Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Humour à Trouville

13 octobre 2006 à 14 h 09

La prochaine édition d’Humour à Trouville se déroulera du 31 mars au 22 avril 2007. parmi les participants on peut déjà citer, Sajtinac, Maja, Faujour, Soledad, Rémi Malingrëy, Blachon, Catherine Meurisse. Pessin est également attendu.

A noter que la série Défense d’afficher de Savignac (Delpire éditeur) sera exposée à cette occasion.

L’époque qu’on vit

13 octobre 2006 à 14 h 05

Chappatte - La vie qu'on mèneLa vie qu’on mène, c’est le titre de l’album de Chappatte que publient en octobre les éditions Glénat. Du bon dessin de presse qui nous fait sourire de tous les travers de notre monde moderne.

Chappatte vit à Genève et dessine pour Le Temps (Genève), NZZ am Sonntag (Zurich), l’International Herald Tribune, Die Weltwoche, et Bilan. Ses dessins – au style très anglo-saxon – sont souvent repris dans par différents journaux, dont Courrier International, Jeune Afrique, Newsweek, Le Monde. Il a également été illustrateur pour le New York Times.

Chappatte sur Internet : Le site

Plantu sur tous les fronts

13 octobre 2006 à 13 h 56

C’est Plantu, dessinateur au Monde et à L’Express qui a obtenu le Grand prix de l’humour vache 2006 décerné par le 25ème salon international du dessin de presse et d’humour de St Just-le-Martel.

Plantu a aussi posé la première pierre du futur centre du dessin de presse qui devrait voir le jour à St Just-le-Martel en 2008, mais dont les premières esquisses ont été publiées dans la presse régionale.

plantu colombePlantu est également l’initiateur de la manifestation Cartooning for Peace qui se déroulera le 16 octobre 2006 à New-York au siège de l’O.N.U. 
Dans le document préparatoire de 9 pages, Plantu s’interroge sur le rôle du dessinateur de presse et raconte la génèse de se projet qui rassemblera à des dessinateurs de presse de plusieurs pays : Tom Toles (Etats-Unis), Michel Kichka (Israël), Baha Boukhari (Palestine), Moustafa Hussein (Égypte), Hassan Karimzadeh (Iran), Jeff Danziger (Etats-Unis), Gado (Kenya), Carsten Graabaek (Danemark), No-Rio (Japon), et Ann Telnaes (Etats-Unis) et Plantu (France).

Toujours Plantu, mais cette fois-ci dans L’Express, où il accorde un long entretien à Dominique Simonnet. Le dessinateur de l’hebdomadaire parle de son métier et y dévoile que Reiser et Hergé sont ses « dieux » À la question « Qu’est-ce qu’un dessin réussi ? », Plantu répond : « Un dessin qui éveille quelque chose chez le lecteur. Mais cela m’échappe totalement. Il n’y a pas de recettes. Je crois juste qu’il faut aimer ses lecteurs, et avoir confiance dans ses rédacteurs en chef. Un dessin, c’est une traduction. J’ai la chance de parler une langue – celle de l’image – que peu de gens pratiquent. En France, les profs de dessin font ce qu’ils peuvent, mais ils ne sont pas soutenus par l’Education nationale et, au bout du compte, les enfants, en majorité, ne savent pas dessiner. Pourtant, cette langue-là, tout le monde peut la comprendre. Ma syntaxe, ce sont mes formes, mes images. Je les articule pour former une phrase. »
Dans cet article, on apprend également que Plantu participera au débat « Peut-on rire et parler de tout ? » dans le cadre de la manifestation Les rendez-vous de l’histoire qui se déroule à Blois du 12 au 15 octobre 2006. Autres spécialistes invités à débattre : Jacques Andreani (ancien ambassadeur de France à Washington), Anthony Bellanger (de Courrier international), Philippe Val (rédacteur en chef de Charlie Hebdo), Mohamed Sifaoui (journaliste et écrivain).

Illustration : dessin de Plantu

La mort de Bernar

25 septembre 2006 à 10 h 00

Dessins de Bernar au générique de l'émission On a tout essayéLe dessinateur de presse Bernar (Bernard Boulitreau) est décédé le 21 septembre 2006.

Bernar était né à Vincennes en 1957. Il a suivi les cours de Georges Pichard aux Arts appliqués, et a publié ses dessins dans Témoignage Chrétien, Turbule, Alternatives économiques, Fluide Glacial (depuis 1983). En 1991, il intègre l’hebdomadaire La Grosse Bertha puis en 1992, la nouvelle version de Charlie Hebdo.

Excellent dessinateur et caricaturiste, il était l’auteur des dessins qui figuraient au générique de l’émission de Laurent Ruquier On a tout essayé sur France 2. Ironie du sort ce générique venait d’être abandonné à la rentrée et les caricatures remplacées par des photos.

Fait à souligner, le ministre de la Culture et de la communication Renaud Donnedieu de Vabres (en déplacement à la Martinique) a rendu hommage à Bernar. Communiqué intégral :

« Avec Bernar, disparu prématurément, la presse perd l’un de ses meilleurs dessinateurs et caricaturistes. Il a mis au service de plusieurs magazines son regard caustique et son trait acéré : Jeune Afrique, Fluide Glacial et surtout Charlie Hebdo.

D’une patte rapide et féroce, il savait arracher les masques et faire voler en éclats de rire le paysage de l’audiovisuel. « Vu à la Télé », en particulier, la chronique irrésistible qu’il avait inventée pour les lecteurs de Charlie Hebdo, restera comme un modèle graphique et éditorial, une vraie révolution dans l’art de fixer les images et de rendre malicieusement complices deux supports de communication aussi éloignés que le dessin de presse et le petit écran. »

Bernar a publié en 1997 “Attention Chien Léchant ” (Fluide Glacial – Audie), en 1999, le hors-série “Vu à la Télé” (Charlie Hebdo) et en 2005 “Le Zapping de Bernar : Chroniques télé parues dans Charlie Hebdo” (Hoëbeke, 2005).

Cabu vaut bien une messe

15 septembre 2006 à 18 h 00

Cabu et Paris

Cabu Politiquement incorrect !L’exposition Cabu et Paris sera présentée à partir du 21 septembre 2006,
salle Saint Jean, Hôtel de ville,
29, rue de Rivoli 75004. Paris.
Métro Hôtel de ville. Ligne 1.

A noter que le film Cabu Politiquement incorrect, réalisé à cette occasion par Bernard Fournier (également concepteur de l’expo et du livre catalogue chez Hoebeke), Philippe Picard et Jérôme Lambert sera diffusé sur France 5 le jeudi 21 septembre à 20h40 et le dimanche 24 septembre à 8h45.

Les auteurs du film ont eu la chance de filmer Cabu au moment de la polémique suscitée par la publication des caricatures de Mahomet.

Nicoulaud for ever

15 septembre 2006 à 17 h 30

S’il n’y avait qu’une seule raison d’aller cette année à St Just le Martel, ce serait pour l’hommage rendu à Nicoulaud (1942-2004).

Gilles Nicoulaud était un auteur atypique, créatif et surprenant, dans un métier où la routine et la répétition font souvent office de talent. Il a fait parti de la mythique rédaction de Charlie Hebdo (l’original), à collaboré à Charlie mensuel, La Gueule Ouverte, entre autres. Avec son ami Soulas, il avait créé Zinc, journal « très beau, pas cher ». Membre des H.A (Humoristes Associés) il s’intéressait aussi à la sculpture et à la musique (flûte et bombarde). Il faut souhaiter que cet hommage incitera un éditeur à lui consacrer un bel album – hélas posthume – à la mesure de son imagination.