Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘FEcocorico’

Hommages à Siné

jeudi 30 juin 2016

dBD Sine copieEtonnant dBD, le magazine de Frédéric Bosser, qui dans son dernier numéro sous une couverture consacrée à Barbara Canepa, rend un hommage de 10 pages à Siné, avec les témoignages de Catherine Sinet, Geluck, Guy Bedos, Benoît Delépine, Francis Kuntz, Pancho, etc..

Dans le même numéro (n°105 / Juillet-août 2016) un article sur Don Rosa le dessinateur de Oncle Picsou, un dossier sur Charlie mensuel (1969-1981), et un article sur la dessinatrice Lisa Mandel à propos de ses reportages réalisés avec la sociologue Yasmine Bouagga dans la « Jungle » de Calais.

A noter que le numéro précédent de dBD avait déjà publié une Une (en illustration) et douze pages dédiées à Siné disparu le 5 mai 2015.

Toujours sur Siné, à lire l’émouvant témoignage de la dessinatrice Nadia Khiari dans le dernier numéro (n°19) en ligne du magazine Fecocorico.

Parution de Fecocorico n°18

mercredi 2 mars 2016

Fecocorico 18Le numéro 18 de Fecocorico le magazine trimestriel de la FECO France est en ligne. Avec au sommaire (entre autres) : trois pages de soutien au dessinateur Jean-Michel Renault poursuivi en Justice pour avoir représenté des hommes politiques d’extrême-droite en nazis, deux pages consacrées à un étonnant hommage en relief à Cabu, un article de Delucq sur Delucq, deux pages titrées « Nadia, on t’Angoul’aime ! » à propos du prix Couilles au cul reçu par Willis from Tunis, un texte sur le caricaturiste ïoO qui remplace aux Echos Morchoisne viré car trop cher, un dossier de JMB sur les maisons closes abondamment illustré, les cartes de vœux (2016) des adhérents de la FECO, et un Ballouhey (vice-président de Feco France) omniprésent, quasiment à chaque page.

Dessin de couverture Nardi.

Le président de la FECO dessine aussi pour l’Iran

lundi 8 juin 2015

Bernard Bouton, président général de la FECO (FEderation of Cartoonists Organisation) International, est un des 16 participants français* au concours International Holocaust Cartoon Contest organisé début 2015 par l’Iran en riposte aux caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo. Un premier concours du même type, antisémite et négationniste, avait déjà été organisé en 2006. Celui-ci avait été condamné par le secrétaire général des Nations unies de l’époque, Kofi Annan (co-fondateur de Cartooning for Peace).

FECO

Quelques 312 dessinateurs du monde entier ont envoyé 839 dessins qui devraient être prochainement exposés à Théhéran. Les trois premiers prix sont dotés d’une somme de 12 000, 8 000, et 5 000 dollars.

75APour sa part, Bernard Bouton justifie sa participation dans un entretien accordé à Guillaume Doizy sur son site Caricatures & caricature. Extrait :

« J’ai participé plusieurs fois à des concours iraniens, sur des sujets différents. De même j’ai participé à des concours israéliens (j’y ai été primé) et j’ai été membre de jurys en Israël, personne ne m’a jamais reproché de soutenir le régime d’Israël. On a dit des dessinateurs participants au concours iranien qu’ils étaient naïfs et qu’ils seraient utilisés par Téhéran, mais mon dessin dont le sens est très clair, sera publié dans la galerie sur le website iranien et il ne pourra pas être détourné, ou interprété différemment. J’ajoute que j’ai déclaré que si je gagne le prix de 12 000$ j’en verserai la moitié à une organisation humanitaire pour venir en aide aux enfants palestiniens et l’autre moitié à une organisation humanitaire pour enfants israéliens, et je le ferai savoir en lui donnant le maximum de publicité ; il sera alors cocasse que l’argent de Téhéran serve aux enfants israéliens ; parlera-t-on alors de détournement ? Il est exclu pour moi de boycotter les concours iraniens. En Iran vivent de nombreux dessinateurs de qualité, et c’est un plaisir enrichissant que de les rencontrer. »

Bernard BoutonBernard Bouton dont on sait peu de chose (il signe aussi Bernie), aurait publié dans L’Express et Le Progrès de Lyon, et est présenté comme « un cartooniste et un collectionneur de dessins français ». Il a dessiné le logo de l’EIRIS (Equipe Interdisciplinaire de Recherche sur l’Image Satirique) dont il semble être membre.

A noter que Pierre Ballouhey, vice-président de la FECO France, a écrit dans les commentaires de l’article :

« Guillaume, il fallait lui demander ce qu’il pensait de l’emprisonnement, de 12 ans, d’Atena Farghadani qui a représenté des politiques iraniens avec des têtes d’animaux et de lui montrer ton beau livre sur les hommes politiques représentés de la même façon depuis des siècles en Occident. Ce Bouton est vraiment un problème : changer la loi sur le négationnisme, le révisionnisme, on rêve. Ce concours est une réplique au mouvement « Je suis Charlie », comme le concours de 2006 était une réplique aux caricatures danoises. Les organisateurs sont anti-Charlie, c’est clair ça. Pour des dessinateurs français ça veut dire quelque chose. »

Bouton AshgarOn en saura peut-être plus dans le prochain numéro du magazine Fecocorico à propos de celui que P. Ballouhey qualifie de « furoncle » (jeu de mot).

Toujours sur Caricatures & caricature le dessinateur iranien en exil Kianoush Ramezani réagit également à cette affaire (questions en français, réponses en anglais).

Illustrations : Le dessin de Bernard Bouton et une caricature de lui publiée sur le site Cartoon movement. Photo : le dessinateur Iranien Rahim Bagal Ashgar et Daniel Bouton.

*Abderrazak Slim, Bernard Bouton, Charly Billaud Dedko, Depre Patrice, Emile Pradier, Jack Exily, Jean Celestin, Julien Schutz, Krapo Kibave, Nicolas, Pablo Utiel, Ramo, Sani , Thomas Losfeld, Vincent Bachelot, et Zeon (proche d’Alain Soral).

Fecocorico spécial hommages à Charlie

lundi 11 mai 2015

Fecococorico-15Parution du numéro 15 de Fecocorico (magazine web de la Feco France), avec une Une signée Willis from Tunis, plusieurs articles sur divers hommages à Charlie Hebdo dont ceux de la BnF et du Trophée Presse Citron de l’école Estienne, un article de Jean-Luc Muller sur le dessinateur Kamb* disparu en février 2015, un autoportrait de Dubouillon dessinateur du Progrès de Lyon, et comme toujours un très intéressant dossier de Jean-Marie Bertin sur les dessinateurs Jean Bellus et Bernard Aldebert prisonniers de guerre en 1940 et qui ont dessiné sur cet internement dans les camps nazis.

Fecoricoco signale aussi que le livre « Gueules de croqueurs » de Philippe Moine réunissant 150 caricatures de ses confrères, va paraître à la mi-mai 2015.

Feco15Lo-VecchioA signaler également, un article sur les reprises de dessins sans autorisation, un sujet que Fecoricoco connaît bien désormais pour s’être fait épingler par un ayant-droit dans son dernier numéro, et une multitude de dessins sur l’actualité dont on se demande si le choix ne devrait pas être plus sélectif (en illustration, entre autres).

Fecocorico est disponible en ligne.

* Les Ateliers du Tayrac et Yves Frémion présentent un hommage à Kamb (Jacques Kambouchner, 1933-2015), dessinateur à Pif gadget, L’Humanité, Vie ouvrière,…), vernissage de l’exposition le vendredi 15

Parution du n°14 de Fécocorico

samedi 31 janvier 2015

101885312Numéro spécial dédié au souvenir des cinq dessinateurs assassinés le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo et aux dessins hommages. A noter qu’une page est consacrée au dessinateur d’humour Bonnot (Claude Favard) récemment disparu. Lien pour lire ou télécharger gratuitement ce numéro : http://www.fecocorico.fr/

Fecocorico publie son n°13

vendredi 28 novembre 2014

fecocorico13-couvQue s’est-il passé dans le (petit) monde du dessin de presse, de l’humour, et de la caricature ces derniers mois ? On peut en avoir un aperçu dans le le numéro 13 de Fecocorico, publication de la Feco France, qui vient de paraitre (couverture en illustration, dessin de Brito).

Au sommaire : une compilation de dessins sur Nicolas Sarkozy vu par les dessinateurs de Feco-France, un compte-rendu du dernier festival de Saint-Just le Martel, un hommage de Brito à Alain Grandremy disparu récemment, plusieurs pages sur l’exposition Bosc présentée jusqu’en mars 2015 au Musée Tomi Ungerer à Strasbourg, un portrait du dessinateur Bertrand Daullé, le « dévernissage » de l’exposition Avoine à Grenoble, l’exposition « Quelle connerie la Guerre ! » de Cartooning for Peace à Paris, la renaissance du festival de Saint-Jean-Cap-Ferrat avec la venue très exceptionnelle de Cabu, et un article sur celui de L’Estaque à Marseille. A noter une pleine page de soutien à Siné mensuel et à son appel aux dons. Jean-Marie Bertin consacre, lui, sa chronique « rétro » toujours très bien documentée, aux Fables de La Fontaine vues par les dessinateurs.

Fecocorico peut être lu ou téléchargé avec ce lien :http://www.fecocorico.fr/