affaire des caricatures | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com - Part 5

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘affaire des caricatures’

Honoré par Marc Villard

lundi 30 mars 2015

L’écrivain Marc Villard évoque sur son site Internet son ami Honoré, “géant des Batignolles”, extrait :

Honore-Estienne[…] Le mot travail est prononcé ici car Honoré appartient à une société de dessinateurs peu enclins à brosser en quelques traits un personnage. Afficher une facilité de surface n’est pas dans ses intentions. Il développe, au contraire, un travail renvoyant à celui d’un artisan inspiré. Celui d’un « bénédictin de gauche » (on l’imagine sourire, découvrant ce raccourci).
Concernant Honoré, nous devons parler du noir. Et du blanc. Car les gris disparaissent dans ses images. Le noir profond claque sur la page blanche, le cadre rappelle le cinéma expressionniste et, plus proche de nous, les photos de Daido Moriyama.
En pénétrant dans le monde de la caricature, Honoré est reconnu comme un maître mais pour parler en « journaliste du dessin », il va flanquer ses images de textes éclairants. Décalés, cinglants, ils appuient là où ça fait mal. La grande force d’Honoré, dessinateur de presse et caricaturiste, donc, c’est de pouvoir évacuer le texte et s’amuser, selon son humeur, à signifier avec le seul dessin.
Ce choix du noir et blanc pourrait indiquer un individu rigoriste, droit dans ses bottes, peu sensible aux gris et aux incertitudes du quotidien. Mais dans la vraie vie, l’homme était bien différent. Attentif aux autres, ami fidèle, père aimant, cultivé, prêt à la discussion, Honoré n’était pas un tiède mais son approche de la nature humaine restait bienveillante. […]

Honore-2015BNF

En illustrations : L’hommage d’un élève à l’école Estienne, et le panneau de dessins consacré à Honoré à la BNF (voir article précédent).

 

Hommage de la BnF à Charlie Hebdo

lundi 30 mars 2015

Jusqu’au 12 avril 2015, la Bibliothèque Nationale de France (BnF) rend hommage aux cinq dessinateurs, Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, assassinés le 7 janvier dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo.

En photo : devant un des panneaux dédiés aux dessinateurs, Martine Mauvieux, conservatrice des collections de dessins de presse à la BnF, Christiane Taubira, ministre la Justice, Maryse Wolinski, Bruno Racine, président de la BnF, et Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la BnF .

CabuBNF

BNF, Allée Julien-Cain, Quai François Mauriac, 75013 Paris.

 

Charlie Hebdo récompensé par le PEN

jeudi 26 mars 2015

New_Yorker_Charlie_Hebdo_1.0Lu sur le site de Livres Hebdo :

[…] “Le PEN American Center, qui défend la défense de la liberté d’expression, va rendre hommage en mai au magazine satirique français Charlie Hebdo lors d’un gala à New York. L’organisme a précisé mercredi que le critique cinéma de la revue et essayiste Jean-Baptiste Thoret serait présent le 5 mai pour recevoir cette récompense. Il sera accompagné de Bob Mankoff, responsable des illustrations au prestigieux The New Yorker, qui avait écrit un hommage vibrant pour ses confrères parisiens.

Dans le communiqué, Suzanne Nossel, directrice générale du PEN, a estimé qu’il appartenait aux caricaturistes dans toute société libre de remettre en question les puissants et le sacré, pour “que l’expression soit plus libre et plus robuste pour nous tous“.

En payant le prix ultime pour avoir usé de sa liberté, et ensuite s’être rassemblé comme un seul homme après cette énorme perte, Charlie Hebdo mérite d’être reconnu pour sa détermination après l’une des attaques les plus nocives contre la liberté d’expression“, a-t-elle poursuivi, se référant à l’attentat du 7 janvier dans les locaux parisiens du journal et qui a tué douze personnes dont cinq dessinateurs. […]

En illustration la Une du magazine The New Yorker publiée après les attentats du 7 janvier et dessinée par Ana Juan.

 

Estienne rend hommage à Cabu et à Charlie

mercredi 25 mars 2015

IMG_3861Dans le cadre de son Trophée Presse Citron et de la Semaine de la presse, l’école d’arts graphiques Estienne (Paris) à rendu un hommage à son ancien élève Cabu (Jean Cabut). Après la projection du film “Cabu, politiquement incorrect !” écrit par Bernard Fournier et réalisé par Jérôme Lambert et Philippe Picard, un arbre “remarquable pour sa résistance et sa longévité”, un Ginkgo biloba, a été planté dans l’enceinte de l’établissement. Une plaque a ensuite été dévoilée qui donne le nom de Charlie à un amphithéâtre de l’école récemment rénové. Sur cette plaque de marbre sont gravés, un dessin de Charb, et les noms des victimes de l’attentat du 7 janvier 2015.

Les deux cérémonies ce sont déroulées en présence des proches de Cabu et de membres de l’équipe de Charlie Hebdo.

Un hors-série de “dBD” sur le dessin de presse

lundi 23 mars 2015

Cov dBDblogLe magazine dBD consacre un numéro hors-série au dessin de presse satirique, et à un hommage à Charlie Hebdo.

Dans les 96 pages très illustrées de ce dossier, on peut lire de nombreux entretiens, avec des dessinateurs : Siné, Lefred Thouron, Solé, Pancho, des éditeurs : Hervé Desinge, Lionel Hoëbeke, Jean-Louis Chiflet, ou des proches des dessinateurs disparus Marika, Patrick Pelloux pour Charb, Bernard Fournier pour Cabu.

Frédéric Bosser, maître d’œuvre de ce hors-série, publie également un entretien avec Eric Emptaz, rédacteur en chef du Canard enchaîné, et un autre avec Jean-Louis Porquet, dont Cabu illustrait la chronique « Plouf ! » dans le Canard.

Plusieurs autres témoignages, Charlie Bouhana (Cuba Si), José Fort (L’Humanité) Daniel Fuchs (Hara-Kiri), Numa Sadoul (“Dessinateurs de presse”, Glénat), Jean-Michel Ribes (théâtre du Rond-Point), et Ronald Virag (« Bitologue » de Wolinski), complètent ce numéro très riche en anecdotes et souvenirs.

En illustration, la couverture avec un dessin signé Beb-deum.

(Petites précisions : je signe plusieurs articles dans ce numéro (journaux satiriques, la relève du métier) et je répond aux questions de Frédéric Bosser  sur la création de l’hebdomadaire La Grosse Bertha, mais, contrairement à ce qui est indiqué dans l’édito, je ne suis pas « historien » du dessin de presse. Je rajouterai ni spécialiste, tout au plus un passionné et ardent défenseur de ce moyen d’expression. f.f.)

A qui appartient Charlie Hebdo ?

vendredi 20 mars 2015

Charlie-1182Lu dans 20 minutes l’article “La cagnotte de «Charlie Hebdo» crée des tensions au sein de la rédaction du journal“. Extrait :

Laurent Léger (journaliste de Charlie Hebdo, ndlr) a annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital», a indiqué à l’AFP l’un des avocats du journal, représentant de la direction, qui n’a pas souhaité être nommé. Dans un courriel dont l’AFP a obtenu une copie, Laurent Léger précise que ce collectif réunit onze collaborateurs, dont lui-même, l’urgentiste Patrick Pelloux et le dessinateur Luz. Ce collectif a engagé deux avocats, Antoine Comte et Stéphane Servant. Charlie Hebdo est détenu actuellement à 40% par les parents de Charb, ayants droit de leur fils tué dans l’attaque du 7 janvier, 40% par le dessinateur Riss, nouveau directeur de la publication blessé à l’épaule, et 20% par Eric Portheault, directeur général.”

Une bonne idée d’actionnariat collectif initiée par Luz et reprise aujourd’hui par le collectif. 20 minutes rajoute “«La direction l’a appris mercredi. Nous prenons acte des souhaits des salariés d’être associés à la vie du journal. Mais nous sommes très loin de la réflexion sur l’actionnariat», a commenté l’avocat du journal, expliquant que les dirigeants étaient «navré » de cette initiative.”

Autre question corollaire : si Charlie Hebdo avait passé un accord financier (dérisoire) avec Cavanna pour l’utilisation du titre qu’il avait inventé, on peut se demander comment celui-ci a été renouvelé avec ses ayant-droits ?

La nouveauté dans cette affaire c’est cette information : “a indiqué à l’AFP l’un des avocats du journal, représentant de la direction, qui n’a pas souhaité être nommé.”…