Mathieu Sapin | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Mathieu Sapin’

Emmanuel Macron en caricature

mercredi 17 mai 2017

Libération a interrogé plusieurs dessinateurs – Joann Sfar, Coco, Mathieu Sapin, Pétillon, Terreur Graphique, pour savoir comment ils caricaturent le nouveau président de la République Emmanuel Macron. Titre de l’article de Sabrina Champenois “Emmanuel Macron, obscur objet du dessin ?

Extraits :

15355740_886134258196037_2855857820399430695_nJoann Sfar : […] Moi, je ne suis pas dans la caricature politique, je fais du portrait de caractère, basé sur l’observation – d’un comportement, d’attitudes – et ce sont les accrocs, les faux pas qui m’intéressent, quand ils se prennent les pieds dans le tapis. Alors, peut-être que ça va venir, et ça va être intéressant de le regarder, des choses vont forcément émerger. […]

Coco : […] On peut dessiner tout le monde. Les moches et les autres. Le tout, c’est de bien interpréter, de trouver un point de vue. Quand on a trouvé le regard, on a fait 50% du dessin (C’est Cabu qui disait souvent ça, il avait raison). Et les aspérités, ça va venir. Par son couple, peut-être. Pas la différence d’âge, ça, je m’en fous, mais plutôt cette relation prof-élève que j’ai perçue dans le documentaire les Coulisses d’une victoire et qui m’a surprise. Macron, j’ai confiance, ce sera un bon client comme les autres, même si pas aussi physique qu’un Sarkozy. […]

Mathieu Sapin : […] Ce qui est certain, c’est que comme tous les beaux gosses, il pose problème, ceux qui ont des aspérités sont plus intéressants. Mais bon, il y a quelques éléments auxquels on peut s’accrocher : le front haut, la petite coupe de cheveux d’enfant sage, les pattes post-étudiant, un long nez, une forme de menton très anguleux alors que celui de Hollande par exemple, est beaucoup plus fuyant. Et puis il y a sa dentition : il n’a pas les dents en avant mais légèrement écartées et bien visibles alors que celles de Hollande, personne ne les voit ; en fait Macron a quelque chose de carnassier.” […]

Terreur Graphique : «Macron est super compliqué à dessiner, d’ailleurs je n’ai pas trouvé le truc, je ne le dessine jamais de la même façon. Même avec ses dents, petites et légèrement écartées, des dents d’enfant, il garde un côté Ken (de Barbie). Comme je ne fais pas les yeux mais plutôt les traits, son regard ou son nez ne m’aident pas. Je trouve que Mathieu Sapin et Pétillon s’en sortent bien, sinon je vois bien que mes collègues galèrent aussi. Mais bon, on a le temps pour le choper, cinq ans…”

En illustration, dessin de Man (Midi libre) et de Glez qui n’ont pas été interrogés par Libération. A noter que le dessin de Glez à été entrevu dans un reportage de Paris Match sur le QG de campagne du candidat d’En Marche ! Un présence à l’insu de son auteur.

Le_1_macron_poster_lrQG_macron_superMacron

Sacrées dessinatrices

samedi 30 janvier 2016

Tanxxx« Chevalier mon cul, que crève l’état et le ministère », c’est par ce message sur Twitter que la dessinatrice Tanxxx a refusé sa médaille de Chevalier des Arts et Lettres. Celle-ci a été attribuée par le ministère de la Culture dans un élan de féminisme et de récupération, à un lot de dessinatrices – Julie Maroh, Chloé Cruchaudet, Aurélie Neyret, Marguerite Abouet (sans oublier quelques hommes Christophe Blain, Mathieu Sapin, Riad Sattouf ) à l’occasion du dernier festival de la BD d’Angoulême. Il suffisait de connaître un peu le travail de la dessinatrice pour s’en douter.

14797501Le premier prix « Couilles au cul » imaginé par Yan Lindingre et Fluide glacial a été attribué le 30 janvier 2016 à la dessinatrice Willis from Tunis (Nadia Khiari). Cette initiative a été prise pour compenser le report cette année du prix de la Liberté d’expression créé en 2015 à Angoulême en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo. Sculpture de Denis Hilt.

On n’a pas beaucoup vu cette photo (ci-dessous) dans les médias à l’occasion de la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats de janvier 2015. Le dimanche 10 janvier 2016, Coco la dessinatrice de Charlie Hebdo a brandi ces deux images (Charb et Cabu) pendant tout le temps que Johnny Halliday interprétait sa chanson. Source : Twitter @OdieuxBoby

OdieuxBoby

Les Arts et Lettres pour Pénélope Bagieu

mercredi 30 janvier 2013

D’après des informations qui circulent de-ci de-là, la dessinatrice Pénélope Bagieu, 30 ans, recevra l’insigne de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres des mains d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, le jeudi 31 janvier 2013 à 14h30 à la préfecture de la ville d’Angoulême. Deux autres dessinateurs Jean-Claude Denis, Grand Prix 2012 et président du jury 2013, et Emmanuel Guibert, Grand Prix 2013 de la Critique de la Bande dessinée, recevront également cette distinction.

Rappelons que cette décoration est proposée aux « personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. »

Une exposition des dessins de Pénélope Bagieu intitulée “Pattes de mouches” est présentée dans le cadre de la 40ème édition du festival d’Angoulême.

Pénélope Bagieu a publié aux éditions Delcourt : Joséphine  (3 tomes), Ma vie est tout à fait fascinante et La Page Blanche (scénarisé par Boulet). Elle est aussi l’auteur de Cadavre Exquis (Gallimard) Voir blog du 20.12.2012.

Sa vie, son œuvre sur Wikipedia. En illustration : la Une de Télérama en septembre 2012 signée Pénélope Bagieu.

Toujours à propos d’Angoulême, Télérama consacre la couverture de son n°3290 à la 40ème édition du festival (dessin de Bastien Vivès), et publie, 15 pages de bandes dessinées signées Etienne Davodeau, Bastien Vivès, Clément Oubrerie, Jean Harambat, Mathieu Sapin, Boulet, Pénélope Bagieu, Jul, et Catherine Meurisse.

Dessins de campagne présidentielle

mardi 10 avril 2012

Deux dessinateurs venus du monde de la BD suivent pour Libération.fr la campagne de l’élection présidentielle. Le premier c’est Loïc Sécheresse avec son blog « Gauchiste contrarié »,  un vrai régal graphique, le second c’est Mathieu Sapin, dont le blog a pour titre « Journal d’une campagne Présidentielle ».

Dans le quotidien  version “papier”, ce sont Jochen Gerner pour le dessin, et Yan Lindingre pour le scénario qui signent une bande dessinée intitulée “Cellule de campagne”.

Illustrations : à gauche détail d’une série signée Loïc Sécheresse, à droite dessin de Mathieu Sapin.

 

 

Reporters dessinateurs

jeudi 8 mars 2012

Du 15 mars au 13 mai 2012, la dynamique Maison du Dessin de Presse à Morges, en Suisse, présente l’exposition : « BD Journalisme – Quand les dessinateurs se font reporters », avec la participation de Cabu, Patrick Chappatte, Florent Chavouet, Étienne Davodeau, Catherine Meurisse, Riss, Joe Sacco, Mathieu Sapin, Riad Sattouf.

Vernissage le jeudi 15 mars 2012 à 18h en présence de Patrick Chappatte, Mathieu Sapin et Florent Chavouet qui dédicaceront leurs ouvrages.

Cette exposition est accompagnée de projections de films au Cinéma Odéon à Morges : Jeudi 29 mars 2012 à 20h: court-métrage «La Mort est dans le champs» de Patrick Chappatte suivi du documentaire «Quand la BD s’en va-t-en guerre» de Mark Daniels. En présence de Patrick Chappatte. Entrée libre.

Maison du Dessin de Presse, rue Louis de Savoie 39 CH-1110 Morges. Le site Internet.