Cinéma | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com - Part 10

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Cinéma’

Le grand petit Nicolas

jeudi 16 octobre 2008

” Nous pensons que les enfants se retrouvent dans Nicolas et que les parents retrouvent dans Nicolas leurs enfants en même temps qu’ils se souviennent de leur propre enfance. “

René Goscinny

Le petit Nicolas - Le film

Le petit Nicolas « en vrai » dans le film de Laurent Tirard produit par Fidelité films.

Jusqu’à aujourd’hui, les aventures du Petit Nicolas c’était l’excellence des histoires écrites par René Goscinny et les dessins évocateurs de Jean-Jacques Sempé. La rencontre de ces deux talents nourrissait notre imagination et celle de plusieurs générations puisque la série a débuté en 1959.

Hélas notre monde moderne étant ce qu’il est, l’industrie du cinéma et la télévision vont s’emparer de ces histoires intemporelles pour en faire un long métrage et une série de dessins animés en 3D.

Le tournage du premier est terminé. Réalisé par Laurent Tirard, (co-écrit avec Alain Chabat ?), avec Kad Merad et Valérie Lemercier dans le rôle des parents, il devrait sortir dans les salles de cinéma le 30 septembre 2008.

Marcelin Caillou le DVDLa série de dessins animés – 52 épisodes de 13 minutes – devrait être diffusée en septembre 2009 sur M6 (qui coproduit la série avec Method Animation, la chaîne allemande ZDF). Un studio indien, DQ Entertainment et le studio luxembourgeois Luxanimation réaliseront l’animation en 3D.

Exit les dessins de Sempé. Pourtant les techniques modernes d’animation auraient pu traduire en images animées les aventures du petit Nicolas tout en respectant l’esprit de la série (voir l’adaptation de Marcellin Caillou par Claude Allix – sortie en DVD en 2004).

Heureusement pour conforter notre imaginaire, il nous reste les textes et dessins d’origine disponibles chez Folio Junior et Imav éditions, et on annonce même pour le mois de mars 2009 à l’occasion des 50 ans de la création du personnage la parution de nouveaux « inédits ». L’occasion pour chacun de se faire son propre film.

À voir sur le site du Figaro.fr un entretien d’Olivier Delcroix avec Anne Goscinny «Le Petit Nicolas est une gageure cinématographique». 

L’entretien d’Olivier Delacroix avec Anne Goscinny sur le site Figaro.fr

 

Le petit Nicolas en 3DLe petit Nicolas en 3D. Selon Aton Soumache de la société chargée de l’animation et cité sur Le Zapping du paf :

« Il s’agissait en effet de respecter scrupuleusement l’héritage du personnage tout en l’ouvrant à toutes les potentialités du média télévisuel. Nous avons ainsi développé un modèle d’animation basé sur de la 3D figurative qui retranscrit le trait de Sempé à l’image dans une vision moderne. La technique disparaît donc derrière des personnages qui prennent immédiatement vie et qui peuvent déployer des subtilités de jeu déterminantes pour une comédie tendre comme le Petit Nicolas. »

En bref

mardi 14 octobre 2008

• Le dessinateur Laville joue le rôle du grand-père grabataire dans la nouvelle série télévisée Les Bougon diffusée sur M6. Réalisation Sam Karmann.

• Initiative intéressante du site Caricatures et caricature qui compare et analyse le contenu des couvertures de Siné Hebdo et Charlie Hebdo.

• Dans le film Coluche, l’histoire d’un mec réalisé par Antoine De Caunes et qui raconte la candidature de l’humoriste à l’élection présidentielle de 1981, plusieurs scènes se passent dans les locaux d’Hara-Kiri dont l’équipe soutenait Coluche. Le rôle de Reiser est joué par Alexandre Astier et celui du Pr Choron par Gil Galliot.

Gébé revient !

mercredi 24 septembre 2008

Il y a déjà quatre ans Gébé nous quittait. Celui que Jean Frapat qualifiait de « rêveur magnifique » et dont Cavanna disait : « Quand il s’agit de Gébé, on ne sait pas trop quoi dire. Il y a trop à dire. Par quel bout commencer ? D’abord des bouts, il y en a partout qui dépassent. Sur lequel tirer ? ».

Les colonnes de GébéDessinateur et rédacteur en chef d’Hara-Kiri, dessinateur à Charlie Hebdo, Charlie mensuel, auteur de romans, de textes de chansons, auteur de textes pour France Culture, de scénarios de films, de romans-photos, réalisateur de courts-métrages, auteur de sketches pour les émissions Merci Bernard, Palace et les Nuls de Canal +. Gébé a aussi été dessinateur et responsable des dessins à L’Idiot international. Il a dessiné pour La Grosse Bertha dont les avatars ont engendré en 1992 la reparution de Charlie Hebdo, hebdomadaire dont il a été le directeur et un des principaux dessinateurs pendant 12 ans.

On ne dira jamais assez l’apport de Gébé à la presse et à l’humour. Non seulement il a été un immense créateur, mais il a aussi été un grand « découvreur » de talents ouvrant les pages de ses journaux a des dessinateurs comme Vuillemin, Lefred Thouron, Kamagurka, entre autres, renouvelant ainsi le genre pour des années.

Difficile pourtant de résumer un parcours aussi riche sans parler de son goût pour l’écriture. Ce sera Reportages, publié aux éditions du Square en 1973, réédité revu et complété par Le Dilettante en 2001 sous le titre Reportages pas vraiment ratés. Puis Sept cartouches. (Hachette) et Roman d’une année sabbatique (Le Pré aux Clercs. 1988). En 1992, il publie Les Résistants du square (Presses de la Cité), un début d’autobiographie. Un dimanche au frais sera son dernier roman (Le Cherche Midi. 1996).

L’Association a aujourd’hui l’excellente idée de publier ses chroniques parues dans Charlie Hebdo de 1993 à 2003. L’occasion de retrouver le grand Gébé, qui, interrogé en 1989 sur ses projets par André Baur répondait :

« Mes projets, c’est le matin. Je me lève même s’il pleut, s’il neige, s’il vente, s’il fait froid. Le matin c’est fabuleux ! Le premier café, la première cigarette… C’est là que j’ai tous mes projets dans ma tête. Quand je me lève le matin, j’ai envie de tout faire : de l’architecture… tout ! ».

Gébé nous manque, et je ne parle même pas de ce qu’il aurait pu dire de la polémique entre Siné et Val. ff

Autre livre indispensable pour découvrir Gébé (en dehors de tous ses albums et textes) : Un pas de côté publié en 2003 par Frédéric Pajak aux éditions Buchet Chastel.

Du 30 septembre au 2 novembre, La mer à boire présente une exposition des originaux de l’album Les colonnes de Gébé. En collaboration avec L’Association.

La mer à boire, 1/3 rue des Envierges 75020 Paris. 01 43 58 29 43. 
Ouvert du mardi au samedi de midi à 1h et dimanche de midi à 18h
.

Le site la mer à boire.

Être ou ne pas être aimé par des cons

mercredi 17 septembre 2008

Affiche du film de Daniel Leconte "C'est dur d'être aimé par des cons"Il y a eu le mythique nº de Charlie hebdo titré « C’est dur d’être aimé par des cons » tiré à plus de 400 000 exemplaires, des magnets reprenant la couverture de ce numéro, il y a désormais le film tiré de cette affaire des caricatures.

Après avoir été présenté en avant-première dans la sélection officielle du dernier Festival de Cannes, « C’est dur d’être aimé par des cons », le film de Daniel Leconte sort dans les salles le 17 septembre.

Ce documentaire raconte toute l’affaire des caricatures de Mahomet telle qu’elle a été vécue au sein de la rédaction de Charlie hebdo puis au tribunal. Avec dans les principaux rôles, Philippe Val, Cabu et Richard Malka et dans les rôles secondaires, François Hollande, François Bayrou, entre autres. L’affiche est signée Cabu. À noter que le quotidien France-Soir qui lui aussi avait publié, bien avant Charlie, les caricatures controversées n’a fait l’objet d’aucunes poursuites, ni d’aucuns film.

Effets colatéraux de l’affaire Siné/Val, certains collaborateurs de Charlie hebdo qui devaient assurer la promo du film dans les salles se sont désistés par la crainte d’être interpellés sur le licenciement de Siné, et la chaîne de cinéma Utopia l’aurait déprogrammé au bénéfice du film de Pierre Carles et Eric Martin sur le Pr Choron.

Bande-annonce et extraits sur le site. Le site du film.

Mahomet de choix

mercredi 7 mai 2008

Affiche du film de Daniel Leconte "C'est dur d'être aimé par des cons"L’excellent site Actuabd annonce que le film de Daniel Leconte « C’est dur d’être aimé par des cons », consacré à l’affaire des caricatures de Mahomet et à la position courageuse de l’hebdomadaire Charlie hebdo, a été sélectionné pour être présenté dans le cadre du prochain festival de Cannes.

Le film sera diffusé dans les salles en fin d’année. Philippe Val n’en a pas fini de vivre sous protection policière

Gainsbourg vu par Sfar

vendredi 15 février 2008

Serge GainsbourgLe dessinateur Joann Sfar devrait passer derrière la caméra pour tourner, Serge Gainsbourg, Vie héroïque, un « vrai » film sur l’auteur inoubliable de La Javanaise, et lui-même dessinateur.