Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Solo’

Les têtes à Gibo

mercredi 18 mai 2016

GIBO fait la tete 001Gibo est un des caricaturistes qui, tout comme le faisaient Hirschfeld, Jan Mara, Solo, ou encore aujourd’hui Luis Grañena (entre autres), va au-delà de la simple ressemblance et joue avec le trait à la recherche de la simplicité extrême.

Il vient de rassembler ses meilleurs dessins de politiques, comédiens, sportifs, chanteurs, animateurs télé, dans « Gibo fait la tête ».

Pour se le procurer, écrire à Gibo, 22 rue du Petit Montesson, 78110, Le Vésinet. 18 euros (frais de port inclus).

En illustration, trois pages de son livre.

fait la tete 4 001fait la tete 2 001fait latete 1 001

 

Jean-Jacques Pauvert aimait aussi le dessin

dimanche 28 septembre 2014

Bizarre36-37Jean-Jacques Pauvert qui vient de décéder à l’âge de 88 ans a été l’éditeur de nombreux ouvrages consacrés à l’érotisme et au Marquis de Sade, mais il a aussi été l’éditeur historique de Siné dont il publiera en 1955 le premier livre « Complaintes sans paroles ».

La même année il reprend la revue Bizarre, créée par Éric Losfeld, une publication qui compte parmi ses collaborateurs Raymond Queneau, Jean-Christophe Averty, François Caradec, Michel Leiris, Michel Laclos, Jacques Sternberg, mais aussi les dessinateurs Cardon, Siné, Wolinski, Topor, Magritte, Gourmelin, Folon, Chaval, Fred, Gébé, Mose, Solo, Ylipe, Cabu, Maurice Henry, Copi, Grove, Tetsu, Morez, Avoine, Bonnot, entre autres.

Jean-Jacques Pauvert publiera ensuite d’autres livres de Siné «Portée de chats » (1957), «Les proverbes» (1958), «Les Chats» (1959), «Tout ça n’est rien quand on a la sainteté» (1959), «Dessins avariés» (1960), «Dessins de l’Express – tome 1 » (1961), « Dessins de l’Express – tome 2 » (1963), «Haut le cœur ! » (1965), «C.I.A.» (1968), et «Erotissiné» (1980).
 
En 1961, Jean-Jacques Pauvert aidera Siné à créer l’hebdomadaire « Siné Massacre » (mensuel pour les deux derniers numéros) qui ne verra paraître que 9 numéros et récoltera 9 procès.

Lors des évènement de mai 1968, Jean-Jacques Pauvert aide encore Siné à la création de « L’Enragé » qui n’aura que 12 numéros mais le journal donnera l’idée à Cavanna, Georges Bernier-Pr Choron, et à l’équipe du mensuel Hara-Kiri, de créer en 1969 « L’Hebdo Hara-Kiri » qui deviendra par la suite « Charlie Hebdo ».

Un hommage à Jacques Sternberg

jeudi 11 septembre 2014

00001L’association du Patrimoine artistique à Bruxelles rend hommage du 2 octobre au 1er novembre 2014 à Jacques Sternberg, écrivain, journaliste, grand amateur de dessin d’humour et de fantastique qui, dans les années 1960 à 80, a fait découvrir par ses écrits, et en publiant leurs dessins, le travail de très nombreux dessinateurs.

L’exposition présentera les photomontages et collages de Jacques Sternberg ainsi que les dessins originaux d’auteurs qu’il admirait.
aff Bosc okCeux-ci sont cités par Dominique Vautier dans le texte de présentation de l’évènement : « Parmi les biographies de ces dessinateurs oubliés ou illustres, nous en avons réuni quelques-unes accompagnées de quelques dessins d’humour noir, absurde ou grinçant. A côté des plus connus tels que Maurice Henry, Tetsu Chaval, Mose, Jean Gourmelin, Bosc, Siné, Fred, Sempé, Wolinski, Folon, Gébé, Reiser, Topor, Copi, Tomi Ungerer, Desclozeaux et Picha, on redécouvrira quantité d’autres dessinateurs tels que Richard Aeschlimann, Agnese, Allary, Arroyo, Baptiste, Beck, Blachon, Bonnot, Richard Cerf, Cohen, Colos, Coureuil, Bernard Cretin, Culot, f. de Constantin, Doh, Michel Douay, Ekler, Esspé, Favard, Fliar, Flora, Jean Fournier, André François, Garrance, Jacq O., Joël, Roland Kat, Khanh, Lakaz, Jean-Luc Lardelli, Jean Lauthe, Laville, Pierre Le Colas, Jean Margat, Mignard, Miot, Molines, Bernard Moro, Nitka, Jacques Noël, Otero, Patlan, Philippe, Prad, Puig Rosado, Pym, Ribot, Solo, Toupet, Trez, Vasco, Vip, Vitold, Wantz, Wiot, Hans Wühr, Ylipe, Zim.

Planete.1967Exposition 
7 rue Charles Hanssens à 1000 Bruxelles. Le 
jeudi de 12h à 16h et les vendredi et samedi de 14h à 18h
.

Le site de l’Association du Patrimoine artistique.

En illustrations : l’affiche de l’hommage, J. Sternberg vu par Topor, et « Les chefs-d’œuvre du fantastique », anthologie de la revue Planète, dirigée par Jacques Sternberg et illustrée par Jacques Noël.

Remerciements à Claude Haber.

St Just-le-Martel en direct

mardi 28 septembre 2010

Le site Internet du «Salon de la Caricature, du dessin de Presse et d’Humour » de St Just-le-Martel permet de suivre le déroulement de la 29ème édition inaugurée par les dessinateurs Loup et Piem.

On y apprend que le «Prix de l’Humour Tendre» a été décerné à Nicolas Viot, illustrateur pour enfants, que le « prix anti mal-bouffe » a été attribué à Roland Sabatier pour son ouvrage « La mangouhne », ou la fabrication de la charcuterie à base de porc, et que le premier «Crayon de Porcelaine spécial album» a été décerné à Guillaume Doizy et Jacky Houdré pour leur livre « Bêtes de pouvoir » (éditions Nouveau Monde). Les deux auteurs ont également animé une conférence sur le thème de l’animalisation dans la caricature, en présence des dessinateurs Jacky Redon et Cambon.

Autres temps forts, l’inauguration d’une exposition hommage au caricaturiste Solo (1933-2008), qui avait beaucoup contribué les premières années à la renommée de la manifestation, et la visite des travaux du futur « Centre permanent du dessin de presse ».

Le second week-end du salon, les 2 et 3 octobre, accueillera de nombreux dessinateurs et dévoilera le nom du lauréat du « Grand prix de l’humour vache » 2010.

En illustration l’affiche du « festival » dessinée par Cabu. (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

St Just-le-Martel : le programme 2010

vendredi 27 août 2010

Dans un an le « Salon international du dessin de presse et d’humour » fêtera ses 30 ans avec l’inauguration du Centre permanent du dessin de presse dont les photos publiées sur le site du salon indiquent que les travaux avancent rapidement. En attendant, la 29ème édition se déroulera du 25 septembre au 3 octobre 2010. Cabu, lauréat du Grand Prix de l’Humour Vache 2009 en signe l’affiche et la manifestation a pour thème « Dompteurs, clowns et autres équilibristes… le grand cirque du monde en 2010 ».

Les expositions :

« Les grappes de Ralph », dessins de Ralph Steadman, le grand caricaturiste et illustrateur britannique, du 31 août au 18 septembre. Maison du Limousin, 30 rue de Caumartin, 75009 Paris.

« La vie brève »,  dessins de Daniel Maja à la Galerie Isly, 12 rue d’Isly  (Caisse d’Épargne Auvergne-Limousin) à Limoges, du 7 septembre au 8 octobre.

« Corsicartoons », dessins de Batti collaborateur, entre autres publications, du magazine mensuel Corsica. Du 15 septembre au 31 octobre Aéroport de Limoges-Bellegarde.

« Maladie d’humour et autres tracas du quotidien », dessins de Goubelle, du 31 août au 31 octobre au centre hospitalier Esquirol de Limoges.

« Actu insolite », dessins de Coco, dessinatrice de presse du 18 août au 10 septembre à Limoges. Hall de l’hôtel de région.

Dans le cadre du salon à St Just :

« Liberté, Égalité, Fraternité » : les dessinateurs du monde entier célèbrent la République (en coopération avec Cartooning for Peace).

Le Nebelspalter, journal satirique suisse allemand créé en 1875 .

Vigousse, journal satirique suisse créé en 2010.

« Le dessin de presse en Iran » avec l’association Persiancartoons, groupe de dessinateurs iraniens.

Dans le cadre de l’année de la Russie en France : « The best of Zlatkovsky », dessins de Mikhail Zlatkovsky membre de Cartooning for peace. et «Forty years of cartooning, political satire, illustrations of the Russian artist » et « The best of the modern Russian cartoon art », dessins de  1970 à 2010.

Piem, « La terre jusqu’au trognon », dessins sur l’environnement tirés du livre éponyme (Cherche midi), présenté dans le cadre de l’année de la biodiversité.

Biz, dessins au contact des maisons de retraite et des groupes de paroles.
Kriske, caricatures et réinsertion.

Un hommage à Solo, caricaturiste disparu en 2008 et qui contribua à faire connaître le Salon de St Just à ses débuts.
« Petit Alphabestiaire de la caricature : l’animalisation dans le dessin de presse », en collaboration avec l’EIRIS.

« L’Almanach du dessin de presse 2010 » avec la FECO.

Dobritz : « Bande de clowns ».

« Délirium Circus », exposition collective d’une centaine de dessins avec Jacques Thomas, Thierry Mordant, Rousso, Gab, Gibo, Lerouge, Mofrey, Pichon, Trez, Paris, qui est aussi un projet de futur album.

« Trois mois parmi les Plume », dessins réalisés par Bauer au sein du cirque Plume et tirés de l’album éponyme (éditions SO.AC.D).

Plus de détails sur le site du Salon.

Photo : l’affiche de Cabu présentée par l’équipe organisatrice du Salon.
En illustration : dessin extrait de l’exposition de Daniel Maja,
dessin inédit de Boll pour St Just, dessin de Dobritz “Bande de Clowns”
.
(cliquer sur les dessins pour les agrandir)

Image de Philippe Seguin

jeudi 7 janvier 2010

tim-seguinPhilippe Seguin, qui vient de disparaître à 66 ans, était un homme politique,  un empêcheur de tourner en rond (désormais encensé par tous), mais aussi le maire d’Épinal de 1983 à 1997. C’est à ce titre qu’il accueillit dans sa ville de 1986 à 1991, le « Festival de la caricature politique » (sur une idée de la société Event International), qui devint ensuite « Images de la Caricature » lorsque la municipalité prit en charge sa conception. Une manifestation annuelle, puis biennale, qui rassemblait et présentait le travail d’une centaine de dessinateur de presse, français et étrangers. Le festival a aussi organisé des expositions individuelles consacrées à Cardon, Gébé, Reiser, Loup, Willem, Solo, Faizant, Plantu, Malingrëy, Wolinski.

Cette volonté affirmée de valoriser la profession de dessinateur de presse n’a cependant pas permis la création d’un « Centre du dessin de presse » qui avait pour vocation de s’inscrire dans la tradition de l’image de cette cité. Le projet fit l’objet de nombreuses études coûteuses et fut hélas abandonné bien avant que Philippe Seguin ne poursuive sa carrière politique à Paris.

De nombreux dessinateurs gardent un très bon souvenir de cette manifestation dont l’organisation, l’accueil du public, et les retombées médiatiques, faisaient alors beaucoup pour la reconnaissance de ce métier.

Illustration : Philippe Seguin vu par Tim.
Dessin publié dans L’Express, extrait du catalogue des « Images de la caricature », édition de 1989.