). Sur onze pages, interrogé par Emmanuelle Duverger et Robert Ménard, il évoque sa vie, son métier, et reviens sur la création de Siné Hebdo.

Dans ce même numéro, sous le titre « MédiaMorphoses », on peut aussi lire plusieurs articles rédigés par des universitaires sur la caricature et le dessin de presse. Thèmes abordés : « Rire des autres et rire de soi » (Hélène Duccini), « Les handicapés dans la caricature » (Hélène Duccini), «  Caricatures de Mahomet le miroir aux alouettes iranien » (Christian Delporte), « L’image réciproque du Français et de l’Anglais dans les caricatures des deux pays » (Pascal Dupuy),
« L’Allemagne et la France dans la caricature du voisin » (Jean-Claude Gardes), « L’Auvergnat et le Passif central » (Christian Moncelet), et enfin « Ich bin ein Berliner,  Plantu au pied du… mur » (Maryline Crivello).

Médias publie des dessins de Cambon, Glez, Lagautrière, mais a abandonné le principe des couvertures dessinées par Séverin Millet à partir de son n°23.

À signaler également une chronique de Claude Moisy en page 44 qui, sous le titre « Et si la bombe de Mahomet était un boomerang ? » s’interroge sur l’opportunité « dans un tel contexte de tourner en dérision un Prophète dont l’image n’est pas seulement sacrée pour les phalanges excitées du djihad mais pour des centaines de millions musulmans paisibles dans le monde ? »


Illustrations : la couverture de Médias et une capture d’écran du site de la revue.

Plantu for Peace

mercredi 8 avril 2009

Media PlantuLe dessinateur Plantu est en couverture du n°20 du magazine Médias qui lui consacre neuf pages. Dans cet entretien mené par Emmanuelle Duverger et Robert Ménard, le dessinateur du quotidien Le Monde et de L’Express évoque les attaques virulentes dont il est l’objet, son travail de dessinateur, le rôle des journalistes, la censure, Philippe Val, et parle de l’apparition de la souris dans ses dessins destinée au départ à « communiquer » avec l’ancienne directrice artistique du Monde Dominique Roynette qui « a disparu depuis longtemps, non sans avoir fait pas mal de dégâts ».

Plantu - L'expressAutre actualité pour Plantu, l’exposition « Permis de croquer », 250 dessins de presse, esquisses et caricatures dessinés et signés par 29 artistes de 17 pays, parmi les plus grands de la presse internationale qu’il présente à Paris dans le cadre de sa fondation Cartooning for Peace (« Dessiner pour la paix »), créée en 2006. Selon Plantu cité par Yves-Marie Labé dans Le Monde, cette exposition est « le baromètre de la liberté d’expression dans le monde » À noter que Médias publie la liste des prochaines expositions organisées en France et dans Le Monde.

Bibliothèque historique de la Ville de Paris, 22, rue Malher, Paris 75004. Métro Saint-Paul. Du mardi au dimanche, de 11 heures à 19 heures. Jusqu’au 12 avril. De 2 € à 4 €.

En illustration : dessin de Plantu publié en 2008 dans L’Express au plus fort de la
polémique Val-Siné, et sur lequel Plantu revient dans l’entretien accordé à Médias.