Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘An Girard’

Boll à la galerie An-Girard

dimanche 15 septembre 2013

L’atelier galerie An-Girard continue sa politique de mise en valeur de nouveaux talents avec une exposition consacrée au dessinateur Boll du 19 septembre au 31 octobre 2013.

Depuis son entrée en scène dans ce métier (L’Evènement du Jeudi ?), Boll a su faire évoluer son trait et concilier la qualité graphique et les contraintes professionnelles pesantes du dessin de presse actuel. Il est de ceux qui privilégient encore l’image comme moyen d’expression.

Boll dessine régulièrement pour Les Echos, Livres Hebdo, Le Point, mais l’édition fait aussi appel à lui pour de nombreuses couvertures de livres.

Parmi les livres qu’il a publiés on peu citer Mélopées adjacentes (Glénat), Le vaillant petit tambour major (Attila).

Atelier An-Girard, 7, rue Campagne-première, 75014 Paris. Tél : 01 43 22 01 16 pour les heures d’ouverture. Site internet (nouveau) : www.atelier.angirard.com

En illustration « Autoportrait à la pipe » qui figure sur le carton d’invitation pour le vernissage du 19 septembre à 18h 30.

Mougey en 3 dimensions

vendredi 5 avril 2013

C’est une expérience originale que vivent les visiteurs de l’exposition Mougey (« Fourre tout ») présentée actuellement à la galerie An-Girard à Paris. En effet, c’est munis de lunettes 3D (fournies sur place) qu’ils vont découvrir toutes les subtilités des dessins présentés sous formes d ‘anaglyphes. Un procédé fondé sur la notion de stéréoscopie qui permet à notre cerveau d’utiliser le décalage entre nos deux yeux pour percevoir le relief (Wikipedia). Prévoir quelques pauses dans le parcours car la lecture attentionnée des nombreux dessins est un peu entêtante, surtout si on varie les angles de vue (conseillé).

Le 4 avril, soir du vernissage, étaient présents Cabu, le parrain tutélaire de Philippe Mougey, Kerleroux, Boll, Gabs (en photo à droite), Redon, Christophe Besse, Dubouillon, Nicolas Vial, mais aussi Frédéric Pagès, Gérard Vandenbroucke président du salon international du dessin d’humour et de la caricature et du Centre du dessin de presse de St Just le Martel, Alban Poirier (en photo à gauche), James Tanay, entre autres, tous accueillis par les adorables Danièle Delorme et Marie-France Beaucourt, responsables des lieux.

Jusqu’au 18 mai 2013.

Atelier-galerie An-Girard, 7, rue Campagne-Première, 75014 Paris. Galerie ouverte du mardi au vendredi. Tél. : 01 43 22 01 16.

C’est la rentrée ! :

mardi 4 septembre 2012

Retrouvé un document de l’association Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours qui veut « démontrer que le dessin de presse d’actualité est un moyen d’expression à part entière et non une illustration ou un complément graphique au journalisme. » Il date de 1985…

Revu avec plaisir le générique dessiné de l’émission « Strip tease » qui après le succès qu’elle a obtenu cet été sera désormais diffusée tous les dimanche sur France 3. Et cherché vainement le nom de son auteur.

Reçu – offertes par Cambon – les mythiques gazettes de la SPH (Société Protectrice de l’Humour) rééditées à l’occasion de l’exposition rétrospective présentée par Desclozeaux jusqu’au 28 octobre au Musée Louis Vouland à Avignon.

Appris la parution d’un livre de Boll « Le vaillant petit tambour major » aux éditions Attila. Un histoire presque sans paroles, et qui fait la part belle au trait.  Rassuré de voir que des dessinateurs continuent à privilégier le style graphique.

Invité par Napo qui expose jusqu’au 21 septembre des dessins à la Maison du Limousin à Paris, dans le cadre du 31ème Salon international de la caricature et du dessin de presse et d’humour de St Just-le-Martel (28 septembre- 7 octobre 2012).

Récupéré l’album de Lécroart « Contes & décomptes » (L’Association) que j’avais prêté avant les vacances pour partager mon plaisir à l’avoir lu. Ou comment le dessin peut faire aussi preuve d’intelligence et susciter l’émotion.

Apprécié le logo dessiné de la Femen groupe d’activistes féministes Ukrainiennes qui n’ont pas froid aux seins et qui créent actuellement un groupe en France (en illustration).

Vu que Charlie Hebdo, qui fête ses 20 ans avec un Hors-série, que Siné Mensuel, qui célèbre son premier anniversaire, continuaient à paraître, et attends des nouvelles de Barricade, Zélium, pour savoir si l’été ne leur a pas été fatal.

Entendu parler d’une exposition au Musée de l’Armée aux Invalides à Paris de caricatures sur Charles de Gaulle qui a quitté le pouvoir en 1969 et est décédé en 1970, et constaté que Plantu, dont la carrière de dessinateur a commencé en 1972, signait l’affiche.

Jeté un œil sur le musée virtuel de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême qui offre la possibilité de regarder de près des planches originales de dessinateurs, accompagnées de commentaires de spécialistes (pas toujours inspirés) (le procédé Hozoom qui permet de naviguer dans les dessins est lui aussi un peu poussif. Dommage).

Su que l’Atelier An-Girard à Paris, allait présenter du 20 septembre au 17 novembre 2012, une exposition d’originaux de dessins de Barbe. Un événement rare !

Appris par e-mail, que le Cherche midi avait publié, astucieusement juste avant la rentrée des classes, un livre de Christophe Besse intitulé « L’école, 100% humour ».

Aperçu sur le site Rue89 ce dessin de Chimulus (en illustration) qui n’a pas du tout plu à la dessinatrice Louison qui l’a fait savoir via Facebook.

A suivre (peut-être…) ff

Cambon c’est bon

lundi 11 juin 2012

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, voilà le texte qui figure sur le carton d’invitation de l’exposition que l’Atelier-galerie An Girard consacre au dessinateur Cambon jusqu’au 13 juillet 2012 :

« Cambon est un dessinateur d’humour. Un authentique, qui pratique avec gourmandise l’exercice du dessin « sans paroles », dans la grande tradition de ceux qui, comme Bosc, ou Chaval, ont donné ses lettres de noblesse à ce genre. L’image devient alors universelle et provoque le sourire aussi bien en Haute-Vienne que dans une province éloignée du Baktoushistan oriental. Ou à Grenoble, et même à Philadelphie.

C’est la force du dessin d’humour. Et lorsque Cambon utilise les mots, c’est pour mieux souligner la fantaisie ou l’incongruité de ses idées. Des inventions d’humoriste bien sûr, où tout est imaginable, où le non-sens et l’absurde trouvent leur logique. Mais Cambon aime bien aussi se coltiner avec le monde réel, celui de l’actualité. Son humour incite alors à la réflexion, provoquant la prise de conscience de celui qui ne voulait pas voir la réalité des choses. Nous amuser et nous rendre intelligents, que peut-on demander de plus aux dessins de Cambon ? »

On peut juste rajouter que lors du vernissage, on a pu croiser les dessinateurs Soulas, Pessin, Gabs, Napo, Redon, Nicolas Vial, Boll, Chimulus, et que la galerie a co-édité avec Iconovox un beau catalogue qui présente quelques-uns des dessins de l’exposition.

Atelier-galerie An.Girard, 7, rue Campagne-Première, 75014 Paris.
Galerie ouverte du mardi au vendredi. Tél. : 01 43 22 01 16.

Le site Internet de Cambon