Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Marjane Satrapi’

Willem primé à Barcelone

lundi 20 avril 2015

GatPerichWillemLe dessinateur Willem ( Libération, Charlie Hebdo, Siné mensuel ), a reçu le 18 avril 2015 à Barcelone le 17ème Prix International d’Humour Gat Perich.

Parmi les lauréats précédents on peut citer Plantu qui l’avait obtenu lors de la première édition (1996), Wolinski (1998), Mingote (2001), Marjane Satrapi (2008), Kap (2009), Quino (2010). Le prix n’avait plus été attribué depuis trois ans.

perichLa statuette remise aux lauréats représente un chat (gat en Catalan) que dessinait Jaume Perich, disparu en 1995 et à qui ce prix rend hommage (en illustration). Perich était aussi le fondateur de la revue Hermano Lobo et le créateur du journal satirique Por Favor.

Merci à M. C.

8 mars et au-delà

dimanche 8 mars 2015

17-f_missticcdrClaire Bretécher, Florence Cestac, Catherine Beaunez, Françoise Ménager, Marlène Phole, Catherine Meurisse, Camille Besse, Coco, Willis from Tunis, Soledad Bravi, Maïtena, Pénélope Bagieu, Margaux Motin, Gally, Valère, Zoe Thouron, Christine Lesueur, Nardi, Dominique Lemarié, Noëlle Herrenschmidt, Nicole Claveloux, Marjane Satrapi, Anna Sommer, Posy Simmonds, Peggy Adam, Aurélia Aurita, Anne Simon, Nadja, Julie Maroh, Chantal Montellier, Chloé Cruchaudet, Ulli Lust, Lisa Mandel, Laurel, Marion Montaigne, Aude Picault, Catel, Nine Antico, Tanxxx, Liza Donnelly, Doaa El Adl, Cristina Sampaio, Elena Terrin, Toshiko Nishida, et Barbara Yelin, lauréate du prix Artemisia 2015… cette liste, non exhaustive, de dessinatrices, ne demande qu’à s’allonger.

Bien d’autres :

http://www.senscritique.com/liste/Ecrivaines_et_dessinatrices_de_BD/76784#page-1/

http://www.ombres-blanches.fr/dossiers-bibliographiques/themes/bandes-dessinees/adultes/les-femmes-dans-la-bd/les-creatrices.html

Illustration : Miss Tic

A propos de dessinatrices…

lundi 11 février 2013

Après le discours d’Aurélie Filippetti ministre de la Culture qui commentait le travail de Pénélope Bagieu en lui remettant la médaille de chevalier de l’ordre des Arts et lettres à Angoulême, extrait :

« Vous savez ré-enchanter le quotidien par petites touches d’humour, des notes de couleurs vives ou un trait alerte. Votre plume, tour à tour malicieuse, poétique et lucide, nous livre un quotidien qui malmène doucement rêves et aspirations et décrit avec candeur l’optimisme de rigueur de ces héros maladroits que le réel semble s’acharner à désespérer. Tantôt drôle ou grinçante, vous savez saisir sur le vif l’air du temps, le moindre détail, l’anecdote criante de justesse qui vous rend si irrésistiblement contemporaine. » (l’intégralité ici),

voilà les commentaires de Michel-Edouard Leclerc sur les peintures de Marjane Satrapi à lire sur le site du Figaro.fr.

Extrait : « «Peut-on dire que Marjane Satrapi peint comme une femme ? Je ne crois pas. Bien sûr, c’est une voix féminine qui s’est exprimée dans le monde encore très masculin du 9e art où les femmes étaient, de tradition, peu nombreuses. Elle s’y est immiscée avec aplomb et sans complexe, ne revendiquant qu’elle-même au naturel. Du coup, on l’a un peu vite rangée dans la case politique ou exotique ».

Marjane Statrapi qui évoque la cigarette pour Le Monde et dont le dernier film ne semble pas avoir plu à Paris Match.

A lire aussi dans un autre genre « Des arts, des lettres, et des décorations » par DDT sur BiblioObs.

En illustration, les dessinatrices Li Chuan Xia (Chine), Cathy Wilcox (Australie), Riham El Hour (Maroc), Caro (Suisse), Louison (France) présentes aux 14ème RIDEP de Carquefou (photos RIDEP-Facebook).

Willem distingué par le festival d’Angoulême – 2

lundi 4 février 2013

La désignation « surprise » de Willem comme Grand prix d’Angoulême 2013 suscite déjà des commentaires (à lire notamment sur ActuaBD.com) dans le milieu de la bande dessinée plus habitué à encenser des gens du sérail que des créateurs qui ne font pas que de la BD et qui vendent à 2 000 exemplaires comme le dit lui-même notre néerlandais national.

Mais voilà, il faut savoir que cette année au festival de la BD d’Angoulême le lauréat du Grand Prix a été désigné selon une nouvelle procédure de scrutin par les auteurs de BD présents et accrédités au festival. La liste du vote comprenait les noms Pierre Christin, Cosey, Nicolas de Crécy, Hermann, Manu Larcenet, Lorenzo Matotti, Alan Moore, Katsuhiro Otomo, Marjane Satrapi, Joann Sfar, Posy Simmonds, Jirô Taniguchi, Akira Toriyama, Jean Van Hamme, Chris Ware et Willem. Au final c’est  l’Académie des grands prix qui a départagé les cinq noms arrivant en tête.

Sur les 1 500 auteurs présents à Angoulême, 537 ont voté, Le vainqueur était, jusqu’à cette année, choisi uniquement par l’Académie des Grands prix, qui regroupe les anciens lauréats.

Palmarès additionnel du 40e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

Fauve d’or du Meilleur album : Quai d’Orsay Chroniques diplomatiques. Tome 2 (Dargaud) de Christophe Blain (dessin) et Abel Lanzac (scénario), (voir illustration).

Prix spécial du 40e Festival pour l’ensemble de son œuvre: Akira Toriyama (Japon) auteur de Dragon Ball.

Prix spécial du jury : Le Nao de Brown (Akileos) de Glyn Dillon (GB).

Prix de la Série : Aama. Tome 2. La multitude invisible (Gallimard) de Frederik Peeters (Suisse)

Prix Révélation : Automne (Nobrow) de Jon McNaught (GB).

Prix du Patrimoine : Krazy Kat. 1925-1929 (Les Rêveurs) de l’Américain George Herriman décédé en 1944.

Prix du Public Cultura : Tu mourras moins bête (Ankama) de Marion Montaigne.

Fauve du Polar SNCF : Castilla Drive (Actes Sud/L’An 2) d’Anthony Pastor.

Fauve Jeunesse : Les Légendaires Origines. Tome 1 (Delcourt) de Sobral et Nadou.

Marjane Satrapi expose ses peintures

mardi 29 janvier 2013

La dessinatrice Marjane Satrapi expose ses peintures à Paris, galerie Jérôme de Noirmont du 30 janvier au 23 mars 2013. Extrait de l’article que lui consacre Le Figaro :

« Les toiles de l’artiste rappellent les constructions géométriques en aplats bleus, rouges et jaunes de Mondrian, les scènes d’intérieur de Balthus et les portraits féminins à la couleur vive de Matisse . Des artistes qu’elle affectionne particulièrement, rapporte l’Agence France-Presse.

Cette série de peintures s’inscrit dans la continuité de ses bandes dessinées, comme Broderies (2003) ou Poulet aux prunes (2004) et dans lesquelles on retrouve cette expression picturale simplifiée et pourtant remarquablement expressive.

En plus de cette exposition qui lui est dédiée, Marjane Satrapi est également au cœur de l’actualité cinématographique, avec la sortie le 6 février de son nouveau long-métrage : La Bande des Jotas, dans lequel elle fait ses premiers pas en tant qu’actrice.

Elle figure également parmi les 16 auteurs français et étrangers sélectionnés pour le grand prix du Festival international d’Angoulême qui sera décerné dimanche. »

Galerie Jérôme de Noirmont, 36-38 avenue de Matignon – 75008 Paris.
Site Internet: denoirmont.com

Dessins animés, le retour

mardi 1 mars 2011

Ces dernières années le cinéma d’animation connaît un renouveau évident, notamment grâce aux nouvelles technologies. Un des signes de cet attrait est l’attribution cette année d’un César du meilleur film d’animation, et c’est « L’Illusionniste » de Sylvain Chomet qui a obtenu cette première récompense.

Parmi les autres films en compétition on peut citer « Arthur et la Guerre des deux mondes » de Luc Besson, « L’Homme à la Gordini » de Jean-Christophe Lie, « Logorama » du collectif H5 (François Alaux, Hervé de Crécy, Ludovic Houplain) qui en 2010 a reçu à Los Angeles l’Oscar du meilleur film d’animation, et « Une vie de chat » de Jean-Louis Felicioli et Alain Gagnol.

À noter à propos des Oscars 2011, que deux films français étaient en compétition, « L’illusioniste » de Sylvain Chomet et « Madagascar, carnet de voyage » de Bastien Dubois (voir extrait)

Finalement c’est le film « Toy Story 3 » de Lee Unkrich qui a remporté le trophée.

Toujours au sujet du film d’animation, à lire sur le très intéressant site ActuaBD.com, l’article de Thierry Lemaire « 2011 : l’année où la BD déferla sur le grand écran », qui parle des nouveaux films qui vont arriver dans les salles de cinéma comme « Le chat du rabbin » de Joann Sfar (1er juin 2001), et des films tirés de bandes dessinées, hélas en 3D (Titeuf, Schtroumpfs, Tintin) ou en vues réelles (« Poulet aux prunes » de Marjane Satrapi).

Illustration, une image du film «Madagascar, carnet de voyage » de Bastien Dubois.