Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Placid’

Constellation graphique

mercredi 28 octobre 2015

487214La galerie Corinne Bonnet présente, du 6 novembre au 15 décembre 2015, l’exposition collective « Au-delà, atlas des visionnaires », sous la direction d’ Olivia Clavel, avec la participation de Stéphane Blanquet, Didier Captain Cavern, Olivia Clavel, France de Ranchin, Astrid de La Forest, Richard Di Rosa, Fury, Medi Holtrop, Philippe Lagautrière, Lulu Larsen, Elli Medeiros, Mosner Ricardo, Muzo, Kiki Picasso, Placid, Jacques Pyon, Michel Quarez, Tristam, Anne Van der Linden, Willem, l’esprit de Pascal Doury, une communication télépathique de Pacôme Thiellement, la musique originale des King’s Queer (Laetitia Grib Fistarol) et les photographies d’Pacôme Thiellement.

Vernissage le 5 novembre 2015.

Galerie Corinne Bonnet, Cité artisanale, 63 rue Daguerre, 75014 Paris. Du mardi au vendredi de 14h à 19h / Le samedi de 15h à 19h/ où sur rendez-vous.

Allons à Lorient pêcher le graphiste

lundi 24 février 2014

Il est des rencontres graphiques qui sont déterminantes, soit pour donner l’envie de créer à son tour, soit pour se contenter d’admirer et y prendre du plaisir. Encore faut-il que soient offertes au public des œuvres de qualité, ou tout au moins originales.
Autre point tout aussi important, on peut organiser en province des manifestations bien plus inventives qu’à Paris si l‘on se réfère, par exemple, au manque d’ambition de celles initiées par la Bibliothèque Nationale de France autour du dessin.

Ce préambule un tantinet vindicatif pour parler de l’alléchante 3ème édition des « Itinéraires graphiques – Pays de Lorient »,  qui réunit LolmèdeSylvain Salomovitz, , Philippe Roux, Olivier Besson, Philippe Lagautrière, Placid, Muzo (qui signe l’affiche et qui est le directeur artistique de la manifestation), Jean François Martin, Captain Cavern, Olivia Clavel, Pascale Boillot, Michel Quarez, le collectif Fantôme, et le photographe Arnaud Baumann.

Laïus des organisateurs : « Les artistes exposés cette année ont tous comme point commun d’aimer ‘transcender’ les frontières entre peinture, dessin, dessin de presse, illustration, gravure, collage, volume, photographie, exposition en galerie d’art ou publication presse… Comme le déclare Muzo, « tous les moyens de diffuser son travail sont bons à prendre, que ce soit à l’occasion d’une exposition, ou dans le cadre d’une commande d’affiche ou d’illustration. Ce qui importe, c’est de montrer son travail. Au plus grand nombre. Le monde qui entoure les artistes est leur première source d’inspiration et ils y réinjectent les images qu’il leur a inspirées. Des images qui parlent à tous. Rien d’abscons. Un art populaire. » »

Tous les artistes seront exposés à la galerie du Faouëdic à Lorient du 1er mars au 27 avril 2014. Hôtel de Ville, Boulevard Leclerc, 56100 Lorient – 02 97 02 22 57. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h à 19h.

Vernissage le vendredi 28 février à 19h.

Pour en savoir plus sur le programme complet des « Itinéraires graphiques » 2014, le site Internet : http://itinerairesgraphiques.lorient.fr/

L’empreinte d’Hara Kiri

lundi 2 décembre 2013

« Du dessin et rien d’autre ! » précise Cavanna dans le texte d’introduction de « La gloire de Hara Kiri » qui vient de paraître aux éditions Glénat. Effectivement cet album de 336 pages, est un véritable tsunami de styles, de graphismes, d’inventions, d’humour, et de talents, qui aide à mieux comprendre comment ce journal, créé par Cavanna et Georges Bernier (Professeur Choron), a pu si durablement marquer les esprits et générer autant de dessinateurs, pour la plupart encore présents dans la presse aujourd’hui.

La liste des auteurs est impressionnante à commencer par ceux qui ont participé aux  premiers numéros, Fred qui signa les premières couvertures, Topor, Gébé, Wolinski, Cabu, Reiser, Willem.

Générique complet de l’album : Barbe, le groupe Bazooka, Blachon, Bosc, Carali, Cardon, Chaval, Olivia Clavel, Copi, Coureuil, De Carlo, Manfreid Deix, Dimitri, Pierre Fournier, Gourmelin, Got, Guitton, Maurice Henry, Herr Seele, Hopf, Hugot, Kamagurka, Lacroix, Lulu Larsen, Lefred-Thouron, Lob, Masse, Moebius, Mose, Muzo, Nabe, Nicoulaud, Guy Peellaert, Pelotch, Petit-Roulet, Philippe, Kiki Picasso, Loulou Picasso, Pichon, Placid, Poussin, Rémi, Bruno Richard, Sajtinac, Charlie Schlingo, Serre, Siné, Soulas, Vicq, Vuillemin, sans oublier Cavanna, alias Sépia, dessinateur, et créateur du fameux logo d’Hara Kiri.

Un remarquable travail orchestré par Cavanna et Virginie Vernay, accompagné de textes signés Pacôme Thiellement et Jacques Sternberg.

Delfeil de Ton conclut l’ouvrage en écrivant « La gloire, nous dit le dictionnaire, c’est une renommée éclatante. Il dit aussi le dictionnaire, que la gloire est une réputation qui s’attache aux mérites particulièrement remarquables. Voilà des définitions qui correspondent à Hara Kiri. La gloire est également « une chose dont on est fier » : Hara Kiri est particulièrement fier de ses dessins. »

En illustration, dessin de Topor publié dans Hara Kiri en… 1963. Dessin de Reiser en couverture de l’album.

Hara-Kiri revient !

mercredi 1 octobre 2008

Hara Kiri - Les belles images 1960-1985L’humour « moderne », caustique et déjanté, celui qu’on trouve aujourd’hui dans la publicité, à la télé, où au cinéma, a été « inventé » par Hara-Kiri mensuel. Un magazine iconoclaste qui fût pendant plus de vingt ans une véritable pépinière de talents : Pr Choron, Cavanna, Fred, Topor, Gébé, Cabu, Wolinski, Reiser, Fournier, Guy Pellaert, Jean-Marie Gourio, DDT, Willem, Vuillemin, Lefred Thouron, Alex Barbier, Placid, Carali, Kamagurka, sans oublier les photographes Chenz, Xavier Lambours et Arnaud Baumann.

Le seul journal où on pouvait voir Michel Drucker, Coluche, Romain Bouteille, Miou-Miou, Patrick Font, Carlos, Eddy Mitchell, Marcel Amont, Bashung, Gérard Lanvin, Thierry Le Luron, Danièle Gilbert, Pierre Perret, etc., etc., faire de la figuration dans des roman-photos joyeusement imaginés et mis en scène par le Pr Choron et Gébé.

Ils se sont amusés, ils ont choqué, ils ont fait tomber nombre de tabous, mais ils ont surtout démontré que l’humour peut être sans limites dès qu’il est inventif.

On retrouve une partie de cette abondante production dans Hara Kiri Les belles images, 1960 – 1985, signé conjointement par Cavanna, Stéphane Mazurier , Delfeil de Ton et Michèle Bernier (fille d’Odile Bernier et du Pr Choron).

Album de 320 pages, format 235 x 305 mm, 32 €.

Sortie en librairie le 16 octobre 2008. Un album indispensable avec Les Unes de Reiser (Drugstore) et Les colonnes de Gébé (L’association).

Good Strips

dimanche 31 août 2008

 

menumixetremixPendant tout le mois d’août et à l’initiative de Delfeil de Ton les dessinateurs se sont mobilisés sur le site du Nouvel Obs pour soutenir Siné.

Diego Aranega, Lefred Thouron, Rémi Malingrëy, Plantu, Deligne, Wiaz, Jean-Yves Ferry, Jean-Christophe Menu, Chimulus, Placid, Yan lindingre, Jiho, Berth, Mix & Remix, Willem, ont dessiné un ou plusieurs strips sur le thème « Un beau métier dans une France idéale ».

En illustration : 

A droite : 
le strip de Mix & Remix 
© Mix & Remix

A gauche :
le strip de Jean-Christophe Menu 
© J-C Menu.

Le site du Nouvel Obs

Placid et museau

lundi 2 avril 2007

vospapiers-couvLa condamnation du dessinateur Placid, à 500 euros d’amende*, pour injures publiques envers la police nationale, pour avoir dessiné un policier, aux traits jugés porcins, en couverture de l’ouvrage « Vos papiers ! Que faire face à la police ? », provoque un grand élan de solidarité de la part de ses confrères et d’éditeurs solidaires. Tous considèrent qu’il s’agit d’une triple atteinte à trois libertés fondamentales que sont la liberté de création, la liberté d’information et la liberté d’édition.

Les dessins (en noir & blanc) et textes seront publiés dans un livre (format 16,5 cm x 24,5 cm). Près de 500 dessins auraient été reçus. Ce livre sera publié par un collectif d’éditeurs, qui devraient donc eux aussi être prévenus de complicité pour ces deux délits, injure et diffamation : L’Association, Cornélius, Vertige graphic, L’Esprit frappeur (NSP Agora), Les Requins Marteaux, Thé-Roc « Tête Rock Underground », Editions Nautilus.

La fabrication est dirigée par Nicolas Leroy, à l’Association et la direction éditoriale par Ferid Keddour, Thé Troc, 52, rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris.

Certains dessins du blog de soutien à Placid, « Tous cochons », initié par Rémi Malingrëy, seront publiés dans ce livre.

A noter que cette condamnation aberrante au regard de la liberté de création ne semble pas, contrairement aux caricatures de Mahomet, mobiliser les médias. Ainsi Charlie hebdo, qui avait brillamment médiatisé son procès pour la liberté d’expression, n’a consacré à l’affaire que quelques lignes (signées Willem). Autre étrangeté de l’histoire c’est une plainte en 2001 de Daniel Vaillant, ministre de l’intérieur , socialiste, relayée par ses successeurs à ce poste, N.Sarkozy, puis D. de Villepin, puis N.Sarkozy, qui a entraîné la condamnation de Placid.

* Ont également été condamnés l’auteur du texte, Clément Schouler, magistrat, membre du syndicat de la magistrature à 800 euros d’amende, et l’éditeur, Michel Sitbon (L’Esprit Frappeur), à 1000 euros d’amende pour complicité avec Placid dans le délit d’injure, et complicité avec Clément Schouler dans le délit de diffamation.