Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Bonnot’

Puig Rosado 1931-2016

dimanche 25 septembre 2016

puig-rosadoLe dessinateur Rousso nous apprend le décès le 25 septembre 2016 de Fernando Puig Rosado, dessinateur à Siné mensuel.

En 1967, il avait été avec Desclozeaux et Bonnot, un des co-fondateurs de la Société Protectrice de l’Humour (SPH). En 1976, Puig Rosado a reçu le Grand prix de l’Humour noir Grandville, et en 2000 le Grand prix de l’Humour Tendre à St Just-le-Martel.

Puig Rosado avait dessiné pour L’Expansion, Satirix (n°12 – L’éternelle pollution), Le Nouvel Observateur, Le Figaro littéraire, Le Canard enchaîné, Lui, Siné Hebdo. litho5

Né à Don Benito en Espagne, il était arrivé en France dans les années soixante et avait commencé une carrière de dessinateur dans la presse jeunesse, Astrapi, J’aime lire, Okapi, Phosphore.

En illustration, une vidéo « Puig Rosado fête l’anniversaire de Siné Mensuel. »une lithographie de Rosado, et ci-dessous, un de ses dessins les plus célèbres sur le vieux dictateur espagnol Franco.

Un site Internet dédié à son travail.

2014031711090285299

Bonnot (1937-2014)

mardi 23 décembre 2014

Couv_129049Décès du dessinateur Bonnot (Claude Favard). Professeur de dessin à l’école des Beaux-Arts de Grenoble il se lance dans le dessin d’humour et participe aux activités de la Société Protectrice de l’Humour (SPH) qu’il fonde avec Jean-Pierre Desclozeaux et Puig Rosado.

Son album « 60 dessins d’observation faits à la maison » (Glénat), obtiendra en 1972 le Grand Prix de l’Humour noir. L’album est préfacé par Jacques Sternberg.

Bonnot a publié des dessins dans la revue Bizarre, Planète, Le Fou parle, Pardon (Allemagne), et The New York Times (USA).

Depuis 1985 il se consacrait à la peinture : le site Internet de Claude Favard Bonnot.

Illustration : document BD gest’.

Jean-Jacques Pauvert aimait aussi le dessin

dimanche 28 septembre 2014

Bizarre36-37Jean-Jacques Pauvert qui vient de décéder à l’âge de 88 ans a été l’éditeur de nombreux ouvrages consacrés à l’érotisme et au Marquis de Sade, mais il a aussi été l’éditeur historique de Siné dont il publiera en 1955 le premier livre « Complaintes sans paroles ».

La même année il reprend la revue Bizarre, créée par Éric Losfeld, une publication qui compte parmi ses collaborateurs Raymond Queneau, Jean-Christophe Averty, François Caradec, Michel Leiris, Michel Laclos, Jacques Sternberg, mais aussi les dessinateurs Cardon, Siné, Wolinski, Topor, Magritte, Gourmelin, Folon, Chaval, Fred, Gébé, Mose, Solo, Ylipe, Cabu, Maurice Henry, Copi, Grove, Tetsu, Morez, Avoine, Bonnot, entre autres.

Jean-Jacques Pauvert publiera ensuite d’autres livres de Siné «Portée de chats » (1957), «Les proverbes» (1958), «Les Chats» (1959), «Tout ça n’est rien quand on a la sainteté» (1959), «Dessins avariés» (1960), «Dessins de l’Express – tome 1 » (1961), « Dessins de l’Express – tome 2 » (1963), «Haut le cœur ! » (1965), «C.I.A.» (1968), et «Erotissiné» (1980).
 
En 1961, Jean-Jacques Pauvert aidera Siné à créer l’hebdomadaire « Siné Massacre » (mensuel pour les deux derniers numéros) qui ne verra paraître que 9 numéros et récoltera 9 procès.

Lors des évènement de mai 1968, Jean-Jacques Pauvert aide encore Siné à la création de « L’Enragé » qui n’aura que 12 numéros mais le journal donnera l’idée à Cavanna, Georges Bernier-Pr Choron, et à l’équipe du mensuel Hara-Kiri, de créer en 1969 « L’Hebdo Hara-Kiri » qui deviendra par la suite « Charlie Hebdo ».

Un hommage à Jacques Sternberg

jeudi 11 septembre 2014

00001L’association du Patrimoine artistique à Bruxelles rend hommage du 2 octobre au 1er novembre 2014 à Jacques Sternberg, écrivain, journaliste, grand amateur de dessin d’humour et de fantastique qui, dans les années 1960 à 80, a fait découvrir par ses écrits, et en publiant leurs dessins, le travail de très nombreux dessinateurs.

L’exposition présentera les photomontages et collages de Jacques Sternberg ainsi que les dessins originaux d’auteurs qu’il admirait.
aff Bosc okCeux-ci sont cités par Dominique Vautier dans le texte de présentation de l’évènement : « Parmi les biographies de ces dessinateurs oubliés ou illustres, nous en avons réuni quelques-unes accompagnées de quelques dessins d’humour noir, absurde ou grinçant. A côté des plus connus tels que Maurice Henry, Tetsu Chaval, Mose, Jean Gourmelin, Bosc, Siné, Fred, Sempé, Wolinski, Folon, Gébé, Reiser, Topor, Copi, Tomi Ungerer, Desclozeaux et Picha, on redécouvrira quantité d’autres dessinateurs tels que Richard Aeschlimann, Agnese, Allary, Arroyo, Baptiste, Beck, Blachon, Bonnot, Richard Cerf, Cohen, Colos, Coureuil, Bernard Cretin, Culot, f. de Constantin, Doh, Michel Douay, Ekler, Esspé, Favard, Fliar, Flora, Jean Fournier, André François, Garrance, Jacq O., Joël, Roland Kat, Khanh, Lakaz, Jean-Luc Lardelli, Jean Lauthe, Laville, Pierre Le Colas, Jean Margat, Mignard, Miot, Molines, Bernard Moro, Nitka, Jacques Noël, Otero, Patlan, Philippe, Prad, Puig Rosado, Pym, Ribot, Solo, Toupet, Trez, Vasco, Vip, Vitold, Wantz, Wiot, Hans Wühr, Ylipe, Zim.

Planete.1967Exposition 
7 rue Charles Hanssens à 1000 Bruxelles. Le 
jeudi de 12h à 16h et les vendredi et samedi de 14h à 18h
.

Le site de l’Association du Patrimoine artistique.

En illustrations : l’affiche de l’hommage, J. Sternberg vu par Topor, et « Les chefs-d’œuvre du fantastique », anthologie de la revue Planète, dirigée par Jacques Sternberg et illustrée par Jacques Noël.

Remerciements à Claude Haber.